Discrètement la défense autrichienne évolue. Les Jagdkommandos, les forces spéciales autrichiennes, ont fait leur révolution copernicienne en évoluant totalement vers les besoins actuels. Et signe des temps désormais elles n’utilisent plus qu’un seul modèle d’hélicoptère : le Sikorsky S-70A Blackhawk. Focus sur une unité mal connue et sur un rôle assez nouveau pour cet hélicoptère majeur en ce premier quart de 21e siècle.

Blackhawk et forces spéciales ensembles, une image désormais commune en Autriche.

Actuellement l’Österreichische Luftstreitkräfte disposent de neuf Sikorsky S-70A-48, une version export du célèbre UH-60M Blackhawk. Six d’entre-eux ont été modernisés l’an dernier. Les trois derniers le seront l’année prochaine avec la livraison de trois machines supplémentaires. Ces nouveaux Blackhawk seront dotés d’une avionique spécifique permettant les opérations spéciales telles les infiltrations-exfiltrations de commandos à basse altitude ou encore la recherche et le sauvetage au combat.

En Autriche les forces spéciales se nomment des Jagdkommandos. Lors de leur création en 1962 il s’agissait strictement de commandos alpins spécialisés dans les attaques discrètes en milieu montagneux. Mais depuis le milieu des années 1990 ils se sont adaptés aux nouveaux enjeux géopolitiques. Ce fut d’abord la guérilla urbaine aux côtés des forces alliées en ex-Yougoslavie puis au fur et à mesure que la guerre internationale contre le terrorisme islamiste évoluait les Jagdkommandos se spécialisaient.
Aujourd’hui c’est une unité reconnue internationalement dans la lutte anti-terroriste et les actions en profondeur. Fait particulier pour un état totalement enclavé l’Autriche dispose même d’une unité de nageurs de combat au sein de ses forces spéciales.

Le contre-terrorisme amphibie, une des nouvelles spécialités des Jagdkommandos.

Et pour permettre de s’adapter à leurs nouvelles missions ils ont du faire évoluer leur transport aérien. Fini les vieux Agusta-Bell AB-212 italo-américains et les Bell OH-58B Kiowa américains les Jagdkommandos ont choisi de n’utiliser qu’un seul modèle d’hélicoptère : le Blackhawk. Même si ces hélicoptères n’ont pas été spécialement optimisés pour ce type d’opérations spéciales ils permettent de gagner en efficacité.
Un S-70A-48 Blackhawk autrichien peut accueillir dix commandos armés et équipés là où l’AB-212 était limité à sept personnels et l’OH-58B à quatre. Mais surtout il permet de nouvelles fonctionnalités.

Bell OH-58B Kiowa autrichiens.

Désormais les forces spéciales autrichiennes peuvent disposer d’un appui-feu à l’aide de la gundoor FN MAG de facture belge de calibre 7.62mm OTAN installé de chaque côté de l’hélicoptère. Autre nouveauté ils ont la possibilité désormais d’utiliser une corde lisse, impossible sur les appareils précédents. Le Sikorsky S-70A-48 permet également via son plafond pratique 6000 mètres d’entraîner au mieux les Jagdkommandos aux parachutages. En cas de mission opérationnelle ils pourraient ainsi remplacer les avions dédiés à cette mission habituellement.
Une future évolution est envisagée désormais : utiliser le Blackhawk comme poste de tir stabilisé pour un tireur de précision, à l’image de ce qui existe aux États-Unis notamment au sein de l’US Coast Guard.

Blackhawk autrichien en action.

Les Jagdkommandos et leurs S-70A-48 Blackhawk sont désormais donc bien rodés. À coup sûr l’arrivée des trois nouveaux exemplaires devraient encore booster ces capacités.

Photos © Bundesheer.

 

Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. On peut voir une fois de plus en cet hélicoptère le digne successeur de Bell UH-1 Iroquois, le blackhawk (et les différentes variantes) peut vraiment s’adapter a toutes les situations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom