C’est aujourd’hui un des territoire de l’alliance Atlantique parmi les plus sujets à inquiétudes vis-à-vis des velléités expansionnistes du dictateur russe Vladimir Poutine. Depuis le début de la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine la Pologne craint pour son intégrité et sa souveraineté. S’appuyant sur des mécanismes défensifs de l’OTAN l’Armée de l’Air et de l’Espace et la Royal Air Force assurent désormais une alerte H24 au-dessus de son territoire. Les Polonais peuvent donc ainsi compter sur celles qui sont sans nul doute les deux meilleures chasse d’Europe occidentale.

Même si la Pologne est plus puissamment armée que ses voisines, les trois petites républiques baltes, elle ne peut pas efficacement se défendre face à l’ogre russe. C’est pourquoi depuis quelques années des avions de combat de pays membres de l’alliance Atlantique, et notamment de l’US Air Force, viennent se stationner dans le pays afin de le sécuriser.

Or depuis que Moscou a décidé d’agresser et de tenter d’envahir l’Ukraine la peur est encore plus présente au sein des populations polonaises. C’est pourquoi Varsovie a demandé l’aide de l’OTAN. À Bruxelles les décideurs atlantistes n’y sont pas allés par quatre chemin, ils ont juste appelés deux des forces aériennes les plus efficaces qu’ils ont en leur possession : l’Armée de l’Air et de l’Espace et la Royal Air Force.
Le résultat a été pour la première de mobiliser quatre Dassault Aviation Rafale F3-R appartenant à la 30e Escadre de Chasse sise sur la Base Aérienne 118 de Mont-de-Marsan en région Nouvelle-Aquitaine. La seconde de son côté a mis en place un pool de quatre Eurofighter Typhoon FGR.4 appartenant aux N°3 et N°12 Squadron de la base de RAF Coningsby dans le nord-est de l’Angleterre.

Sans jamais être basés en Pologne, décollant donc à chaque fois de leurs nids respectifs, les chasseurs britanniques et français assurent une veille totale sur l’espace aérien souverain polonais. Armés de missiles air-air AIM-132 ASRAAM et Meteor pour les premiers et MICA et Meteor pour les seconds ils représentent un danger réel pour toute intrusion de la chasse ou de l’aviation stratégique russe. Les pilotes des deux pays s’entraînement en outre très régulièrement à ce genre d’opérations.
Malgré le Brexit l’Armée de l’Air et de l’Espace et la Royal Air Force demeurent totalement interopérables, leurs pilotes respectifs connaissant très bien les procédures du voisins. Pour l’OTAN pouvoir s’appuyer sur deux forces aériennes européennes qui se connaissent aussi bien est un vrai plus.

En dehors du missile air-air MBDA Meteor les détachements opérationnels britanniques et français s’appuient aussi en Pologne sur un autre matériel commun : le biréacteur de ravitaillement en vol Airbus DS A330 MRTT. Qu’il s’appelle Phénix au sein de l’Armée de l’Air et de l’Espace ou Voyager dans la Royal Air Force il s’agit bel et bien du même avion. Les opérateurs des deux forces aériennes ont d’ailleurs l’habitude de ravitailler les deux types de chasseurs.
Les forces aériennes russes sont donc prévenues : si l’envie leur prenait d’investir l’espace aérien polonais elles affronteraient l’élite de la chasse européenne.

Photos © Armée de l’Air et de l’Espace & Royal Air Force.

Publicité

12 COMMENTAIRES

  1. C’est fou de voir qu’ils partent de Mont de Marsan. Ils consomment un potentiel énorme juste pour l’aller retour sur zone.

    Je suis surpris qu’ils ne soient pas transférer à Saint Dizier, voir Nancy ou Luxeuil . 2000 km gagnés à chaque mission, ce n’est pas négligeable.

    Il doit me manquer une information

  2. Et les Allemands, ils font quoi pour aider leur voisin polonais ?
    Pourquoi, toujours les mêmes ?
    Ils sont pourtant riches les Allemands !! Plus que les Anglais et nous .
    On sont les Typhoon de la Luffwaffe ?
    Dans leurs hangarettes ???

    • On va éviter les attaques germanophobes gratuites. Les Allemands fournissent à l’OTAN d’autres moyens de défense que des avions de chasse ainsi que des moyens de transport.

    • Actuellement, six Typhoon de la Luftwaffe sont déployés en Roumanie. Cela n’a rien de sercret, une recherche internet t’aurait permis de trouver cette information. Et pour info, il y a également 8 Typhoon de l’aeronautica militare

  3. La panoplie complète pour chasser: MICA IR courte et moyenne portée
    MICA EM moyenne et longue portée
    Meteor très longue portée

    D’ailleurs hier alors que je roulais dans l’Ain, un Rafale est passé en vol TBA au dessus de mon vehicule réacteurs hurlants. Magnifique 🙂

  4. Oui enfin, 8 EF-200 Typhoon et Rafale, contre quelques centaines d’avions militaire, de combat, type avions de chasse,
    de l’armée de l’air russe…

    Ca fait un peu, beaucoup même, la série, la 7ème compagnie !

    Ils vont faire la tenaille.

    • Vous surestimez l’aviation russe ! Et vous croyez vraiment que Poutine est assez fou (bon là on sait qu’il l’est) pour enclencher une guerre contre l’alliance Atlantique ?

  5. Soyons honnêtes, les polonais pourraient assumer leurs propre couverture aérienne sans problème s’ils avaient plutôt acheté européen que du F35…

  6. Et ce soir la ministre a déclaré à BFMTV que le CDG est reparti de Chypre pour positionner les Rafale et Hawkeye au plus près pour protéger la Roumanie et « sentir » la situation. Peut-être est-ce aussi pour donner un signal fort d’assistance à la Roumanie qui a perdu 2 aeronefs le même jour.
    Donc nous sommes à l’Ouest et au Sud de l’Ukraine.

  7. Bonsoir,
    Je ne pense que Poutine ait envie de s’attaquer aux pays de l’alliance atlantique, il sait bien que ce serait le début de la 3eme guerre mondiale sur le sol européen avec la puissance américaine en coulisse.
    Mais je peux me tromper.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom