C’est l’excellente nouvelle de ce début d’année 2020 pour le constructeur européen Leonardo. Le Pentagone a annoncé ce mardi 14 janvier avoir décidé de sélectionner l’Agusta-Westland AW.119 Koala comme nouvel hélicoptère d’entraînement standard pour l’US Navy et l’US Marines Corps. À partir de l’année prochaine les premiers exemplaires commenceront à remplacer les actuels Bell TH-57 Sea Ranger en service depuis 1968. Le programme TH-XX aura donc finalement duré moins d’une année complète.

Et depuis l’été dernier nous savions que l’hélicoptère serait désigné TH-73 dans la nomenclature américaine. Sauf qu’à ce moment là on ignorait le nom du vainqueur. Face donc à l’AW.119 Koala on retrouvait aussi bien des hélicoptères américains qu’européens. Même le best-seller Airbus Helicopters H125 Écureuil ou bien le H135M n’ont pas réussi à convaincre, pas plus que les Bell 407 et Bell 429 pourtant américains. C’est donc une très belle victoire pour Leonardo, la maison-mère du constructeur italo-britannique Agusta-Westland.

Le contrat évalué à un peu plus de 158.5 millions d’euros concerne trente-deux machines dont les livraisons doivent s’échelonner entre cette année et 2024. Si les machines seront construites en Italie l’assemblage final aura lieu aux États-Unis, dans les anciens ateliers d’Agusta à Philadelphie en Pennsylvanie. C’est également là que ces hélicoptères seront peints aux couleurs de l’US Navy et de l’US Marines Corps. Car comme pour les actuels Bell TH-57B/C Sea Ranger les futurs Leonardo TH-73 assureront la formation de ces deux armes américaines.
Le Pentagone a donc fait l’un des choix les plus économiques mais également celui qui avait le vent en poupe. Un hélicoptère monoturbine est globalement plus aisé à mettre en œuvre qu’un biturbine, notamment en matière d’entretien. Il est à signaler que le futur appareil devrait recevoir un traitement spécial anti-corrosion, étant destiné à voler au-dessus des flots.

Après le récent MH-139 Grey Wolf destiné au remplacement des Bell UH-1N Twin Huey dans l’US Air Force on peut dire que Leonardo est l’hélicoptériste à la mode dans les rangs des forces américaines.
Maigre lot de consolation pour Airbus Helicopters l’US Naval Test Pilot School vient de faire savoir qu’elle conservait encore pour plusieurs années ses actuels TH-72B Lakota utilisés pour la formation des futurs pilotes d’essais. C’est l’hélicoptériste européen qui doit les entretenir, pour l’instant pour la période 2020-2025.

Photo © US Navy.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Constructeur Italo-Britannique…. avec tout ce que les anglais ont commandé comme F35B, ça renvoie un peu l’ascenceur. Il n’y a pas que les qualités de la machine qui comptent dans ces marchés et même il y a autant sinon plus de politique.

Comments are closed.