C’est un évènement dans l’histoire aéronavale américaine. Ce mercredi 4 novembre 2020 marque la dernière représentation des biréacteurs McDonnell-Douglas F/A-18 Hornet sous la célèbre livrée jaune et bleue de la patrouille de présentation de l’US Navy. Avec trente-quatre années au compteur l’avion sera le modèle qui est resté le plus longtemps en dotation dans les rangs des Blue Angels, devant l’A-4 Skyhawk et le F-11 Tiger. C’est à proximité de leur nid de NAS Pensacola que les avions vont réaliser leur dernière représentation.

La magie des Blue Angels résumée en une photo.

Orange Beach, Fort Morgan, ou encore Navarre Beach font parties des sites que les McDonnell-Douglas F/A-18 Hornet vont survoler pour une toute dernière représentation ce mercredi 4 novembre 2020 en fin d’après-midi. C’est donc à 16 heures, heure de la côte est des États-Unis, que ces avions s’élanceront pour leur ultime mission de représentation. À coup sûr leurs pilotes et mécanos auront le cœur serré quand les avions reviendront se poser à Pensacola.

C’est en novembre 1986, il y a donc trente-quatre ans que les premiers F/A-18 Hornet sont arrivés au sein des Blue Angels. Ils venaient succéder aux Douglas A-4F Skyhawk en service depuis près de douze ans. La patrouille acrobatique de l’US Navy revenait donc sur biréacteur, une formule qu’elle avait délaissé en décembre 1974 avec l’abandon des McDonnell F-4J Phantom II.
En trente-quatre ans le Hornet a plus qu’imprimer sa marque. Il a totalement révolutionné la vision qu’on pouvait avoir des «gros avions» dans ce genre de formation. Très maniable, particulièrement élégant, et finalement pas si bruyant que ça le F/A-18A se présentait comme l’avion idéal. Mais au fur et à mesure du temps il est devenu de moins en moins représentatif de l’aéronavale américaine. L’an dernier l’US Navy s’est même payé le luxe de retirer de premier ligne ses derniers F/A-18A/B/C/D. Dès lors les Hornet des Blue Angels n’avaient plus de raison d’exister. Mais avec quel chasseur les remplacer ?

Le programme des réjouissances ce mercredi 4 novembre 2020.

Car en 2020 l’aéronavale américaine aligne deux modèles de chasseurs multi-rôles embarqués : le Boeing F/A-18E/F Super Hornet et le Lockheed-Martin F-35C Lightning II. Lequel des deux allait endosser la tenue jaune et bleue ? Logiquement c’est le premier d’entre-eux qui fut choisi. En effet l’avion furtif embarqué n’est pas présent en assez d’exemplaires pour justifier qu’il vole aujourd’hui sous les couleurs des Blues Angels.
La saison 2021 verra donc les premières représentations sur Super Hornet, un avion un peu plus imposant encore que son fameux prédécesseur.

Comme si vous étiez vous-même dans le poste de pilotage du Hornet.

Hormis les passionnés d’aviation qui verra la différence entre ces vieux Hornet et les nouveaux Super Hornet ? Sans doute pas grand-monde. Mais qu’importe car l’histoire aéronautique aura été marquée par la fin de carrière des premiers et l’apparition des seconds.
Pour l’anecdote 2020 a également vu arriver en unité le nouveau Fat Albert, l’avion de servitude des Blue Angels. C’est vraiment une année de changement pour eux !

Photos et illustration © US Navy.

Publicité

5 COMMENTAIRES

  1. Ce 4/11 marquera t’il autre chose que la mise à la retraite de ces beaux avions …( devinez à qui je pense !)? c’est pour moi dommage de ne les avoir jamais vus dans le ciel Français en représentation .

  2. N’empêche heureusement pour le F11 Tiger qu’il ai servit chez les Blue Angel, ça lui aura apporté un peu de gloire. C’est un avion à la carrière anecdotique, très peu construit, sa carrière opérationnelle est passée comme un coup de vent.

  3. J’imagine qu’un exemplaire va rejoindre le fantastique musée de l’Us Navy à Pennsacola en Floride? Musée que j’ai eu l’occasion de visiter il y a quelques années. Vraiment Top

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom