Des M-346 Master afin de remplacer les Alpha Jet au Nigéria !

Les jours du célèbre biréacteur franco-allemand sont désormais comptés dans celle qui demeure une des plus puissantes forces aériennes en Afrique. La Nigeria Air Force se prépare en effet à réceptionner son premier lot de six Alenia Aermacchi M-346 Master. Le géant italien Leonardo les lui a vendu en août 2021 au standard M-346FA lui octroyant une capacité de combat accrue. Au total vingt-quatre avions de ce type sont attendus d’ici à fin 2025.

En proie à de fréquentes violences liées à des groupes terroristes lourdement armés comme la secte islamiste Boko Haram ou encore Daech la Nigeria Air Force dispose dans son aviation d’un élément d’attaque au sol et d’appui tactique rapprochée axée autour de Dassault-Breguet / Dornier Alpha Jet A/E et d’Embraer A-29B Super Tucano. Si ces derniers demeurent efficaces et bien adaptés on ne peut plus en dire autant des premiers. Les Alpha Jet nigérians sont désormais vieillissants et se montrent incapables d’emporter et de tirer des munitions de précision. Une situation qui a donc mené les responsables de la Nigeria Air Force a leur trouver des successeurs : les M-346FA Master italiens. La décision première était d’en commander douze exemplaires mais l’option pour douze supplémentaire fut rapidement transformée et ce sont donc vingt-quatre avions qui ont été commandé.

Car dans la foulée d’envoyer les Alpha Jet A/E vers une retraite bien méritée les M-346FA Master en feront ensuite presque de même avec les chasseurs Chengdu F-7NI Fishcan. Ces derniers seront en effet réaffecté à des missions d’attaque au sol délaissant la chasse légère au profit de l’avion italien. Il faut dire que dans sa désignation M-346FA ces deux lettres signifient Fighter Attack, ses missions de base. C’est un «Canada Dry» d’avion d’entraînement.
Avec son canon Nexter M621 français de calibre 20 millimètres montée en nacelle, ses missiles AIM-9 Sidewinder et ses bombes guidées laser GBU-12 de factures américaines cet avion a tout d’un grand. Il permettra d’ici quelques semaines au Nigéria de conforter sa place prépondérante en Afrique sub-saharienne, très loin devant tous ses voisins.

Affaire à suivre.

Photo © Leonardo

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

6 réponses

  1. Le M-346FA Master peut il faire de la concurrence au KAI FA-50 coréen en tant que chasseur léger?
    Le coréen est déjà opérationnel dans ce rôle, et à ma connaissance le Nigéria serait le premier pays à opérer le M-346 dans sa version d’attaque.
    Est il à un niveau opérationnel équivalent? Et à qu’elle coût ?

  2. La France ferait bien de s’en inspirer, pour remplacer la flotte d’Alpha Jet encore en dotation dans L’AAE.
    Le cursus tout PC-21 est certainement un bon moyen de formation, mais l’entraînement sur un bi-reacteur moderne est une étape importante avant de passer sur avions d’armes.

    D’ailleurs dans les rangs de l’AAE, certains sont convaincus qu’il y a un chaînon manquant.
    Alors, on tergiverse, on se demande avec qui on pourrait faire un nouvel avion bi-reacteur, Espagnols, Anglais ? Alors qu’il suffirait de franchir les Alpes, puisque la solution existe.
    On va encore dépenser des fortunes pour une solution qui verra peut être le jour dans 10 ans. On manque toujours de pragmatisme dans ce pays. L’avion de Leonardo est européen. Pour une fois que nous n’avons pas besoin, d’aller chercher un appareil hors UE, ne loupons pas le coche.

    1. Bonjour Arnaud, staff et passionnés.
      Je suis d’accord avec Toi Philippe, et pas seulement parce que je suis italien.
      L’Europe a besoin d’un système de formation commun et le Leonardo M-346 Master est la machine idéale, adaptée à la préparation des pilotes de cinquième et sixième génération.
      Un grand centre de formation commun, peut-être en Espagne où la météorologie serait utile, serait souhaitable.
      L’ Aeronautica Militare Italiana pourrait notamment acquérir, à titre de compensation industrielle, une vingtaine d’A-400M pour remplacer les désormais vétustes C-130J. Cela résoudrait également le problème de la France, de l’Allemagne et de l’Espagne, qui ont commandé plus d’A-400M que nécessaire.
      Traduit avec Google.

  3. Sait-on ce que vont devenir ces Alpha Jet nigérians? Peuvent-ils être revendus à des pays africains plus pauvres comme le Burkina Faso ou le Mali ? Pour ce dernier pays les jets franco-allemands seraient bien meilleurs que leurs vieux L-39 Albatros rouillés de partout.

    1. Bonjour Arnaud, staff et passionnés.
      Le bon vieil Alpha Jet est une superbe machine. Mais je pense que c’en est trop pour l’armée de l’air du Mali ou du Burkina Faso. Même s’il s’agit d’une génération plus ancienne, il s’agit toujours d’un avion bimoteur assez complexe et j’exclus que le personnel de ces forces aériennes soit capable de le gérer.
      De plus, ce sont des machines très anciennes et on peut supposer que la maintenance au Nigeria n’a pas été des meilleures. Peut-être que des avions d’anciens avions de la Luftwaffe ou de l’ex-Armée de l’Air pourraient être en meilleur état.
      En tout cas, je crois que le Gouvernement Français interdirait la réexportation vers le Mali qui, comme on le sait, a expulsé les Forces Armées Françaises. Et, de même, il n’offrirait pas d’assistance technique.
      Les drones qui peuvent être pilotés et exploités discrètement par des mercenaires étrangers sont bien meilleurs pour ces forces aériennes.
      Traduit avec Google

  4. Pensez que le personnel de l’armée de l’air du Mali ou du Burkina Faso serait incapables d’entretenir des AlphaJet une fois formés est d’une grande bétise pour ne pas dire plus, n’oublions pas que dans les années 1970 jusqu’au début des années 2000 le Mali possédait des MIG 21 et que le Mali possède des Airbus CN 235 qui sont à mon avis plus sophistiqué que les Alpha JeT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blériot XI

Tout comme le chemin de fer avant elle ou l’automobile à la même époque l’aviation a su marquer son temps, d’abord au siècle dernier puis

Lire la suite...