Ces onze bimoteurs à turbopropulseurs figurent parmi les plus secrets de tous les avions de l’arsenal américain tant leurs missions sont sensibles. Rattachés au très discret National Guard Bureau of Counterdrug, l’unité de lutte contre les trafics de stupéfiants de la garde nationale des États-Unis, les Fairchild RC-26B Condor dépendent officiellement du 125th Fighter Wing. Leur retrait du service a été entamé ce dimanche 1er janvier 2023 et doit s’achever d’ici quatre mois. Bien que rien n’ait été formellement annoncé il semble qu’une version du Beechcraft MC-12W Liberty soit en commande afin de le remplacer.

Maintes fois repoussée la fin de carrière de cette version de reconnaissance du Fairchild C-26 Metroliner de liaisons et de transport d’état-major est cette fois donc en marche. Pourtant la guerre menée par les États-Unis contre les narcotrafiquants est toujours aussi forte et ne faiblit pas. Une guerre que les femmes et les hommes du 125th Fighter Wing mènent depuis des années depuis leurs bimoteurs Fairchild RC-26B Condor. Au sein de cette formation c’est le 249th Special Operations Squadron qui met en œuvre les avions de surveillance et de reconnaissance, aux côtés d’un plot de Bell-Boeing CV-22B Osprey plus habituels dans une unité de soutien aux forces spéciales.

En fait cela fait presque vingt ans que le Pentagone fait tout pour noyer le poisson autour de ses Fairchild RC-26B Condor. Il s’agissait pendant longtemps de les protéger des curieux, des spotters, des médias, et surtout des malfaiteurs. Si les onze avions appartiennent donc au 249th SOS ils ne sont pas tous basés en permanence à Jacksonville ANGB en Floride. Des Moines ANGB dans l’Iowa, Ellington Field ANGB au Texas, Fairchild AFB dans l’état de Washington, Fresno ANGB en Californie, ou encore Truax Field ANGB au Wisconsin ont hébergé ou hébergent encore régulièrement ces avions.
Il est à noter que les RC-26B Condor stationnés dans l’Iowa et le Wisconsin patrouillent souvent le long de la frontière avec le Canada, afin de repérer les trafiquants.

Outre la cocaïne et l’héroïne les femmes et les hommes du 249th Special Operation Squadron traquent le fentanyl, un opioïde de synthèse très prisé des toxicomanes américains. À l’instar de la très grande majorité des drogues celui-ci est mortel pour les humains et crée une dépendance forte auprès des usagers.

Fairchild RC-26B Condor en mission au-dessus du golfe du Mexique.

Jusqu’en avril 2023 donc l’US Air Force va se défausser de ses onze Fairchild RC-26B Condor. Un outil qui en relation avec d’autres unités des forces américaines, notamment l’US Coast Guard, mais aussi la DEA et certaines polices locales a fait très mal aux marchands de morts. À une époque pas si lointaine les cartels sud-américains avaient mis à prix «la tête» des équipages de RC-26B Condor. La mise en retraite de ces avions montre l’étendu de leur échec.

Photos © US Air Force.

Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. Malgré tous les moyens de lutte antidrogue utilisés à ce jour, les USA perdent cette guerre de façon lamentable. Il serait temps de jeter un coup d’œil sur les succès de certains pays européens, dont le Portugal, et s’en inspirer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom