Il s’agit là sans doute en partie le fruit des très bonnes relations diplomatiques entre Belgrade et Paris. Ce mardi 28 décembre 2021 le ministre serbe de la défense nationale, monsieur Nebojša Stefanović, a fait savoir que son pays examinait la possibilité d’acquérir prochainement un lot de chasseurs Dassault Aviation Rafale. Avec ce contrat la Serbie romprait donc avec la Russie, son habituel fournisseur de matériels militaires de premier plan. On parle d’une potentialité de vingt avions.

Dans l’état actuel des intentions serbes on ignore si l’intérêt se porte sur des Rafale F4 neufs ou des Rafale F3R achetés de seconde main auprès de l’Armée de l’Air et de l’Espace. Ce qui semble par contre assuré c’est que les militaires serbes sont enclins à sauter le pas afin de remplacer leurs deux modèles d’avions de combat issus de la guerre froide par un unique modèle contemporain. Les Rafale assureraient ainsi la succession des actuels douze Soko J-22 Orao et des quatorze (dont trois biplaces de transformation opérationnelle) Mikoyan MiG-29 Fulcrum.

En fait depuis que la Serbie a officialisé sa volonté de rejoindre l’Union Européenne elle envoie des signaux forts aux avionneurs et hélicoptéristes européens. Les acquisitions d’avions de transport tactique Airbus DS C-295 et d’hélicoptères biturbines légers armés Airbus Helicopters H145M vont dans ce sens. Pour autant elle continue de ménager son vieil allié russe en continuant de lui acheter des batteries anti-aériennes et des hélicoptères de combat Mil Mi-35M. Pour mémoire celui-ci est une version modernisée du célèbre Mi-24 Hind daté de la guerre froide.

Pour être très honnête quand la Serbie a annoncé l’an dernier sa volonté d’acquérir rapidement une petite vingtaine de chasseurs multi-rôles beaucoup ont alors cru qu’elle allait acheter des Sukhoi Su-30 Flanker-C ou au pire des Mikoyan MiG-35 Fulcrum-F. L’option d’un avion européen semblait difficile à appréhender. Mais ça c’était avant.
Avant que la Grèce mais aussi la Croatie voisine ne se décident à acheter l’avion français. Un appareil qui fait désormais l’unanimité depuis ses engagements sous cocardes de l’Armée de l’Air et de l’Espace et de l’Indian Air Force.

Car la volonté de la Serbie est bien de disposer d’un game changer, d’un avion capable à lui seul de dissuader tout ennemi potentiel de l’agresser ou de violer son espace aérien. Et à ce petit jeu là le Rafale est actuellement un des rares avions disponibles sur le marché.
Il ne faut cependant pas se méprendre. Si Nebojša Stefanović et les généraux serbes semblent désormais acquis à Dassault Aviation il faudra encore franchir des étapes importantes, des barrages même. Une partie de la classe politique serbe reste très attachée aux accords avec la Russie. Dans le même temps il faut voir si les ressources économiques et financières de Belgrade autorisent à l’achat de tels avions.
Le Rafale n’est pas le moins onéreux des avions de combat sur le marché. Loin de là d’ailleurs.

L’année 2022 pourrait donc voir un nouveau pays concrétiser ses intentions d’achat du Rafale, à condition que les avionneurs russes laissent faire. Ce qui est loin d’être gagné !
Affaire donc à suivre.

Photo © Armée de l’Air et de l’Espace.

Publicité

14 COMMENTAIRES

  1. Ce n’est pas encore fait …
    Mais ce succès croissant qui intriguent plusieurs clients , commence à être intéressant .
    Gageons que l’on va vite crever le plafond export du Mirage 2000 ( 284 appareils exportés …)

  2. Comme le disait Dassault, le Rafale etait en avance sur son temps. Et aujourd’hui son heure a sonné. Les clients s’enchainent et continueront à le faire des années encore. De plus, les pays déja clients en redemandent et vont continuer également. Il a toutes les qualités requises avec ses capacités dynamiques uniques, ses emport importants, sa discrétion et la fusion des données de capteurs high tech. Les Serbes savent que c’est un chasseur « game changer » qu’il faut avoir.

    • Bien que très loin d’être acquise, cette vente serait une très bonne nouvelle.
      Je suis heureux pour le Rafale, pour DA, mais malgré les ventes en hausse, une implantation plus pérenne en zone EU serait une bonne chose. Je rêve d’une EU version défense commune. Et ça, c’est utopique…. mais j’ai espoir. Il est ridicule de voir des F35 acquis en EU pour des considérations politiques et du coup se mettre en dépendance dans un secteur où le contraire est possible. Il en va de notre souveraineté EU.

  3. La vraie réponse dépendra des finances et de l’avis de l’armée de l’air Serbe, pays qui soit dit en passant veux se rapprocher de l’EU, donc il est urgent d’attendre, comme d’hab . La Croatie n’est pas très loin et c’est certain que la diplomatie va jouer son rôle. Personnellement étant de nature optimiste ( peut être trop !, je pense que le Rafale a ses chances. ) une question pour les connaisseurs : reste t-il encore des F3R à proposer en occasion ?

  4. J’espère que non. Je suis serbe et je préfère les avions russes. Pourquoi acheter un Rafale sinon ne nous fournirait très certainement pas les missiles air-air moyenne portée, mais seulement courte portée comme à l’Égypte. Après, la France n’a qu’à retirer la reconnaissance du Kosovo en tant que pays si elle veut qu’on achète ses Rafales, sinon Basta, nos alliés sont les russes.

    • Désolé Djorde mais j’ai ri en lisant votre commentaire. Je sais c’est mal mais j’ai vraiment éclaté de rire. Vous croyez vraiment que la France va lâcher le Kosovo (que la Serbie a perdu en 1999) pour vendre quelques Rafale ? Sans rire. Pour mémoire même Vladimir Poutine s’est rangé du côté de l’OTAN et de l’Union Européenne sur la question kosovare. Et le gouvernement serbe est prêt à totalement renoncer à ses délirantes demandes sur ce territoire contre une entrée dans l’UE. Du coup Djorde vous ne croyez pas être un peu à contre-courant de l’Histoire et de sa marche ?

  5. En vous lisant, c’est moi qui ai éclaté de rire. Vous pensez mieux connaitre la situation géopolitique des balkans que moi-même?
    Dans un second temps, on ne va pas claquer 3-4-5-6 milliards d’euros dans des boites de conserve pour rien et sans contrepartie, alors qu’il y a mieux et moins cher sur le marché (Grippen, mig35 ou su30/35), et chez les plus forts que les français (F 35). Je préfère encore acheter américain que français. On est tous libres de demander ce qu’on souhaite, à accepter ou à refuser par l’autre partie, et pas donner des leçons de morale car vous n’êtes pas positionnés pour le faire. Sur ce, excellente nouvelle annnée.

    • Sauf que vous Djordje vous n’achetez rien du tout. Et vous comptez pour du beurre dans cette affaire. Sachez revenir à la place qui est la vôtre : un simple spectateur.
      Pour le reste vous êtes vraiment très très drôle avec votre analyse géopolitique de comptoir.

    • Les commentaires du dénommé Djordje sont désormais modérés pour agressivité et vulgarité. Il est navrant que certaines personnes soient incapables en 2022 de débattre sereinement.
      Désolé pour la gène occasionnée par la lecture de sa prose.

  6. Lorsque je demandais s’il nous restait des F3R, c’est que les Serbes n’ont, malgré la rallonge de 500 millions octroyés pas leur président sur le buget défense que 1.6 milliards d’€ sur l’exercice en cours pour négocier ! ,c’est un peu juste pour rentrer sur une table de Poker menteur .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom