FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Hispano HA-100 Triana
Constructeur : Hispano Aviacion S.A.
Désignation : HA-100
Nom / Surnom : Triana
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1954
Pays d'origine : Espagne
Catégorie : Avions expérimentaux
Rôle et missions : Prototype d'avion d'entraînement.

HISTOIRE

Hispano HA-100 Triana :
Un plantage signé Willy Messerschmitt”

Au lendemain de l’effondrement du Troisième Reich de nombreux dignitaires allemands réussirent à lâchement se soustraire aux forces alliées, notamment américaines et soviétiques. D’autres minimisèrent leur implication dans les crimes nazis. Ce fut le cas de l’ingénieur en aéronautique Willy Messerschmitt qui, comme son compatriote Claude Dornier, trouva refuge de l’autre côté des Pyrénées après ses deux années d’emprisonnement. Il faut dire que le dictateur Franco avait toujours été un allié servile des nazis. C’est l’avionneur Hispano qui embaucha Messerschmitt, lui qui avait fabriqué sous licence son chasseur Bf 109G-2 durant la guerre.
Pourtant les réalisations ibériques de l’ingénieur allemand ne furent pas vraiment couronnées de succès à l’image de l’avion d’entraînement HA-100 Triana demeuré sans suite.

C’est en février 1952 que Willy Messerschmitt reprit ses activités comme concepteur d’avions. Mais pas question pour lui de réitérer ses merveilles qu’étaient les Me 163 et Me 262. La capacité industrielle de l’Espagne n’en était pas encore là. En lieu et place l’Ejercito del Aires lui demanda de concevoir un avion d’entraînement primaire et intermédiaire destiné à succéder aux Hispano HS-42 alors en dotation. Bien que mis au ban des nations l’Espagne franquiste comptait bien disposer d’avions comparables aux machines occidentales les plus en pointe.

L’ingénieur allemand se mit alors à la tâche, entouré d’une équipe d’une dizaines d’ingénieurs dont plusieurs avaient travaillé pour lui du temps de l’Allemagne hitlérienne. D’autres étaient d’anciens employés d’Arado ou encore de Junkers. Le futur avion reçut la désignation de HA-100 et le patronyme de Triana.
Dès le départ l’équipe de conception pensa faire deux avions, une version d’entraînement primaire désarmée et une version armée d’entraînement intermédiaire et avancé. Ainsi naquirent les HA-100-E1 et HA-100-F1. Un prototype de chaque fut officiellement commandé à la fin de l’année 1952.

Pour des raisons économiques le moteur Beta B-4 construit par l’ENMASA (pour Empresia Nacional De Motores De Aviación Sociedad Anonyma) fut sélectionné. Malgré son nom il n’avait rien d’espagnol, c’était en fait une copie illégale du Wright R-1820 Cyclone américain.
Il propulsait alors les Junkers Ju 52/3 construits par Casa.
Une fois la motorisation de l’Hispano HA-100 Triana choisie il ne restait plus qu’à définir l’avion. Et les ingénieurs allemands ne se creusèrent pas beaucoup la tête pour cela. Ils s’inspirèrent grandement des avions américains et britanniques conçus durant le conflit. Pour autant Willy Messerschmitt insista pour ajouter quelques innovations.

La première concernait la verrière qu’il voulait profilée en goutte d’eau à la manière du chasseur North American P-51D Mustang. En 1944 il avait eu l’occasion d’en étudier un exemplaire tombé quasi intact en France occupée. Il avait été impressionné par le gain d’aérodynamisme. La deuxième innovation était également aérodynamique puisqu’il s’agissait d’une arête reliant le fuselage à l’empennage de l’avion. Enfin la troisième fut l’adoption d’un train d’atterrissage tricycle escamotable, une méthode déjà pensée aux États-Unis par le T-28 Trojan dont le premier vol remontait à trois ans. À l’époque pourtant la conception aéronautique demeurait encore assez académique et faisait appel encore régulièrement à des trains classiques.
L’hélice quadripale métallique de son moteur Beta B-4 rajoutait un peu à l’aspect surprenant de ce HA-100 Triana. En dehors de cela l’avion était très conventionnel avec sa construction en métal, sa voilure basse cantilever, et son poste de pilotage biplace en tandem.
C’est dans cette configuration que l’avion vola pour la première fois le 10 décembre 1954.

Les deux premiers vols d’essais démontrèrent à Willy Messerschmitt que le moteur ENMASA Beta B-4 n’est pas adapté. Il fit acheter par Hispano un lot de deux moteurs en étoile Wright R-1300 Cyclone de 800 chevaux chacun entraînant une hélice tripale. Un second prototype du HA-100 Triana vola avec cette propulsion américaine le 23 février 1955. C’est cet avion qui devait préfigurer la version armée, commandée à l’époque à quarante exemplaires.
À ce niveau là le cahier des charges étant assez flou les ingénieurs allemands et espagnols avaient le choix. Ils se sont portés sur deux mitrailleuses CETME (pour Centro de Estudios Técnicos de Materiales Especiales) de calibre 12.7mm et deux bombes de 50 kilos chacune. Des essais furent réalisés également avec des roquettes air-sol de 80mm chacune mais sans vraiment donner satisfaction.

Malgré que les essais avançaient la livraison des moteurs américains posait problème. Wright craignait une entourloupe espagnole, à la manière du Beta B-4. Dans le même temps on signala que sur quatre vols d’essais, sur les deux prototypes, le train d’atterrissage peinait à rentrer après le décollage. Ce qui affecta les capacités de vol.
Finalement fin 1955 l‘Ejercito del Aire décida de stopper là son intérêt pour le HA-100 Triana.
Les relations entre Madrid et Washington s’étant réchauffées il fut décidé de commander un lot de North American T-6 Texan de seconde main.

Même s’il demeure le premier avion espagnol de Willy Messerschmitt l’Hispano HA-100 Triana fut un cuisant échec. Pas pire que celui du HA-200 Saeta mais pas mieux non plus. En fait l’ingénieur allemand n’a pas laissé un souvenir impérissable en Espagne.
Il est à noter que lorsque le contrat fut annulé deux avions étaient en cours d’assemblage. Ils auraient dû porter la désignation d’Hispano E-12 dans la nomenclature espagnole.
Il ne reste plus rien de cet avion de nos jours.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Hispano HA-100-F1 Triana
Envergure : 10.40 m
Longueur : 8.95 m
Hauteur : 2.90 m
Motorisation : 1 moteur en étoile Wright R-1300 Cyclone
Puissance totale : 1 x 800 ch.
Armement : Deux mitrailleuses de calibre 12.7mm et deux bombes de 50 kg.
Charge utile :
Poids en charge : 2930 kg
Vitesse max. : 440 km/h à 2900 m
Plafond pratique : 10200 m
Distance max. : 1300 Km à masse maximale.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Hispano HA-100 Triana

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Hispano HA-100 Triana

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données