Quelques jours seulement après avoir passé une commande historique à la France les Émirats Arabes Unis seraient t-ils en train de faire vivre un scénario cauchemardesque aux États-Unis ? À Abou Dhabi l’annulation prochaine de la lettre d’intentions autour des cinquante chasseurs furtifs F-35A Lightning II n’est plus du tout taboue. Une option de plus en plus sérieusement envisagée et qui coûterait 23 milliards de dollars à Lockheed-Martin et ses sous-traitants. Il s’agirait alors du premier véritable revers pour l’avion américain.

Rafale Vs Lightning II, la compétition n’a jamais été aussi féroce ! Et la France pourrait bien tenir sa revanche sur le dossier suisse où l’avion américain l’avait emporté contre toutes attentes. Car cette fois Dassault Aviation joue sur du velours, les Émiratis ayant signé un contrat et non une lettre d’intentions pour le chasseur omnirôle tricolore. Quatre-vingt exemplaires au tout nouveau standard F4, plus des hélicoptères Airbus Helicopters H225M histoire de faire bonne figure.

À peine l’encre avait t-elle séchée sur le contrat signé avec la France que les médias et la classe dirigeante émiratie faisait part de la volonté de volte-face dans le dossier du Lockheed-Martin F-35A Lightning II. Cinquante chasseurs, les simulateurs de vol, l’armement, et l’entretien des machine pour un total de 23 milliards de dollars US en pure perte. Et impossible de demander des compensations économiques puisqu’il ne s’agissait pas d’un contrat. Abou Dhabi avait signé une simple lettre d’intentions. Croyant en la supériorité sans faille de son appareil l’avionneur américain n’avait alors pas voulu aller plus loin que celle-ci. Il peut désormais s’en mordre les doigts.
Alors le Rafale F4 est t-il vraiment supérieur au F-35A Lightning II ? En toute honnêteté il nous est impossible de répondre, une telle supériorité comprendrait trop de variables et pas assez de constantes.

Ce qui est par contre avéré c’est qu’un territoire d’un peu moins de 83000 km² peut difficilement avoir besoin de deux des meilleurs chasseurs du moment. Un seul lui suffit. Et ce sera le Rafale.
Une fois l’annulation de la lettre d’intentions émiratie confirmée il s’agira du premier véritable échec commercial de Lockheed-Martin avec son chasseur furtif. Espérons pour lui que celui-ci ne se transforme pas en cailloux dans la chaussure ou en sparadrap du Capitaine Haddock. Seul l’avenir nous le dira.

Photo © US Air Force.

 

Publicité

16 COMMENTAIRES

  1. Plus qu’une histoire de comparaison entre appareils, c’est sans doutes d’avantages les restrictions que les USA voudraient leur imposer sur les F-35. Historiquement les EAU ont toujours eu 2 fournisseurs différents, je ne pense pas que cela change. Pour des raisons politiques ils ne veulent pas dépendre d’un seul pays. Je pense donc que si ils ne prennent pas de F-35, ce sera pour du SU-75 probablement.

    • Bien mieux pour les EAU que ce Su-75 qui pour l’instant n’existe qu’à l’état de mock-up il y a le Typhoon Tranche 4. Ce chasseur est totalement interopérable avec le Rafale F4.

      • Justement, avec le contrat RAFALE, ils peuvent étaler dans le temps. Le RAFALE à court terme et le SU-75 ou le F-35 a plus long terme ce qui leur permettra d’aligner 2 générations différentes d’appareil.

      • Bonjour,

        Quelle serait les raisons et la pertinence de ce choix ?

        Pourquoi compléter une flotte de Rafale avec des Typhoon ?

        Quelles sont les tâches qui seraient dédiées au Typhoon, que le Rafale ne pourrait ou ne devrait pas accomplir ?

        Merci

  2. Le F35 n’est pas adapté a ce genre de pays comme la Suisse et autre qui ont acheté un avion de pénétration ou sa réelle supériorité n’apparait que pendant les 1 er heures d’un conflit pendant l’offensive.

    Apres (même les US l’ont compris) on fait revenir les avions moins furtifs. Car sur le reste le F35 est moins performant.
    Maintenant on verra si les EAU annule…..J’en doute.

  3. Le f35 est tout sauf un avion de supériorité aérienne.
    Son rôle est hyper offensif et il a été conçu pour l attaque mais….

    Les pays qui l ont acheté vont l employer inutilement dans le cadre de la police du ciel.

    Pourtant il existe un f35 qui serait pas trop mal c est le f35. Je serai acheteur je prendrai du f35c sans le train renforcé.

    Le f35 à a un vrai problème de conception et vol comme une grosse oie. Il semble manifestement sous motorisé pour son poids.

    Le f35 lui est trop spécifique et est bien trop complexe pour être utilisé en cas de conflit.

    Reste le f35c dont la Navy semble commencer à penser du bien même si les ef18 sont là pour faire le travail

  4. Je me pose juste une question ; Dassault va t’ il pouvoir suivre toutes ces commandes ? Je l ‘ espère sincèrement, mais ca fait quand même beaucoups d’ avions commandé en peut de temps

    • Il me semble que des lignes d’assemblages sont en cours de construction à Cergy Pontoise en région parisienne. C’est le déplacement de l’usine d’Argenteuil vers un lieu plus grand. Déménagement prévu en juillet 2022 (sources Le Parisien / Les Échos)

        • En effet Dimitri le récent mouvement social chez Dassault Aviation est passé par là et le déménagement des ateliers d’Argenteuil à Cergy a été repoussé de plusieurs mois. Il faut savoir qu’une trentaine de kilomètres seulement séparent les deux sites.

  5. Ils vont garder la double source, leurs F-16 seront remplacés par des F-35 (ou peut-être du NGAD) à terme, ils ne sont pas pressés. Ce sont des clients exigeants et ils obtiendront ce qu’ils veulent, cas du Rafale, même si l’une des exigences dans le passé est passée à la trappe, version 9T du M-88, mais c’est parce qu’ils ont eu la preuve que la version actuelle du moteur a donné entière satisfaction par temps chauds

  6. Attendez un peu que le F-35A fasse son retour chez les décideurs allemands et ce revers sera vite oublié. C’est dans l’intérêt américain de torpiller le programme SCAF.

  7. Apparemment, les Russes, qui sont bons en physique sans aucun doute, font de gros progrès avec leurs radars : les F35 sont-ils toujours aussi furtifs ?
    Ce qui fait éventuellement un argument de vente en moins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom