Vers un Sherpa canadien ?

De Havilland Canada sonde actuellement le marché pour une nouvelle version de l’avion cargo bi-turbopropulseur Sherpa dont les deniers exemplaires furent assemblés en 1990 par Short Brothers en Irlande du Nord. Lorsque Bombardier vend les actifs de sa filiale Short Brothers en 2019, Viking Air acquiert tous les droits associés aux avions Short SC.7 Skyvan et C-23 Sherpa ainsi que ceux des modèles Short 330 et 360.

 

Rappelons que Viking Air relançait en 2010 la production du légendaire avion de brousse Twin Otter. En 2019, Viking Air annonçait par ailleurs un premier client pour son futur Canadair CL-515. Viking étant intégré depuis 2022 dans la nouvelle entité De Havilland Canada, le CL-515 fut renommé DHC-515 Firefighter. Notons que le DHC-515 fut récemment commandé à sept exemplaires par la Grèce ainsi que par la Croatie qui en ajoutera deux à sa flotte actuelle d’appareils Bombardier CL-415. Des exemples qui illustrent que De Havilland Canada n’en est pas à se première initiative de relance d’avions dont la production a cessée depuis nombre d’années. Cela rend crédible la démarche actuelle en vue d’une nouvelle génération canadienne du Sherpa irlandais.

Short C-23 Sherpa

Pourtant généralement réfractaire aux aéronefs étrangers pour équiper ses forces armées, les États-Unis furent néanmoins les principaux utilisateurs du Sherpa. Cela atteste des aptitudes de ce camion volant dont l’esthétique n’est pas la principale qualité. Rustique, le Sherpa misait sur son fuselage carré et sa large porte cargo arrière pour faciliter le transport de fret et de parachutistes. Ses qualités ADAC exceptionnelles et la possibilité d’utiliser des pistes non pavées constituaient d’autres atouts appréciés des militaires ainsi que de l’US Forest Service (photo en titre).

Short C-23 Sherpa

Le galbe disgracieux du Sherpa n’est pas sans rappeler celui du plus récent Cessna 408 SkyCourrier développé pour répondre aux besoins de l’entreprise de transport de colis FedEx Express. Dans cette ère de commerce en ligne qui mise sur de courts délais de livraison pour séduire les consommateurs, le transport de fret aérien connaît un croissance phénoménale. Un tel avion a également l’avantage de pouvoir utiliser les courtes pistes d’aérodromes locaux moins achalandés que les grands aéroports et plus économiques en frais aéroportuaires. De Havilland Canada mise sans doute sur ce créneau de marché pour son futur Sherpa, mais pas uniquement. Avec une capacité d’emport supérieure à son avion de brousse Twin Otter, et donc complémentaire à son offre, un DHC-? Sherpa de nouvelle génération est susceptible d’intéresser également les marchés militaires et parapublics. Reprenant les principales qualités du Sherpa tout en l’améliorant, notamment avec une nouvelle génération de turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada, nul doute qu’il pourrait séduire nombre de clients.

Paradoxalement, plutôt que le DHC-5 Buffalo, le C-23 Sherpa fut l’avion choisi par les militaires américains pour succéder aux derniers DHC-4 Caribou encore en service dans leurs rangs. Une revanche en quelque sorte. Jadis terre d’accueil pour les Irlandais ayant fuit la grande famine et l’oppression anglaise, espérons que le Sherpa aura également une belle descendance au Canada.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Marcel
Marcel
Fils d’un aviateur militaire (il est tombé dedans quand il était petit…) et biologiste qui adore voler en avion de brousse, ce rédacteur du Québec apprécie partager sa passion de l'aéronautique avec la fraternité francophone d’Avions Légendaires.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

4 Responses

  1. Avion à l’esthétique très particulière. Il a les formes des avions des années 30 notamment les Farman et plus particulièrement avec le Farman F224.

  2. Le Twin Otter est un super avion pour le largage de paras, mais le Short Skyvan est fortement apprécié par les parachutistes pour sa tranche arrière en Europe, en Asie et au Amériques. J’ai eu l’occasion de sauter du Sherpa en Arizona US aussi.
    Ce serait une super nouvelle que la refabrication du Sherpa. Il n’y a plus beaucoup de fabrication d’avions avec une tranche arrière hélas aujourd’hui. Si vous avez des informations complémentaires, je les lirais avec un grand plaisir

  3. Bonjour Marcel, staff et fans.
    J’ai toujours apprécié les « boîtes à chaussures » comme le Short SC.7 Skyvan et le C-23 Sherpa, rustiques et efficaces.
    Je ne sais pas quel pourrait être le marché aujourd’hui. Le Skyvan a été produit à 153 exemplaires.
    Le C-23 Sherpa en 34 exemplaires plus 28 (C-23B+ Super Sherpa) obtenus en transformant le même nombre de Short 360.
    Au total, 141 Short 330 ont été construits de toutes pièces, civils et militaires (plus les 28 C-23B+ Super Sherpas).
    Un succès modéré mais il reste à voir s’il pourra être reproduit. Je l’espère.
    Traduit avec Google

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié