Voilà une information qui a coup sûr risque de ne pas du tout faire les affaires de Bell Helicopter et Leornardo. L’industriel européen Airbus Helicopters a annoncé que son célèbre biturbine H135 avait été proposé dans le cadre du programme de remplacement des actuels hélicoptères d’entraînement Bell TH-57 Sea Ranger en service dans l’US Navy et l’US Marines Corps. Il s’agit d’un contrat estimé à entre 80 et 110 machines, pour une entrée en service à l’horizon 2022.

Même si ce programme n’est pas un des principaux aux États-Unis il a la particularité de toucher à la formation des pilotes d’hélicoptères de l’aéronavale et du corps des Marines, donc à un très large public. Les militaires formés actuellement sur TH-57 Sea Ranger volent ensuite sur des machines aussi différentes que le Bell AH-1Z Viper, le Sikorsky SH-60B Seahawk, ou encore l’Eurocopter MH-65D Dolphin. En effet les membre de l’US Coast Guard se forment auprès de l’US Navy sur TH-57 Sea Ranger.

L’offre d’Airbus Helicopters n’est pas anodine donc, l’hélicoptériste européen étant bien placé auprès du Pentagone. Dans la marine américaine cependant seule l’US Naval Test Pilot School  : le TH-72B Lakota. Une poignée de ces hélicoptères assure la formation des futurs ingénieurs et pilotes d’essais de l’US Navy.

Afin de renforcer sa proposition Airbus Helicopters a décidé de présenter son H135 lors de l’actuel 2018 Naval Helicopter Association Symposium qui se tient sur la base navale de Norfolk en Virginie.
Face à ses deux principaux concurrents (le Bell 407GX américano-canadien et le Leonardo AW119 Koala européen) le biturbine franco-allemand a de beaux et lourds arguments : un cockpit tout-écran, une structure renforcée contre les écrasements notamment au niveau des sièges, et une protection renforcée des réservoirs de carburants. Mais surtout son principal argument vient de la motorisation : il est biturbine quand ses deux concurrents sont eux des monoturbines. Un plus non négligeable pour un hélicoptère d’entraînement.
Pour mémoire l’Airbus Helicopters H135 est déjà employé comme hélicoptère d’entraînement militaire par l’Allemagne et le Royaume Uni.

Photo © Airbus Helicopters.

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom