C’est ce qu’on appelle un succès grandissant. Airbus Helicopters vient d’annoncer avoir reçu une nouvelle commande de la part du ministère thaïlandais de la défense pour quatre hélicoptères H225M Caracal. Ils viennent s’ajouter aux deux supplémentaires déjà achetés en octobre 2016. Ces nouveaux hélicoptères militaires ne seront cependant pas livrés dans le pays avant 2021.

Ces machines seront gréées pour trois missions principales : les recherches et sauvetages au combat, l’infiltration-exfiltration de forces spéciales, et les recherches-sauvetages en mer. En cela ces nouveaux Airbus Helicopters H225M Caracal viendront donc remplacer rien moins que le plus célèbre hélicoptère militaire au monde, le Huey, alias Bell UH-1H Iroquois.
Avec ces six machines supplémentaires la Royal Thai Air Force disposera à l’horizon 2021 d’un total de douze Caracal, EC725 et H225M confondus. Ce qui en fera à coup sûr le plus gros utilisateur asiatique.

En fait l’acquisition par le ministère thaïlandais de ces hélicoptères européens, lointain dérivés de l’Aérospatiale AS.332 Super Puma français des années 1980, participe à la modernisation en profondeur de la Royal Thai Air Force afin de la rendre plus compétitive vis à vis de ses adversaires régionaux. Et force est de constater que ça semble marcher. Entre ces H225M Caracal et par exemple les chasseurs multirôles Saab JAS-39 Gripen ou encore les avions de surveillance bimoteurs Diamond DA-42 cette force aérienne dispose d’un des arsenaux les plus rajeunis en Asie.

Mais surtout le H225M Caracal prouve avec cette nouvelle commande qu’il est très loin d’être dépassé, même si c’est ce qu’on voulut essayer de faire croire certains «commerciaux» américains de chez Lockheed-Martin et russes de chez Kazan Helicopter. Bon il faut dire que l’hélicoptère européen fait de l’ombre à respectivement leurs S-70i et leur Mi-171. Malgré un prix catalogue encore assez élevé le biturbine d’Airbus Helicopters se vend bien. Au cours des deux années écoulés des contrats exports ont été signé avec notamment le Brésil, le Koweït, Singapour, ou donc actuellement la Thaïlande. Pas mal quand on sait que le H225M est considéré comme un hélicoptère haut de gamme.

Photo © Airbus Helicopters.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom