Le Fenestron et l’armée américaine c’est une grande histoire d’actes manqués. Dans quelques semaines le constructeur Airbus Helicopters va livrer aux forces américaines le premier UH-72B Lakota de son histoire. Outre le fameux rotor caréné cette nouvelle version intègre des équipements jusque là absent de la machine. Signe des temps d’ailleurs la semaine prochaine c’est 463e et dernier UH-72A Lakota qui sera livré.

Or ce nouvel Airbus Helicopters UH-72B Lakota est en fait dérivé de l’actuel H145M dont les ventes décollent à l’export autant que sur le marché intérieur puisque le Bundeswehr en fait voler.
Le premier appareil destiné à l’US Army arrivera donc en unité entre décembre 2020 et janvier 2021. Son premier vol a eu lieu il y a quelques jours aux États-Unis, comme vous pouvez vous en rendre compte sur la photo d’illustration. En effet il est assemblé localement dans le Mississippi par Airbus Helicopters Inc., la branche américaine du géant européen.

Outre donc le Fenestron on retrouve des innovations comme le système de contrôle et d’avionique Helionix conçu spécifiquement par Airbus Helicopters pour ses H145/H145M et H135. La turbine Safran Helicopter Engines Arriel 2E de 1053 chevaux l’unité remplace l’Arriel 1E2 d’origine, bien moins puissante puisque ne développant «que» 738 chevaux. L’UH-72B gagne ainsi en autonomie, en capacité d’emport, et en vitesse de croisière.
Initialement la commande de ces machines était annoncée à quinze machines, elle fut portée ultérieurement à dix-sept. Le Pentagone a annoncé qu’à terme il pourrait commander plusieurs dizaines d’exemplaires de cette nouvelle version bien plus musclée.

Donc cette fois ça y est le Fenestron va pouvoir entrer en service actif dans l’US Army. Actuellement aux États-Unis seule l’US Coast Guard l’utilise au travers de ses Eurocopter MH-65 Dolphin. Le rendez-vous entre l’armée américaine et le rotor caréné conçu par Aérospatiale avait déjà été manqué il y a quelques années quand le programme de l’hélicoptère de reconnaissance et d’appui Boeing-Sikorsky RAH-66 Comanche avait été annulé. Peu de risque cette fois que le Pentagone fasse la même erreur, le pragmatisme l’emporte désormais sur bien des considérations. Et surtout les militaires américains connaissent les qualités du Lakota.

Quelques semaines encore à patienter avant de voir voler ce premier Airbus Helicopters UH-72B Lakota sous ses nouvelles couleurs opérationnelles. Gageons que nous aurons l’occasion d’y revenir alors.

Photo © Airbus Helicopters.

Publicité

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom