Les rumeurs continuent d’aller bon train pour le premier avion russe conçu comme furtif et ses ventes à l’étranger. Alors que la holding Rostec persiste a annoncé plus de soixante-dix exemplaires de série livrés aux forces aériennes russes d’ici cinq ans et demi les exportations sont au point mort. L’agence officielle Rosoboronexport a révélé qu’aucun Sukhoi Su-57 Felon n’avait jusque là été vendus à des pays tiers. Pour autant deux pistes assez sérieuses existent actuellement.

Malgré un niveau de livraison actuellement très très lent le gouvernement russe se dit assez confiant sur le programme de ce chasseur supposé furtif de supériorité aérienne. Depuis la livraison du premier exemplaire de série en décembre dernier il semble que seulement cinq à six avions soient désormais en dotation. Pour autant aucun n’est actuellement en service actif. Le projet Megapolis semble avoir laissé des traces à Moscou autour de cet avion.

Pour autant Rostec l’assure : un minimum de soixante-dix Su-57 Felon voleront dans l’aviation russe d’ici la mi-2027 ! Les chaînes d’assemblage doivent donc passer à la vitesse supérieure, des rythmes de super-croisière. Le rôle de ces «premiers» avions prétendument furtifs est de remplacer les plus anciens des Sukhoi Su-27 Flanker datés de l’ère soviétique. Des avions qui sont aujourd’hui à bout de souffle.

Or si la Russie demeure le principal marché de l’avion il n’est pas le seul ! Ce n’est pas pour rien si Sukhoi fabrique également la sous-version Su-57E destinée à l’export. Le chasseur de supériorité aérienne doit trouver son marché à l’international. Et le moins qu’on puisse dire c’est que ce n’est pas gagné.
Entre les médias et le propagande d’état algérienne qui ont fréquemment annoncé des commandes de plusieurs dizaines d’exemplaires et la proposition de l’avion à la Turquie il est assez difficile de démêler le vrai du faux. Un vrai sac de nœuds même pour tout dire.
Des rumeurs ont aussi parlé de pays comme les Émirats Arabes Unis, l’Irak, la Serbie, le Venezuela, ou encore le Vietnam qui auraient été approchés par l’agence Rosoboronexport.

En fait deux pistes existent aujourd’hui de manière quasi officielle en Russie sans pour autant que le moindre contrat ne soit annoncé : l’Algérie et la Biélorussie.
Pour le premier pays il s’agirait de disposer d’un avion capable de damer le pion aux appareils marocains tandis que pour le second il s’agirait de se maintenir à niveau face à l’OTAN. À Moscou on avance désormais quasi officiellement un contrat algérien signé entre le second semestre 2022 et le premier semestre 2023 pour une vingtaine d’exemplaires à livrer à partir de mi-2028. Dans le cas biélorusse il est question d’à peu près autant d’avions mais sans doute livrés plus tôt, aux alentours de début 2027. Là encore le contrat n’est toujours pas finalisé. La date de 2027 coïnciderait donc avec la fin de la livraison des soixante-dix premiers exemplaires pour la Russie.
La boucle serait alors bouclée pour Sukhoi.

On le voit Sukhoi n’a pas totalement tourné le dos à son Su-57 Felon, malgré l’existence du très mystérieux Su-75 «Checkmate».
Affaire donc à suivre.

Photo © agence Tass.

Publicité

11 COMMENTAIRES

  1.  » Les chaînes d’assemblage doivent donc passer à la vitesse supérieure, des rythmes de super-croisière »
    Très drôle Arnaud! C’est du super-vite sans post-conception c’est ça? 🙂

  2. Patience. Attendez que cet avion soit mature et qu’il est fait ses preuves. Le Rafale à bien mis 10 ans avant qu’il décroche son premier contrat export.

    • Pour les autres lecteurs et lectrices il est bon de savoir que l’ANP est la force aérienne algérienne. Et pour vous répondre Ka le chiffre de quatorze Su-57 Felon n’est avancé que par la seule propagande d’état d’Alger. Rosoboronexport se contente de parler d’une vingtaine d’avions dont le contrat n’est pas encore signé. Qui a raison selon vous Ka ? Alger ou Moscou ?
      Perso j’ai ma petite idée.

  3. Generalement on attend qu’un avion ait fait ses preuves avant d’acheter.
    Enfin a moins evidement d’etre ricain et de realiser l’exploit de signer des contrats exports pour un avion foireux et pas fini!

  4. Je pense que anp veut dire  » armée nationale populaire  » .qui regroupe tous les corps de l’armée qu’ils soient de terre , de mer ou de l’air .
    Concernant le SU57 ,Je pense que ,comme pour le SU 34 ,auxquels personne ne croyait ,, il y aura des surprises . Il en va de même pour le SU35 ..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom