FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Beechcraft AQM-37 Jayhawk
Constructeur : Beechcraft Corporation
Désignation : AQM-37
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : KD2B, Stiletto, Vanneau
Mise en service : 1963
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Drones - U.A.V.
Rôle et missions : Drone cible

HISTOIRE

Beechcraft AQM-37 Jayhawk :
Le drone cible aux faux airs de missile de croisière”

Pour la très grande majorité des passionnés d’aviation le nom de Beechcraft est intimement lié à l’aviation de tourisme et d’affaire. Il faut dire qu’avec des avions aussi mythique que le biplan Staggerwing ou encore le bimoteur à turbopropulseurs King Air cet avionneur a véritablement su marquer durablement les esprits. Pourtant c’est également dans le domaine des avions sans pilote que ce constructeur s’est illustré, et pas n’importe lesquels : les drones-cibles. Un de ses modèles les plus célèbres et certainement parmi les plus réussi est l’AQM-37 Jayhawk à moteur-fusée.

À l’été 1959 l’US Navy lança un programme visant à se doter d’un drone-cible supersonique destiné à l’entraînement autant de ses pilotes de chasse que des artilleurs anti-aériens embarqués sur ses bâtiments. L’idée était alors que le futur engin soit apte à être lancé à la manière d’un missile air-air depuis des avions de combat de type Douglas A4D Skyhawk et Vought F8U Crusader.
Ce futur avion sans pilote se voulait complémentaire du Ryan KDA-1 Firebee en service alors depuis quelques années. En fait ce programme était à peine lancé qu’il était déjà affecté à l’avionneur Beechcraft.

Cette attribution résultait d’un accord passé entre l’US Navy et Beechcraft autour de l’accord signé quelques mois plus tôt dans le cadre de l’achat d’un autre engin cible téléguidé : le KDB-1 Cardinal. Le futur appareil, très différent puisque propulsé par un moteur-fusée et non un moteur à piston reçut la désignation officielle de Beechcraft KD2B Jayhawk.
Sa conception était en fait assez simple puisque le drone en question tenait plus d’un gros missile air-air que d’autre chose. Rapidement assemblé son prototype XKD2B réalisa son vol inaugural en mai 1961 accroché sous un McDonnell F4H-1 Phantom II de soutien aux essais en vol. Quelques modification durent être apportées, notamment au niveau de la petite voilure delta et des empennages verticaux mais finalement il entra en service en janvier 1963.

Entre temps le réalignement des désignations américaines était survenu, en septembre 1962, et le Beechcraft KD2B-1 était devenu AQM-37A sans toutefois bien sûr changer de patronyme. Plusieurs centaines de ces engins cibles bon marchés furent construits alors pour les besoins de l’US Navy. Entre 1965 et 1968 quelques exemplaires furent même pris en charge par l‘US Air Force et l’US Army qui les lançaient respectivement depuis des Republic F-105D Thunderchief et des Grumman OV-1A Mohawk.

À l’export aussi le Beechcraft AQM-37 Jayhawk a connu un certain succès. En France l’industriel Matra a obtenu une licence de production sous la forme du Modèle 1094 Vanneau pour quinze exemplaires. En service entre 1973 et 1990 ils volaient depuis des Dassault Mirage IIIE. Au Royaume Uni le constructeur Short l’a assemblé sous la désignation SD.2 Stiletto à hauteur de 75 exemplaires pour le compte de la Royal Air Force. Entre 1976 et 1996 c’est sous les ailes d’English Electric Canberra PR Mk-3 qu’ils prenaient place.
En outre des exemplaires ont servi en Israël et en Italie, ce dernier pays les utilisant depuis ses intercepteurs Lockheed F-104S Starfighter.

Construit jusqu’en 1997 pour les besoins de l’US Navy le Beechcraft AQM-37 Jayhawk ne sert désormais plus qu’en quantité très réduite. Les derniers doivent être envoyés à la ferraille dans le courant de l’année 2021, soit 60 ans après le premier vol de cet engin. L’industriel Teledyne Ryan a tenté entre 1979 et 1984 de donner un successeur à ce drone sous la forme de la version améliorée AQM-81 Firebolt, cependant sans succès. Ce dernier n’a pas dépassé le stade de la présérie.

Par définition les drones cibles sont des engins volants particulièrement mal connus, et ce Beechcraft AQM-37 Jayhawk n’y fait pas exception. Avec plus de 5000 exemplaires construit cet avion sans pilote est un succès incontestable.
Pour mémoire le nom de Jayhawk est également porté de nos jours par deux aéronefs militaires américains : l’avion d’entraînement avancé Beechcraft T-1A et l’hélicoptère de sauvetage Sikorsky MH-60T.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Beechcraft AQM-37A Jayhawk
Envergure : 1.00 m
Longueur : 3.82 m
Hauteur : 0.51 m
Motorisation : 1 moteur fusée Rocketdyne LR64 P-4
Puissance totale : 1 x 286 kgp.
Armement : aucun
Charge utile :
Poids en charge : 256 kg
Vitesse max. : 3850 km/h à 10000 m
Plafond pratique : 24350 m
Distance max. : 185 Km
Equipage : 0
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Beechcraft AQM-37 Jayhawk

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Beechcraft AQM-37 Jayhawk

VIDÉO

Lancement d'un AQM-37 Jayhawk depuis un F-16 Fighting Falcon.