Qu’est ce que le SATOC, le futur C-5 Galaxy européen ?

Il y a aujourd’hui un an la Russie envahissait l’Ukraine et sans le vouloir Vladimir Poutine allait unifier les Européens sur le plan militaire comme jamais ils ne l’ont été auparavant. Non seulement sa décision allait redonner un second souffle à une alliance Atlantique alors moribonde mais en plus elle permettrait de structurer des programmes militaires sous l’égide de l’Union Européenne. Parmi ceux-ci l’un des plus ambitieux est sans doute le SATOC, le Strategic Air Transport for Outsized Cargo, présenté fin janvier. Il ne vient pas remplacer le FMTC, ou FCTM en français, mais bien le compléter afin de donner naissance à une véritable capacité européenne de projection.

C’est réellement dans les premiers jours de l’attaque russe contre l’Ukraine que les Européens ont compris leur dépendance en matière de projection hors gabarit vis-à-vis de ce pays. Des pays comme l’Espagne ou la France étaient alors des clients très réguliers d’Antonov Airlines et de ses An-124 ou encore de son unique An-225. Or la destruction de ce dernier par les forces ennemies les a plongé dans une réflexion profonde : pourquoi ne pas sortir totalement de cette sujétion au transport aérien civil ukrainien ?

Bien sûr dans l’état actuel des choses c’est un vœu pieux. Et en l’absence relative des avions ukrainiens, certains ayant repris du service depuis des pays européens, c’est à l’OTAN et à l’US Air Force de souvent fournir leurs propres avions : des Boeing C-17A Globemaster III pour eux deux et des Lockheed-Martin C-5M Super Galaxy pour la seule seconde. Là encore les Européens sont dépendants d’alliés et ne peuvent donc pas agir en pleine souveraineté. Ajoutez à cela le fait que l’option d’acquérir l’un ou l’autre, voire les deux, de ces modèles d’avions américains a été rendu impossible par l’arrêt de leurs productions respectives et vous avez la démonstration qu’un avion européen de gros gabarit est nécessaire.

Sans jamais le nommer c’est évidemment l’avionneur Airbus Defence & Space qui est dans la ligne de mire de l’Agence Européenne de Défense en charge du programme SATOC. La maîtrise d’œuvre conceptuelle est, comme pour le FMTC, confiée à l’Allemagne et à la France. Et à ce jour sortie de cette seconde des pays comme l’Espagne, les Pays-Bas, et la République Tchèque se sont déclarés favorables à son acquisition.
Pour l’AED il ne s’agit pas de concevoir une version agrandie de l’Airbus DS A400M Atlas mais bien de développer un avion totalement nouveau, destiné au transport stratégique avec capacité hors gabarit. C’est à dire un Antonov An-124 ou un Lockheed C-5 Galaxy européen !

L’Agence Européenne de Défense se donne jusqu’à 2035 pour que l’avion soit développé, c’est à dire également ses futurs turbofans, et qu’un démonstrateur technologique voire un prototype ait volé. Dans l’idéal c’est à cette date que l’avion pourrait entrer en service même si l’option 2035-2040 est également annoncée.

L’A400M Atlas a démontré que lorsque les Européens veulent s’en donner les possibilités ils sont capables de produire un excellent avion de transport militaire. Espérons qu’ils y arriveront de nouveau avec ce SATOC.

Photo © US Air Force.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

13 Responses

  1. Ça paraît impensable aujourd’hui mais en plus d’Antonov Airlines, la France et d’autres pays de l’OTAN étaient dépendant des compagnie aérienne russe « Volga Dniepr Airlines » ou de la « 224e brigade volante » filiale du ministère de la défense russe pour acheminer son matériel militaire vers l’Afghanistan ou l’Afrique.

  2. Merci pour cet article très intéressent.

    Très heureux de voir que les pays Européens prennent enfin leur responsabilité afin de garantir leur souveraineté sur cet aspect stratégique.
    Espérons que sa création et conception soit moins tumultueuse que celle de l’A400M en revanche.

  3. Si je ne m’abuse et dans l’attente d’un gros porteur 100% européen, il y a environ 23 C5 Galaxy 1ere génération en stock dans le désert américain et qui avaient été proposé sous réserve d’être technologiquement réactualisés …

    Je n’arrive toujours pas à comprendre nos décideurs qui font un transport de qualité très haute technologie mais qui n’est pas assez puissant pour emporter même un seul char Leclerc …..Je ne comprends pas pourquoi aucune variante XXL du A400M n’ait été pensée.

    Il faut semble t-il attendre une guerre en Europe pour que certains se posent la question de quoi faire pour remplacer la location ukrainienne ou même russe …….
    Ça la fiche mal tout cela !!!

  4. Ce projet est bienvenu mais le délai pour obtenir un résultat paraît bien lointain. Je me demande si une extrapolation « rapide » du A-400 M , basée sur 6 moteurs de même type que ce dernier (totalisant donc 66000 Cv, ne permettrait pas déjà beaucoup de choses…Je proposerais encore deux chose, que l’on pense aussi à une version amphibie à effet de sol et enfin, que l’Europe ne snobe pas, dans son grand projet d’avion stratégique, le très grand apport potentiel que pourrait procurer les ukrainiens de chez Antonov. N’ont ils pas à leur actif le plus grand avion du monde ? Ne sommes nous pas leurs alliés de fait ? Enfin, quand on indique que la France et l’Allemagne sont les potentiels leaders du projet, je m’inquiète de leur haut potentiel à générer des querelles d’égo et d’une sorte de concurrence économico-historique. Tout comme on l’observe ou qu’on a longtemps vu pour les projets communs de chars et d’avions de combat, qui traînent les pieds pour des raisons autres que techniques

    1. Parce qu’en fait il existe un genre de « jurisprudence » sur la question : l’avion de ligne américain Boeing 747 lui aussi issu d’un programme militaire et refusé immédiatement par l’US Air Force. Technologiquement les avions stratégiques et les avions de ligne sont très différents.

    2. Pour le transport de charge hors norme on a besoin d’un train d’arrissage bas et donc d’aile en position haute (comme sur l’A400M) pour avoir de la place pour mettre les moteurs.
      Ca devient alors structurellement assez différent d’un A380 même si il pourrait y avoir des petits morceaux commun

  5. Que cela soit au niveau européen ou français des choix stratégiques n’ont pas été décidés. Résultat, quand on se réveille on prend 20 à 25 ans de retard et donc le coût est prohibitif. Les avions de fortes capacités nous ont manqué au Mali. 2013 n’est quand même pas si loin. Je me rappelle avoir lu à l’époque, 1 article comme quoi à 1 époque on avait pensé acheté d’occasion quelques Galaxy d’occasion, mais on en était encore dans les cieux des dividendes de la paix!!!!
    Mine de rien, Il y en a des chantiers pour renouveler le parc aérien qu’il soit à voilures tournantes ou aéroplanes de tout types. L’idée de PR serait quelque peu révolutionnaire d’associer Antonov à la réalisation de ce gros porteur mais encore faut-il que cette sale « poutine guerre » se termine. Espoir, espoir, espoir….

  6. un mois avant la guerre en ukraine, airbus a annoncé qu’elle aller proposer ses beluga ST(ancien génération , basé sur l’A300 , remplacé par les beluga XL basé sur A330) pour le transport hors gabarit. Il on eu du pif car, avec les antonov russe politiquement inaccessible et les ukranien bloqué a kiev, il restais plus que 5 antonov 124 disponible dans le monde (4 ukrainien qui etait a l’etrange et qui sont aujourd’hui basé en allemagne et un an124 exploité par une compagnie du moyen orient). Donc depuis 1 an, on vois beaucoup de beluga ST reprendre les missions des AN124 (transport de satellite entre toulouse et la floride, livraison d’helicoptere depuis marignane vers l’etrangé). Mais Il est inadapté au besoin militaire car trop limité en masse et surtout a besoin de grosse infrastructure (notamment un monte charge capable de passé au dessus de cockpits) alors qu’avec sont train avant repliable (permetant de monté et descendre un vehicule roulant) et un pont roulant a l’arriere qui permet de deposé une charge directement sur un camion.

  7. Pourquoi ce ne serai pas Airbus Espagne, héritier de CASA qui aurai « maîtrise d’œuvre conceptuelle » au lieu de l’Allemage et de la France?

  8. Terrain difficile que les avion militaire de transport.
    Plusieurs possibilité. Les européens lacheront l’affaire et commanderons des avions US.
    Les Usa commanderont ou y participeront sur le projet europeen.
    Et pourquoi pas un projet commun avec Antonov une fois la guerre terminé.
    N’empeche que ce serait un beau pied de nez.
    Vous imaginez des Antonov dans l’ US air force ou dans une force européenne. C’est beau de rever.
    Meme si l’antonov 124 est une copie du galaxy c5 et non l’inverse comme peuvent croire certains.

    En tout cas si les européens rentrent les doigts dans ce projet, il faudra allez jusqu’au bout et ne pas chipoter.
    Airbus met la dragée à Boeing en ce qui concerne l’aviation civile, mais dès que c’est militaire, les projets vacillent, trainent en longueur.
    Pourtant sur un cargo, airbus en a largement les moyens, si bien que meme les américains via appel d’offre pourrait en commandé. Un peu comme l’Us air force qui revent des a330 mrt, nottament avec partenariat loocked-martin Airbus.

  9. terrain glissant industriellement parlant, combien d’avions faudrait il construire pour rentabiliser un tel projet? Combien de pays seraient prêt a participer de près ou de loin a ce nouvel avion? et surtout combien d’années ca va prendre avant d’avoir le 1er avion en service? 10 au minimum je pense, si ce n’est pas 20…
    d’ici la il peut se passer beaucoup de choses , quand on voit l’A400M dont le projet officiel a été lance en 1993 (avec le FLA) et une mise en service en 2013 pour les premiers exemplaires.
    soyons positif l’idée est déjà la, les volontés peut être aussi….

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...