C’est le ministre de l’intérieur, monsieur Christophe Castaner, qui a lui-même fait l’annonce ce mercredi 31 juillet 2019 lors d’un déplacement dans le Gard. La Sécurité Civile va poursuivre sa modernisation en achetant six nouveaux bombardiers lourds Dash 8 qui seront livrés entre l’année prochaine et 2024. Des avions qui à terme devraient remplacer les actuels Tracker beaucoup plus petits. C’est pourtant une décision gouvernementale à minima et qui laisse derrière elle quelques zones d’ombres.

Six Dash 8 qui pourront donc permettre à l’actuelle flotte de la Sécurité Civile de souffler un peu. Ils viendront surtout la renforcer et la moderniser. Désormais les patrouilles d’alerte seront réalisées principalement par ces gros bimoteurs à turbopropulseurs et beaucoup moins par les Tracker plus petit, et pourtant très adaptés. Et c’est l’avionneur Viking Air qui sera en charge de ce programme, étant donné qu’il possède désormais les droits industriels de l’avion.

Même si ce marché a de quoi ravir les femmes et les hommes de la Sécurité Civile, aussi bien dans les cockpits que dans les hangars, il n’est pas sans interrogation. Déjà le prédécesseur de Christophe Castaner au ministère de l’intérieur avait laissé plané le doute sur cette acquisition, alors future et hypothétique. Les avions ne seraient pas commandés d’un bloc comme la logique le voudrait mais étalés d’une année sur l’autre pour au final atteindre les six aéronefs en 2024, année de la livraison supposée du dernier appareil.
Peut-on vraiment considérer que Viking Air va attendre le dernier paiement pour mettre en chantier cet avion ? On verra.

Alors certes ces six futurs Dash 8 sont une excellente nouvelle mais ils ne répondent pas à toutes les attentes. Et notamment à la nécessité de remplacer au plus vite nos CL-415. Ces amphibies bimoteurs à turbopropulseurs sont véritablement à bout de souffle. Non pas que ce soit de mauvais avions, mais ils sont tellement sollicités que leurs structures et leurs équipements souffrent. Souvenons-nous qu’il y a trois ans la flotte avait été suspendue de vol durant une partie du mois d’août, obligeant certains de nos voisins à venir la suppléer.
Or on le sait jamais les avions terrestres ne pourront remplacer ces amphibies correctement.

Pourtant la solution existe. Et une fois encore elle nous vient du Canada.
L’avionneur Viking Air propose son Canadair 515, un avion amphibie très évolué. Une machine qui permettrait, sans doute avec un achat étalé en deux ou trois lots, de remplacer très efficacement l’actuelle flotte de CL-415. Le Canadair 515 permettrait en outre un changement radical : la possibilité d’attaquer le feu de jour comme de nuit, il a été pensé ainsi en tenant notamment compte du retour d’expérience des feux en Europe méridionale.
Mais non toujours aucune annonce en ce sens du côté de la place Beauvau.

Alors ne boudons pas notre plaisir à nous autres aérophiles. Six nouveaux Dash 8 sous livrée Sécurité Civile ce sera un vrai plus. Pour autant cette commande laisse un arrière-goût d’inachevé, même si cela s’explique aussi par la nécessaire maîtrise des dépenses publiques. Même quand cela se fait au détriment de l’environnement et de a sécurité des soldats du feu qui la protègent au quotidien.

Photo © ministère de l’intérieur.

 

Publicité

10 COMMENTAIRES

  1. Mais pourquoi n’envisageons-nous pas des candidats comme le Beriev Be-200 Altaïr ou surtout le ShinMaywa US-2 qui sont beaucoup plus polyvalent, moderne, avec un plus gros impact au largage?
    La sécurité civile a t’elle fait des essais et/ou comparatif?

    • Elle a essayée le Beriev 200 pendant l’été 2011, et ça n’a rien donné. Plus gros ne veut pas dire plus efficace. Plus gros veut dire que les zones possibles décopages doivent être elles aussi plus étendues donc les possibilités de chargement en eau se font plus rares donc l’avion devra trouver un plan d’eau plus loin et mettra plus de temps à faire ses rotations.

      • J’avais lu que le souci avec le Beriev 200, ce sont ses turboréacteur qui aspirent trop d’eau lorsque l’avion a amerri (problématique pour un hydravion), et impliquent aussi une vitesse minimale trop grande pour lutte d’incendie et le survol de relief accidenté.

        Il faudrait à minima les remplacer par des turbopropulseurs …

  2. Le Dash 8 en remplacement du Tracker a l’air de ne pas vous convenir et pourtant il faudra s’y faire vu que c’est le seul appareil existant capable de remplacer le Tracker qui eux sont vraiment à bout de souffle. Le CL-415 lui n’est seulement qu’à mi-vie ou 2 tiers de vie. Je le verrai bien encore voler 10 ans de plus.
    Évidemment qu’il y aura une commande de CL-515 vu la situation des feux de forêts qui ne fera que d’empirer mais il n’existe pas encore, la France à le temps de passer une commande.

    • À priori oui mais aux vues des récentes déclarations du ministre de l’intérieur ce n’est pas clair. Bon après dans son allocution sur la question le type avait l’air à côté de ses pompes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom