Cette course vers la modernisation de sa force aérienne était inéluctable. La Bulgarie a décidé d’en finir avec ses derniers modèles d’avions de transport et d’hélicoptères militaires d’origine soviétique. Une décision qui permet de se mettre aux normes de l’OTAN en matière de sécurité et d’interopérabilité. Dans cette histoire les constructeurs européens Airbus et Leonardo semblent en pole position.

Tout est parti d’une décision de l’alliance Atlantique de moderniser son système commun de détection dans les pays jadis placés sous le joug de Moscou. Le gouvernement bulgare y a vu une occasion de terminer la modernisation de sa force aérienne. Après la succession des MiG-29 Fulcrum décidée il y a un an et demi en faveur du F-16V Viper américain, c’est désormais au tour des aéronefs de soutien. Les derniers avions de transport et hélicoptères de facture soviétique devraient avoir quitté le service actif dans ce pays d’ici 2023.

Au final en fait assez peu de machines sont concernées. Niveau avions de transport militaire on trouve un antédiluvien Antonov An-2TD encore utilisés sporadiquement pour des missions de liaisons et un An-26A de transport tactique employé fréquemment pour l’entraînement des troupes aéroportées. Concernant les hélicoptères ce sont cinq appareils qui sont en jeu. Trois Mil Mi-17 d’assaut et deux Mi-24 d’appui tactique rapproché et de soutien aux opérations spéciales.

D’ores et déjà le ministère bulgare de la défense a annoncé son intérêt pour un modèle d’avion et deux hélicoptères, tous trois de facture européenne. L’avion-cargo en question est l’Alenia C-27J Spartan commercialisé désormais par Leonardo, dont la Bulgarie possède déjà deux exemplaires. Il pourrait être commandé à une machine supplémentaire afin de remplacer ces encombrants avions ex-soviétiques. Il faut dire qu’ils volent assez peu, en 2019 l’An-26 bulgare n’a enregistré que douze heures de vol seulement.
Le premier des deux modèles d’hélicoptères en question seraient l’Airbus Helicopters H215M Cougar Mk-2 qui viendraient remplacer les Mi-17 à hauteur de deux exemplaires. Ce pays possède déjà douze Eurocopter AS.532UL Cougar très proches. Pour succéder au légendaire Mil Mi-24 la Bulgarie lorgne depuis assez longtemps vers l’Airbus Helicopters H145M et son système de combat HForce. Certes l’appareil est bien plus compact et léger mais il est aussi beaucoup plus moderne. Et surtout il est conforme aux normes de l’OTAN !

Les avions tchécoslovaques Aero L-39ZA d’entraînement avancé et L-410UVP d’évacuation sanitaire et de transport de personnels ne sont pas concernés car ils n’entrent pas encore dans les mesures de l’OTAN. Quant aux quatre dernier Sukhoi Su-25 ils seront remplacés ultérieurement, quand les crédits le permettront. Chaque chose en son temps avec l’économie bulgare toujours aussi fragile depuis la fin de l’ère soviétique.

Photo © Keypublishing.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom