FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Northrop YF-17 Cobra
Constructeur : Northrop Corporation
Désignation : YF-17
Nom / Surnom : Cobra
Code allié / OTAN :
Variante : P-530, P-600
Mise en service : 1974
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions expérimentaux
Rôle et missions : Prototype d'avion de combat.

HISTOIRE

Northrop YF-17 Cobra :
Le précurseur du F/A-18 Hornet”

Si le nom de la société Northrop est étroitement lié à l’évolution des ailes volantes, des premières ébauches durant l’entre-deux-guerres à l’actuel bombardier stratégique B-2A Spirit, le résumer à celles-ci serait extrêmement réducteur. En effet cette entreprise, qui perdure actuellement sous l’égide de Northrop-Grumman, a aussi su concevoir des machines plus classiques parmi lesquels de chasseurs de qualité. L’un d’entre-eux pourtant, conçu dans les années 1970 ne fut pas directement construit en série mais donna naissance à un des avions américains les plus réussis de la décennie suivante : l’YF-17 Cobra.

Durant la seconde moitié des années 1960 le Pentagone lança le programme LWF (pour Light Weight Fighter) devant permettre à l’US Air Force de disposer dix ans plus tard d’un chasseur polyvalent léger. Par ce terme en fait les généraux américains entendait un avion moins sophistiqué et développé que ce qui devait être développé dans le cadre du programme F-X, à savoir le McDonnell F-15A Eagle.

Cinq constructeurs répondirent à l’appel d’offre du programme LWF : Boeing, General Dynamics, Ling-Temco-Vought, Lockheed, et enfin Northrop. Assez étrangement les avant-projets de LTV et Lockheed furent assez rapidement écarté tandis que celui de Boeing les suivi quelques mois plus tard. Finalement il ne resta plus que deux avions, qui n’existaient encore qu’à l’état de maquette et de vues d’artistes : le General Dynamics Model 401 et le Northrop P-530. Un prototype de chaque fut commandé.

Extérieurement le Northrop P-530 reprenait beaucoup d’éléments du chasseur à succès F-5E Tiger II alors en plein boom commercial. Pour autant les ingénieurs avaient ajouté des nouveautés telles un empennage double dérive, un nez et un cockpit redessinés, et bien sûr une nouvelle motorisation sous la forme de deux turboréacteurs General Electric J1A5 de 5897kg de poussée chacun. L’armement envisagé se composait alors d’un canon Vulcan de calibre 20mm et de quatre missiles air-air (deux AIM-7 Sparrow à moyenne portée et deux AIM-9 Sidewinder à courte portée) ou bien de bombes lisses et de paniers à roquettes. Après des essais de roulage menés en avril et mai 1974 le premier vol intervint le 9 juin de la même année.

Finalement le second prototype Northrop P-530 fut redésigné P-600 et gagna le patronyme de Cobra, et ce malgré le fait que celui-ci était alors associé à l’hélicoptère d’attaque Bell AH-1G en service dans l’US Army. Le prototype de General Dynamics et celui de Northrop furent alors essayés conjointement sous les désignations respectives de YF-16A et YF-17A. La suite de l’histoire est bien connue puisque le premier fut déclaré grand vainqueur et était appelé à devenir un des plus grands succès de l’histoire aéronautique américaine.

Pour autant les ingénieurs de Northrop ne renoncèrent pas à l’idée de vendre leur YF-17 Cobra. Ils réalisèrent même une livrée spéciale sur le premier prototype à destination de la Royal Canadian Air Force qui recherchait alors un avion de combat capable de remplacer les Canadair CF-104 Starfighter et les McDonnell CF-101 Voodoo alors en dotation.

Entre temps le second prototype fut évalué par une équipe d’ingénieurs et de pilotes de la société McDonnell Douglas qui cherchait à améliorer le concept du YF-17 Cobra. Des pourparlers furent lancés afin d’acquérir tous les droits de développements ultérieurs et de production en série de l’avion connu alors comme McDonnell Douglas Model 267. En fait leur idée était de navaliser l’avion de Northrop afin de le rendre apte aux opérations depuis les ponts des porte-avions de l’US Navy.

Malgré l’arrivée progressive du Grumman F-14A Tomcat, vainqueur du programme VFX, les amiraux américains comprirent vite que le chasseur à géométrie variable connaissait un grave défaut : il était totalement inapte aux opérations d’attaque au sol. C’est pourquoi ils décidèrent de lancer le programme VFAX visant à la dotation d’un chasseur-bombardier devant permettre le retrait progressif des Douglas A-4 Skyhawk, des Vought A-7 Corsair II, et des McDonnell F-4 Phantom II. En l’absence de réel compétiteur l’US Navy appuya McDonnell Douglas dans sa volonté d’acquérir les droits du Northrop YF-17A Cobra. Ce fut chose faite en août 1974.

Seulement voilà le chasseur de Northrop était un perdant. Il venait d’échouer au programme LWF et devait de nouveau affronter le Fightning Falcon sous une hypothétique version F-16N destinée aux opérations navales et développée avec l’assistance de Ling-Temco-Vought. Il fut alors décidé de proposer l’YF-17 Cobra sous la désignation de F/A-18 Hornet. Un mythe venait de naître !

Désormais le Northrop YF-17 Cobra était bel et bien mort. Ironie de l’histoire la campagne de sensibilisation menée par ses personnels vers les Canadiens porta ses fruits puisque McDonnell Douglas vendit un peu plus de 130 CF-188 Hornet. Aujourd’hui les deux avions de présérie, le P-530 et le P-600, sont préservés dans des musées américains respectivement en Californie et dans l’Alabama.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Northrop YF-17A Cobra (P-600)
Envergure : 10.66 m avec missiles air-air en extrémités de voilures.
Longueur : 16.91 m
Hauteur : 4.41 m
Motorisation : 2 réacteurs General Electric YJ101-GE-100
Puissance totale : 2 x 6800 kgp. avec post-combustion.
Armement : 1 canon de 20mm
4 missiles air-air
ou 4 bombes lisses de 450kg.
Charge utile :
Poids en charge : 13894 kg
Vitesse max. : 2125 km/h à 12500 m
Plafond pratique : 18250 m
Distance max. : 4500 Km en convoyage.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Northrop YF-17 Cobra

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Northrop YF-17 Cobra

VIDÉO

Premier vol du Northrop YF-17.