Les menaces de la Russie vont précipiter le remplacement des AV-8B Harrier II espagnols.

Rien ne va plus de l’autre côté des Pyrénées depuis quelques mois, les budgets de défense explosant afin de rattraper un retard conjoncturel de trente ans. L’un des aspects les plus flagrants est la volonté de l’Armada Española d’en finir avec ses avions embarqués d’attaque au sol McDonnell-Douglas AV-8B Harrier II. Désormais Madrid ne cache même plus son ambition d’acquérir le Lockheed-Martin F-35B Lightning II, un avion qui offrirait à son aéronavale une nouvelle dimension. De l’avis même des experts européens c’est l’instabilité diplomatique et militaire engendrée par l’expansionnisme russe qui est la cause première de cette accélération.

Quand en octobre dernier les autorités espagnoles ont lancé un appel d’offres à candidatures visant au remplacement de leurs AV-8B Harrier II tout le monde y a vu un jeu de dupes. En effet un seul et unique avion existe aujourd’hui sur le marché susceptible de cocher toutes les cases, et c’est forcément le chasseur de 5e génération de Lockheed-Martin. L’Armada Española ne disposant pas de porte-avions, au sens CATOBAR du terme, elle doit s’appuyer sur son seul porte-aéronefs : le Juan Carlos I.
C’est ce dernier qui accueille actuellement les avions d’attaque à décollages et atterrissages verticaux, et pourra d’ici quelques années en faire de même avec les chasseurs furtifs.

Globalement ce bâtiment de guerre espagnol fait surtout des ronds dans l’eau en Méditerranée. Il se hasarde parfois jusqu’au Golfe tandis que dans d’autres cas son cap l’amène à franchir le détroit de Gibraltar afin d’entrer dans le grand bain, celui de l’Atlantique nord. Et c’est notamment cette option qui conduit Madrid désormais à vouloir accélérer le calendrier de remplacement de ses Harrier II au profit de Lightning II. À la différence du premier le second est clairement un chasseur et non un avion d’attaque au sol pouvant remplir des missions secondaires de défense aérienne rapprochée. Il peut donc parfaitement représenter une réponse graduée à la présence grandissante d’avions espions et de bombardiers stratégiques russes au large des côtes espagnoles. Le golfe de Gascogne est notamment ciblé. L’Espagne ne cache plus ses ambitions de voir le Juan Carlos I en patrouille océanique. La récente décision d’acquérir le très moderne MH-60R Seahawk auprès de Sikorsky s’inscrit d’ailleurs dans cette même logique.

Aujourd’hui il semble quasiment évident que l’Espagne annoncera dans l’année sa volonté d’acheter une quinzaine de Lockheed-Martin F-35B Lightning II. En France quelques esprits chagrins, souvent un peu toujours les mêmes, y voient un renoncement de Madrid dans le programme européen SCAF piloté conjointement par Airbus DS et Dassault Aviation. Leur ignorance crasse les mène dans l’erreur la plus totale puisque celui-ci doit préfigurer un chasseur de 6e génération et non un avion de 5e génération à décollages et atterrissages verticaux. L’Espagne peut parfaitement acheter de tels avions pour l’Armada Española et attendre le SCAF pour l’Ejercito del Aire y del Espacio.
Il est désormais envisageable que les McDonnell-Douglas AV-8B Harrier II espagnols soient retirés du service aux alentours de 2026-2027, à condition que Madrid ne passe sa commande dans les prochains mois.
Affaire à suivre.

Photo © Armada Española


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

25 réponses

  1. Sceptique….
    Quels sont les capacités Russes à projeter des bombardiers dans l’Atlantique? Ils ont les Tu-95 subsonique et les Tu-160 supersoniques (mais pour qu’ils puissent rentrer à la maison ou vers une base amie, les Tu-160 peuvent être considérés comme subsonique). Peut-on fonder une stratégie de protection sur un appareil à peine supersonique, dont la disponibilité ne dépasse pas les 30% et dont l’effectif ne peut être présent dans le golf de Gascogne qu’1/3 du temps, et ce pour contrer une menace très sporadique?
    Soit la menace est réelle et dans ce cas il faut des intercepteurs à long rayon d’action, soit elle est faible et dans ce cas le besoin est inexistant.
    Le F35B… je n’arrive pas à en voir l’utilité. Pas rapide, ne va pas loin, part d’un emplacement connu, emporte peu d’armes…. Pour des troupes ne disposant que de terrains sommaires, passe encore. Mais en mer…. comme intercepteur qui plus est…
    J’ai l’impression que l’avenir appartient aux chasseurs bombardiers à long rayon d’action. J’en suis encore plus persuadé pour les missions aéronavales depuis la terre.

    1. Je suis toujours très surpris par le fossé existant entre ceux qui n’ont jamais approché le F-35 et qui déblatèrent leur peu de connaissances acquises sur des blogs comme des vérités vérifiées.
      Et les meilleurs experts aéronautiques des nations qui ont testé le F-35 et le choisissent systématiquement !
      Il y a là un biais d’information à mon sens, entre les experts internet et les experts militaires expérimentés qui ne sont pas trop idiots, et qui systématiquement écartent la concurrence au profit du F-35 !
      Certaines technologies restent top secrètes, on s’en doute bien, mais si tous choisissent, un avion plus lent, à rayon d’action moindre et à fiabilité moindre comme le soutient Math ; il n’y a que deux explications.
      Soit Math a tout faux, soit cet avion a d’autres parades de combat inconnues à ce jour !
      Et à mon humble avis, on doit se trouver dans le deuxième cas !
      Cet avion doit sans doute emporter des technologiques qui doivent sans doute le placer bien loin devant le reste…

  2. Cher Arnaud,
    J’anticipe déjà la floppée de haters qui vont encore se rependre en lamentations suite à cette nouvelle sur le F-35 !
    Mais c’est mathématiquement logique, vous allez en parler de plus en plus, vu que sa montée en puissance est exponentielle ! L’Europe toute entière volera bientôt majoritairement en F-35 !
    Assurément, c’est le F*35 qu’on aurait d’appeler « Raptor », il dévore tout sur son passage, quel avion extraordinaire !
    La mise en place du F-16 en Europe avait pris 10 ans, le F-35 l’aura fait en moitié moins de temps !!

    1. Dans ce cas précis, il n’y a que le F35 qui peut remplacer les harriers t’façon.
      Dannydan oublie surtout le principal argument présenté par le F35, un coût réduit à l’achat. On verra à l’avenir si c’est un coût maîtrisé dans la durée… j’en doute !
      Quand au fait de dire qu’il a « pris » l’Europe en 10 ans, je dirais plutôt qu’il a enfin débarqué avec 10 ans de retard sur ce qui était prévu initialement par les vendeurs de chez lockeed.

  3. La Russie menace l’espagne vraiment ? Ou un autre pays d’Europe de l’ouest ?

    Non c’est juste pour sortir un bon titre arnaud la sainte Russie la aucune attention sur l’Europe

    1. Tiens Jack le mytho est de retour. Le « fils du (faux) colonel » semble ignorer que sa chère Russie menace les intégrités espagnoles et françaises dans le golfe de Gascogne avec ses avions et navires.
      En tous cas Jack le mytho reste toujours aussi risible.

      1. Tout à fait d’accord avec vous, Arnaud. Depuis que je suis tombé sur cette énergumène de Jacques, c’est toujours pour des commentaires favorables à Moscou, qui n’ a pas respecté le mémo de Budapest de 1994 ou n’importe quel accord international de toute façon.

  4. Fils du faut colonel ? Arnaud la jalousie maladive de votre pars et risible pour moi et vous devenez de moins en moins crédible !
    Quand vous aurez servies ce pays pendant prêt de 30 ans comme mon père risquer votre vie est reçu des médailles et quand vous aurez fais plus pour ce pays que mon père alors la vous pourrait venir me critiquer mais la vos commentaires ne valent rien pour moi

    1. Tiens Jack le mytho en remet une couche avec son père soit-disant colonel. Et Jack le mytho est de moins en moins crédible. Au passage tout le monde s’en moque de son géniteur. Une chose est sûre Jack le mytho n’est rien d’autre qu’un petit troll pro Poutine, Jack le mytho et son faux colonel de papa.
      Et désormais Jack le mytho et son faux colonel de papa seront systématiquement modérés. Ciao Jack le mytho. Bon débarras.

  5. La présence aérienne russe dans la zone de l’atlantique nord se limite au tu95,tu160,tu22,il78,il38 et des su27 d’escorte ; je ne parle pas de l’activité sous-marine qui doit être importante. L’OTAN dispose de la base des Lajes aux Azores, Monte-real sur le continent… Le Juan carlos à son importance en Méditerranée mais en haute mer avec des av8 ou des f35b je suis pas sûr qu’il soit un game changer en cas de confrontation avec les aeronefs russes. J’aurais préféré un CATOBAR avec des f18 ou des Rafale. Le mieux serait de baser des f15 ou des typhoon aux Azores et de densifier les moyens maritime en matière de lutte ASM.

  6. La harrier espagnol vient de grande-Bretagne ou c’est la version sous licence américaine ?

  7. Dommage d’être en europe et de consommer sur un autre continent.
    Peut etre que les coucous europens ne valent pas les autres. Ou un soucis de dispo qui oblige a passer outre Atlantique.

    1. Comme dit dans l’article, c’est le seul avion de combat actuel qui corresponde peu ou prou au besoin. Je ne suis ni un fana ni un hater du F-35, mais dans ce cas ci il n’y a aucune concurrence possible.

  8. Merci pour cet article très intéressant, il est vrai que la menace Russe incite à se réarmer et que dans le cas de l’Espagne il n’y a que le f35 b pour remplacer leurs viellissants aéronef. La crainte de certains c’est que l’Espagne renoncé au scaf par ce que ses pilotes seront sur f35 dans le cadre de des engagements otaniens et pour son utilisation embarqué. Compte tenu de ces deux faits, il paraît logique que l’Espagne prenne des f35 a pour le reste de sa flotté, ça permet une économie d’échelle et de formation. Le problème concernant le scaf c’est que l’engagement sur le f35 est pour les 40 à 50 prochaines années ce qui pourrait dans l’esprit de certains remettre en cause le scaf. Alors oui le scaf arriverait d’ici à 25 ans ce qui laisserait 25 ans de f35 à l’Espagne quand il arrivera, pourra t’il y survivre?Ensuite la France en attendant va développer un super rafale en attendant le scaf. Mais le scaf constitue une rupture technologique majeur, une plateforme d’aéronefs multiples avec des capacités jamais vues. Mais un tel programme a un coût, alors oui on peut penser que ce qui sera mis dans le f35 ne le sera pas dans le scaf. De plus si l’on devait développer un scaf tout seul, notre budget aurait du mal à s’en remettre, par contre ça éviterait de probables blocages allemands à l’export à certains de nos clients actuels.

    1. Peut-on vous demander ce à quoi vous faites référence en parlant de super Rafale svp ?
      On connait le standard F4, mais pas le super Rafale. A moins que vous ne parliez de la même chose ?

      1. Par contre fin des digressions sur le Super Rafale. Si vous voulez en discuter il y a des forums pour ça. Ça devient hors-sujet vis-à-vis des commentaires de notre site et en particulier de cet article.

  9. Bonjour Ephaistos le SCAF n’est pas un aéronef mais un ensemble de systèmes d’armes aériens qui à pour but de remplacer les Eurofighter allemands et espagnols ainsi que le Rafale. Dans ce système il y aura un chasseur qui sera interdépendant avec les forces navales, terrestres et spatiales. En attendant le SCAF l’Espagne à besoin d’un aéronef à décollage vertical pour son PA et le F35 est l’avion qui fait pratiquement l’unanimité dans les meilleures forces aériennes d’Europe quoi qu’en disent ceux qui le dénigrent. Dans cette affaire il n’y a aucun problème entre le SCAF et le F35 puisque à terme l’Espagne aura les deux avions

  10. Etant plutot dans le camps du « contre » vis a vis du F35
    Le choix de cet avion pour l’Armada espagnole est des plus coherents.
    Un SVTOL pour un bâtiment porte aeronef est normal…
    Pour un porte avion (catobar) j’aurais emis « cest sympa pour la collab europeenne »

    Et plus le temps passe, plus je me dis qu’un svtol sauce bordelaise eut ete une bonne idee,
    2eme aeronef pour la royale deployable des « Mistral » , une offre supplémentaire sur le marché…
    Bref, avec des si…

  11. Je sais que les Espagnols n’ont pas d’autres choix comme avion moderne à atterrissage et décollage vertical, mais affirmer qu’il faut prendre des F35B pour contrer les avions russes qui se baladeraient dans le golfe de Gascogne me parait très fallacieux comme argument.
    L’interception des avions russes est du ressort de l’armée de l’air espagnol avec ses Eurofigther Typhoon et non de la marine espagnole. C’est comme si on disait que le portes-avions Charles-de-Gaulle devait être proche des côtes françaises pour assurer la défense de l’espace aérien national. Or l’Espagne comme la France ont suffisamment de bases aériennes, de façades maritimes et d’excellent chasseurs pour que leurs armées de l’air assument cette mission. Les portes-avions qu’ils soient Catobar ou Stobar, c’est pour la projection de force en se mouvant librement dans les eaux internationales …

  12. À l’instar de beaucoup de pays européens l’Espagne a oublié d’armées c’est propre force militaire dans un excès de confiance à la zone euro !
    La guerre a nos portes à accélérer les
    décisions tout le monde casse ça tirelire dans l’urgence !

  13. Arf,
    Le harrier était un avion unique en son genre.
    Un peu comme le A-10.
    Concernant le F-35 il faut reconnaitre que les espagnols n’ont pas le choix. C’est le seul choix.

  14. C’est déjà une bonne nouvelle pour les espagnols si le Juan Carlos peut embarquer ce type d’avion sans transformation excessive.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...