Des Dassault Aviation Rafale F3-R déployés en Roumanie.

C’est une mission de l’OTAN aux profits d’un de nos plus proches alliés d’Europe orientale. Ce lundi 16 octobre 2023 trois avions de combat Dassault Aviation Rafale F3-R appartenant à la 30e Escadre de Chasse de l’Armée de l’Air et de l’Espace ont atterri sur la Baza 86 Aeriană «Locotenent aviator Gheorghe Mociorniță». Les aviateurs français viennent renforcer leurs collègues roumains face aux pressions de l’aviation stratégique russe omniprésente en Mer Noire, que Moscou considère comme sa mare nostrum. À l’été 2022 déjà le chasseur omnirôle tricolore avait protégé l’espace aérien roumain.

Depuis trois semaine la même base aérienne roumaine accueille des General Dynamics F-16C Fighting Falcon du 52nd Fighter Wing de l’US Air Force, eux aussi chargés de renforcer la Fortele Aeriene Romane. En fait les Dassault Aviation Rafale F3-R de l’Armée de l’Air et de l’Espace assurent leur remplacement. Passer du monoréacteur américain au biréacteur français c’est donc clairement une montée de gamme pour l’OTAN et un sérieux avertissement lancé à la fédération de Russie. Le Rafale est aujourd’hui un des rares avions de l’alliance Atlantique pouvant damer le pion à l’ensemble des chasseurs russes opérationnels, MiG-31 Foxhound et Su-35 Flanker-E compris. Son avionique et son armement air air le lui permettent.

En outre les pilotes du Régiment de Chasse 2/30 Normandie-Niemen et de l’Escadron de Chasse 3/30 Lorraine figurent parmi l’élite de l’Armée de l’Air et de l’Espace. Ce sont donc des aviateurs de tout premier plan que le ministère des Armées a mis à disposition de l’OTAN et de nos alliés roumains. Grâce à leurs missiles air-air Mica EM/IR et Meteor ils représentent une menace suffisante pour l’adversaire pour que celui-ci ne cherche pas à violer la souveraineté aérienne de la Roumanie.

L’enjeu de cette mission c’est en effet de préserver ce précieux allié européen qui voit ses eaux territoriales et son espace aérien régulièrement menacés par la marine et l’aviation russe. Pour nos pilotes c’est aussi l’occasion de se mesurer en missions d’identifications et d’interceptions à des avions de combat et à des avions de surveillance pour certains très modernes. Pour les Russes ce sera l’occasion de voir de près l’avion qui leur a fait perdre tant de marchés. Gageons qu’ils gagneront peut-être aussi en sang froid au contact de leurs homologues français. Mais ça c’est moins sûr.

Affaire à suivre.

Photo © Armée de l’Air et de l’Espace.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

7 Responses

  1. Belle photo d’illustration qui montre le ventre d’un aéronef opérationnel…. Les nombreuses traces liées aux différents drains et sorties de ventilations sont bien présentes. Un vrai avion quoi…..

  2. Qu’allons nous faire en Roumanie ? Ce Pays, financé par l’UE, et donc en bonne partie par la France, préfère acheter des F 35 !

    1. Une fois encore PNL commente sans avoir lu l’article. Dans le cas contraire il aurait vu qu’il s’agit là d’une mission de réassurance de l’alliance Atlantique. Mais bon lire c’est trop dur pour PNL.

    2. Nos pilotes défendent la Roumanie contre les pilotes du tsar Poupoute. Et pour info l’UE finance aussi la France donc arrête tes blagues de petit zémmouroïde.

  3. Sur ce coups là au moins les Russes auront du répondant. Ca me rappelle les épisodes récents de l’avion de Frontex et de l’Atlantic 2 de la Marine que tu avais relaté je crois au printemps. Les popovs avaient joué les matadors pas sûr qu’ils recommencent face aux Rafales de l’Armée de l’air et de l’espace.

  4. Oui je suis d’accord avec ce qui est dit mais 3 Rafale seulement, c’est à dire uniquement 2 opérationnels à l’instant T.
    Ils ont beau être équipés du Meteor et j’espère du Radar AESA, si les avions Russes sont en nombre, que feront-ils ? car c’est une décision otanienne qui leur dira de faire ou de ne pas faire.
    Est-ce que les F16 roumains sont équipés des missiles Air-Air de longue portée dernière génération?
    Avec une configuration mixe 2 F16 – 2 Rafale, je pense alors que les Russes si ils sont en nombre se méfieront un peu plus.
    Il faudrait également 1 Awacs sur zone….Bref, il faut du monde …
    Et quant aux drones russes qui pénètrent à la marge dans la zone de défense roumaine pour attaquer les silos à blé ukrainiens qui sont frontaliers de la Roumanie, je serai un décisionnaire de l’Otan, je prendrai les dispositions pour les abattre parce que malheureusement les Russes ne comprennent que la force.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...