Le Dassault Aviation Rafale Marine s’affirme comme le meilleur chasseur embarqué au monde !

Voilà bien un 14 juillet qui ressemblera fortement à un 25 décembre pour les équipes de la Team Rafale avec un premier ministre indien en guise de Père Noël. En effet vendredi prochain Narendra Modi sera à Paris pour assister aux célébrations de la prise de la Bastille et de la fête de la Fédération au cours desquelles il signera avec Emmanuel Macron un contrat portant sur vingt-six chasseurs omnirôles Dassault Aviation Rafale Marine F4. L’avion français prouvera ce jour là sa suprématie sur le marché ultra réduit des chasseurs embarqués sur porte-avions, devant ses concurrences américaines et russes. Le Rafale M entre d’ores et déjà au Panthéon de l’aéronavale internationale.

Il y avait les Curtiss F6C Hawk et Hawker Osprey durant l’entre-deux-guerres, les Grumman F6F Hellcat et Vought F4U Corsair pendant la Seconde Guerre mondiale, les Hawker Sea Hawk et Grumman F-14 Tomcat durant la guerre froide, il y aura désormais le Dassault Aviation Rafale M pour l’époque contemporaine. Le Lockheed-Martin F-35C Lightning II le rejoindra peut-être un jour, qui sait ?

Car oui l’avion de combat omnirôle français a bel et bien damé le pion à sa concurrence dans le programme de l’Indian Navy visant au remplacement des Mikoyan MiG-29K Fulcrum-D. Sans surprise il a dominé un Sukhoi Su-33 Flanker-D russe qui n’a même pas pu dépasser le stade de la présélection, en grande partie en raison de ses faibles qualités. Ensuite l’avion tricolore s’est imposé face à rien moins que le Boeing F/A-18E/F Super Hornet, la référence en la matière jusque là. Imaginez donc c’est l’avion de combat standard de l’US Navy, l’actuelle monture des Blue Angels. Il a même sans doute aidé à tenir la pelle qui à creusé la tombe de l’avion américain.

Alors certes ce contrat de vingt-six machines pourrait bien être le seul signé par l’avionneur clodoaldien afin de doter une force aéronavale d’un chasseur embarqué. Il faut dire que les pays alignant un ou plusieurs véritables porte-avions, c’est à dire utilisant la technologie CATOBAR et/ou le tremplin, ne courent pas les rues. La Chine de son côté privilégie ses productions indigènes toutes issues du chasseur soviétique Sukhoi Su-27 Flanker.

Allégorie du contrat indien : le Rafale M devant le Super Hornet.

De ce fait oui j’assume pleinement que cet article puisse déplaire, comme une certaine photo de la semaine avait déplu sur ce même sujet en mars dernier. Mais ne boudons pas notre plaisir, le Dassault Aviation Rafale Marine est vraiment un très grand avion et un morceau de l’Histoire de l’aviation à lui tout seul. Au grand dam des perdants Boeing et Sukhoi.

Photos © US Navy

 


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

18 Responses

  1. Une super bonne nouvelle. Bravo à la Team RAFALE !!!
    Seul regret, que la cible de 57 appareils n’ait pas été maintenue… mais bon après tout si la marine indienne avait eu plus de rafales marine que la francaise, certains auraient encore hurlé.

  2. Je pense qui l’on peut l’affirmer sans complexes : le Rafale Marine F4 règne sur les aéronavales par ses qualités globales qui en font un chasseur équilibré, performant et régulièrement mis à jour.
    Alors oui, ne boudons pas notre plaisir, c’est pas tous les jours qu’une puissance passe commande à la France de chasseurs pour son aviation embarquée. Et ça va être super de faire voler ensemble des Rafales M français et indiens dans l’Océan Indien au sein d’un groupe aéronavale indo-FR.

  3. Comme il est loin le temps où personne ne voulait acheter cette magnifique machine, heureusement tout vient à point à qui sait attendre.
    Ces avions seront construits en France et participeront à maintenir des emplois hautement qualifiés ainsi que préserver un savoir faire précieux pour l’indépendance stratégique de la France.
    Je ne serai pas étonné que dans un futur proche la France et l’Inde développent ensemble le Rafale F5 au vu de leur partenariat stratégique étroitement lié.

  4. Belle réussite !!

    Dommage que notre marien Nationale n’en profite pas pour en commander quelques uns…

  5. un bel avion qui a pas finit de seduire des nations alliés !!!! longue vie au Rafale moi je dis =)

    ps : desole si je fais des fautes d’orthographe ou de grammaire, c est vraiment pas mon point fort mais je m’en fou

    1. Ne vous en faites pas Seb les ayatollahs de l’orthographe sont partis voir ailleurs si nous y étions.

  6. Merci Arnaud pour cet article.
    Le rafale (100% Français) est une bien belle réussite
    Je partage aussi le commentaire de Arthur25.

  7. Oui le Rafale est quasiment le meilleur depuis un porte avion. En excluant le F35, qui avouons-le est supérieur, mais qui a un gros défaut : son rayon d’action limité.

    1. En fait pour l’instant rien ne permet de prétendre que le F-35C Lightning II soit réellement un meilleur chasseur embarqué que le Rafale M. Il n’y a aucun retex dessus.

      1. Je retiendrais la doctrine de Até (chuet) pourtant ex pilote et ex instructeur rafale marine, mais aussi ex-démonstrateur aérien – donc qu’on ne peut pas soupçonner de « sous-défendre » son bébé.
        le rafale ne peut débouler en mission réelle en  » configuration lisse », il n’exploitera donc jamais son très bon RCS « commercial » pour sa génération, comme le fait un F35 – qui d’origine en a un 10x meilleur (en plus !) .

        ce qui veut dire que le F35 sera toujours infiniment plus furtif « toutes armes à bord » pourra shooter plus tard, avec une meilleure « no-escape zone » pour ses missiles, sa propre zone de sécurité face à un Gen4/4.5 restant elle aussi meilleure, toujours pour les mêmes raisons .

        Sauf mauvaise foi, un BVR restera toujours à l’avantage d’un F35.
        On a aussi un travail sur la puissance électrique (donc de brouillage) qui semble énorme comparé au rafale, un viseur  » à travers les jambes », l’absence de nécessité de POD pour les même missions – et un boulot sur une double peau « refroidie au carburant » aussi problématique au départ, que probablement très très efficace pour une dissimulation IR pour les capteurs OSF IR d’un rafale par exemple.

        Il disposera nativement de ses specs max niveau vitesse en permanence, alors que Até reconnait lui même que bien chargé pour mission, le Rafale voit ses vitesses et son agilité fortement dégradées du fait des guirlandes.
        le même Até qui avait été épaté par la puissance du mono réacteur au bourget.

        Bref, le rafale est formidable, l’autre est moche, mais on ne peut simplement pas égaler un 5G pour des raisons d’agilité perdue en mission réelle et de dégradation massive du RCS dans les mêmes conditions. Ainsi qu’une « peau » qu’on ne pourra greffer même sur le futur R5.

        ça restera probablement le meilleur avion 4.5+

        Mais vous verrez que tous ces arguments qui ont AMHO cloué le cercueil en suisse et en finlande, on les ressortira comme par magie, à notre avantage, pour le SCAF.

        La seule surprise serait un « 5+ » , du coup non compatible avec le 5 tel qu’annoncé – équipé un peu magiquement de soutes sous voilure, d’une intégration transparente de POD, de réservoirs conforme, et de plus de puissance électrique, ce qui impliquerait des M88 gonflés, donc des entrées d’air agrandies.
        Je n’y crois pas, le SCAF fortira bien avant ça

  8. Objectivement si. Dans le combat aérien, le Rafale, comme tous les autres avions, n’a aucune chance contre un F35 qui lui est furtif.
    C’est bien pour ça qu’on va faire le SCAF d’ailleurs.
    Disons que le Rafale est le meilleur de la génération 4.5, yc les avions américains. C’est déjà une performance exceptionnelle.

    1. Ça n’engage que vous, n’étant pas expert aéronautique je ne serais pas aussi catégorique que vous Cris sur la question.

  9. En cherchant un peu, on trouve des informations sur les résultats des F35 contre les autres avions Otan type Typhoon ou Rafale. Le verdict est sans appel .
    Autre élément : à chaque fois qu’un pays a eu le droit d’acheter le F35, il l’a toujours retenu et jamais un autre avion.
    Tout ceci ne doit pas donner une mauvaise impression sur le Rafale. C’est après tout le meilleur avion du monde, avant que les Américains ne passent au furtif.
    Cela doit aussi nous donner plein d’espoir sur le résultat du SCAF.

    1. « En cherchant un peu on trouve des informations », c’est vague et totalement inepte comme argument. J’ai cherché des rencontres entre Rafale M et F-35C et honnêtement je n’ai rien trouvé hormis deux sympathiques vols côte à côte sans le moindre combat simulé.
      Quand à votre argument sur les ventes de Lightning II il est d’un niveau surprenant puisque vous évitez consciencieusement d’aborder l’aspect diplomatique de ces contrats.

      Au final désolé mais je ne suis pas convaincu. Fin du HS.

    2. à ma conaissance il n’y a jamais eu de combat simulé opposant un Rafale à un F-35.
      Mais ça m’a peut-être échappé.

  10. En cherchant un peu les informations on en trouve quelques unes tout de même :
    Aux US le tout furtif est remis en cause pour la 6ème génération .
    On s’est aussi aperçu que définir correctement des objectifs cohérents et s’y tenir est plus important que d’accumuler des technologies
    le F35 est un bombardier non multirôle avec une portée un peu faible , et conçu pour une attaque en meute.
    En Suisse il ne fera certainement pas la police du ciel , il n’a rien pour faire ce job.
    Ils sont nombreux à chercher de par le monde ce qui fait la supériorité du SPECTRA sur les sytèmes similaires concurrents.
    Le rafale n’aucun besoin de puissance electrique suplémentaire : il ne fait pas de brouillage classique

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Dassault Mirage F1B

Quand il réalisa son premier vol le 23 décembre 1966 le prototype du Dassault Mirage F1 tranchait radicalement avec les autres avions éponymes. L’avionneur clodoaldien

Lire la suite...