Lightning II et Super Hornet en missions en Mer des Philippines.

Dans le jargon de l’US Navy il s’agit d’une mission de souveraineté, et ce même si le porte-avions USS Abraham Lincoln croise loin des côtes américaines. Depuis le début de ce mois de juin le bâtiment de guerre américain vogue sur les eaux de la Mer des Philippines, ciblée par l’expansionnisme chinois. Ses avions d’armes Boeing EA-18G Growler et F/A-18E/F Super Hornet mais aussi Lockheed-Martin F-35C Lightning II volent donc dans une région du monde particulièrement tendue. La configuration des chasseurs de 5e génération trahit la sensibilité de cette mission.

Growler à l’appontage.

En théorie la Chine ne borde pas la Mer des Philippines. Cependant on sait que les règles de géographiques sont complexes dans la zone Asie Pacifique dès lors que Pékin entre en ligne de compte. La marine chinoise y est omniprésente, notamment parce que l’île de Formose, revendiquée par la Chine la borde. C’est pourquoi l’US Navy se doit d’y patrouiller, notamment avec ses porte-avions. L’USS Abraham Lincoln fait donc actuellement le job.

À son bord près d’une centaine d’avions et d’hélicoptères. Des Boeing F/A-18E/F Super Hornet donc appartenant aux escadrons VFA-14 Tophatters, VFA-41 Black Aces, et VFA-151 Vigilantes, mais aussi les EA-18G Growler du VAQ-133 Wizzards et les F-35C Lightning II du VMFA-314 Black Knights de l’US Marines Corps. Pourtant ils ne pourraient pas faire grand chose sans la détection aéroportée apportée par les Northrop-Grumman E-2D Advanced Hawkeye de l’escadron VAW-117 Wallbangers. Les convertiplanes de transport Bell-Boeing CMV-22B Opsrey du VRM-30 Titans viennent compléter l’arsenal aérien tandis que les seuls hélicoptères déployés à bord sont les Sikorsky MH-60R Seahawk de combat maritime et MH-60S Knighthawk de soutien opérationnel. Ils appartiennent respectivement aux escadrons HSM-71 Raptors et HSC-14 Chargers.

F-35C Lightning II, le véritable chasseur embarqué de ce début de 21e siècle.

De jour comme de nuit, par beau comme par mauvais temps les catapultages et appontages s’enchaînent à bord de l’USS Abraham Lincoln. Et les avions et hélicoptères du bord opèrent aux côtes des marines et des aviations de nations alliées comme le Japon, les Philippines, ou encore Taïwan. C’est aussi un message envoyé à la Chine, une forme de diplomatie musclée.

Omniprésent à bord des porte-avions américains le Super Hornet demeure un chasseur multi-rôle très adapté à ses missions.

Et au petit jeu des images les chasseurs Lockheed-Martin F-35C Lightning II ont su marquer les esprits puisqu’à aucun moment depuis le début de cette mission. En effet ces chasseurs n’ont volé à aucun moment avec des équipements de dégradation de furtivité, montrant qu’aux yeux du Pentagone le chasseur navale furtif est pleinement entré dans sa phase de maturité. Surtout désormais le Navy Yard et Lockheed-Martin n’ont plus peur d’exposer la réelle signature radar de l’avion de combat.
En saura t-on plus dans les semaines ou mois à venir ? L’affaire est donc à suivre.

Photos © US Navy


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

5 réponses

  1. Pourtant sur le F35C en train d’atterrir on vois bien les deux lentilles de lunenburg sous son ventre ?

    1. Sachez Raphy que les lentilles de Lunenburg sont fixées sur l’extrados des F-35 Lightning II, pas sur l’intrados.

  2. Bonsoir Arnaud, J’ai vu des images avec deux points de fixation sur extrados et 2 sur intrados, prés de la crosse d’appontage comme sur la photo de votre article. Après c’est amovible manuellement sur le PA.

  3. Bonjour
    J’ai vu que récemment un J 16 chinois avait envoyé intentionnellement des paillettes dans l’axe des réacteurs d’un P8 australien qui patrouillait en zone internationale.
    Le P8 a du faire demi tour pour avarie sur un moteur.
    On avait l’habitude du comportement « Rustique » des Russes, mais ou est passée la fameuse politesse Chinoise ?
    A bientôt

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blackburn T-4 Cubaroo

L’histoire de l’aviation est jalonnée de machines volantes qui pour bien des raisons ne connurent pas le succès escompté voire pas le moindre succès. Dans

Lire la suite...