C’est une vue d’artiste qui a fait couler pas mal d’encre quand elle est apparue ces derniers jours sur la page d’Eurofighter World, le magazine web du consortium européen. On y voit un chasseur Typhoon armé de rien moins que seize missiles air-air. Une configuration qui rappelle fortement le dernier né des avions de combat de chez Boeing et répondrait en fait à une demande de la Royal Air Force. Alors simple délire d’ingénieur ou préfiguration d’une nouvelle évolution de l’avion européen ?

L’idée n’est pas seulement de faire un Eurofighter EF-2000 Typhoon chargé au maximum de missiles air-air mais bien de définir ce que sera cet avion d’ici 40 ans. C’est à dire que le consortium européen (qui regroupe rappelons-le Airbus DS, BAE Systems, et Leonardo) réfléchit à un avion qui sera encore en dotation quand ses deux successeurs désignés, le SCAF franco-allemand et le Tempest italo-britannique, seront déjà en service actif. Bien entendu ces deux avions à venir ne remplaceront pas immédiatement tous les Typhoon en service en Allemagne, en Espagne, en Italie et au Royaume-Uni. SCAF et Typhoon coexisteront dans l’Ejército del Aire et la Luftwaffe comme Tempest et Typhoon en feront de même dans l’Aeronautica Militare et la Royal Air Force.

C’est donc pour cette période à partir de 2055-2060 que le consortium réfléchit actuellement. Et l’une des options avancées par les Britanniques est de faire évoluer leur chasseur multi-rôle vers un véritable camion à missions voire un camion à bombes. Drôle d’idées direz vous ? Pas tant que ça quand on sait qu’outre-Atlantique Boeing le propose déjà avec son F-15EX Advanced Eagle qui a toutes les chances d’être commandé en grande série par l’US Air Force.
Eurofighter GmbH surfe donc sur une mode.

Dans l’hypothèse présentée par la vue d’artiste ci-dessus l’avion emporte quatorze missiles air-air longue portée Meteor et deux missiles courte portée Iris-T. On ne peut pas faire plus copie européenne du F-15EX Advanced Eagle puisque c’est le postulat de départ du nouvel avion américain. Le consortium Eurofighter propose également de faire évoluer son avion comme une plateforme de frappes aériennes de précision avec rien moins que quatorze bombes à guidée laser et/ou GPS. Là par contre les Européens sont plus flous sur les munitions en question même si la Paveway IV et la GBU-12 semblent être privilégiées.

Bien entendu deux telles évolutions futures du chasseur européens s’entendent à condition d’augmenter significativement le rayon d’action du Typhoon. Et cela passerait forcément par l’ajout de réservoirs conformes (ou CFT, pour Conformal Fuel Tanks) dont on sait qu’ils n’ont jamais vraiment été adapté à cet avion de combat. Sur le papier ils existent, dans la réalité des faits c’est très différent : aucun des quatre utilisateurs d’origine ne l’utilisent en opération.
Pour mémoire les CFT sont fixés sur l’extrados de voilure, au niveau du fuselage.

Cette future évolution de l’EF-2000 Typhoon est donc on l’a vu encore très hypothétique. Reste qu’elle pourrait dans les années à venir donner naissance à une sous-version vraiment intéressante de l’avion.

Illustration © Eurofighter GmbH.

Publicité

11 COMMENTAIRES

    • La photo de l’Eurofighter représente en fait une maquette à l’échelle 1, présentée lors du salon de Dubai en 2014.
      A ma connaissance Airbus n’a jamais fait voler d’Eurofighter avec des réservoirs conformes.
      En revanche Dassault a fait des essais en vol concluant avec des CFT mais ceux-ci n’étaient pas reliés au circuit carburant

  1. Les réservoirs conformes, ils sont en acier, alu, composite ?
    On les remplit comment, avec un accès spécifique ?
    On peut les positionner en combien de temps ?
    Et pour le fun : on peut les larguer en vol ? Il faut se mettre ‘sur le dos’ ?
    En cas de ravitaillement en vol, on peut les remplir ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom