Approchons nous de l’épilogue d’un feuilleton qui gâche les relations entre l’Autriche et Airbus DS depuis des années ? Après la volte-face indonésienne en faveur du Dassault Aviation Rafale français l’Autriche s’est retrouvé de nouveau avec ses quinze Eurofighter EF-2000 Typhoon Tranche 1. Désormais la presse locale confirme que la diplomatie viennoise s’oriente vers trois pays sud-américains différents, pour qui ces chasseurs purs pourraient représenter des avions idéaux. Reste à savoir jusqu’où les biréacteurs autrichiens arrivent à être compétitifs sur le marché de seconde main.

Car durant plusieurs mois les Autrichiens ont vraiment cru aux chances de leurs avions en Indonésie. Ils vendaient la peau de l’ours un peu trop rapidement et Dassault Aviation a douché leurs espoirs. Il faut dire qu’entre d’un côté un mélange de Rafale F3R et de Rafale F4 et de l’autre des EF-2000 Typhoon Tranche 1 le choix indonésien était vite fait. Les avions de combat autrichiens sont de purs chasseurs, juste adaptés aux missions air-air à courte et moyenne distance. Ils sont incapables d’emporter des missiles BVR ainsi que des armes air-sol, sauf peut être des bombes lisses.
Par la suite les Autrichiens ont cru à leurs chances vis-à-vis du Bangladesh, avant finalement de se raviser. Ce pays asiatique ne semble finalement pas si fiable que cela.

Vous l’aurez donc compris leur revente devient problématique. D’autant que d’autres avions sont sur le marché désormais à l’image des McDonnell-Douglas F/A-18C/D Hornet récemment retirés du service par l’US Navy ou encore d’une foultitude de General Dynamics F-16 Fighting Falcon de différentes séries. Sans compter également les Mikoyan MiG-29 Fulcrum et Sukhoi Su-27 Flanker ex-soviétiques ou russes. Autant dire que personne n’attend les Eurofighter EF-2000 Typhoon autrichiens.
Pourtant ces avions ont un gros avantage sur leurs concurrents : leur faible nombre d’heures de vols.

Et désormais donc à Vienne les diplomates ont ciblé trois pays sud-américains : la Colombie, l’Équateur, et le Pérou. Dans les trois cas les forces aériennes de chacun auront rapidement des chasseurs à remplacer. Il s’agit respectivement de Cessna A-37 Dragonfly, d’Atlas Cheetah C, et de Mikoyan MiG-29 Fulcrum. Et si on en croit la presse autrichienne la piste équatorienne serait la plus intéressante même si le Pérou semble vraiment intéressé par ces chasseurs de génération 4.5. Les Autrichiens espèrent en fait boucler rapidement le dossier afin ensuite de se concentrer sur la sélection des avions qui viendront remplacer les dits-Typhoon Tranche 1.

Car c’est là le secret de l’Autriche : elle tente de se défaire de chasseurs sans pour autant avoir actuellement de remplaçant en vue. En tout cas pas officiellement parce que officieusement il se dit qu’à Vienne on verrait bien l’achat d’une grosse dizaine de Lockheed-Martin F-35A Lightning II américains.
Affaire donc forcément à suivre.

Publicité

19 COMMENTAIRES

  1. Pas beaucoup d’heures de vol, idéal pour faire la police du ciel, et de supériorité aérienne. Bref, ce qui faut vraiment pour la Suisse !

    • Avec une Russie qui se met à envahir ses voisins sans raison la neutralité est de plus en plus dure à tenir en Europe, la preuve avec la Finlande et la Suède. Et juste comme ça le F-35 ce n’est pas Lockheed qui n’existe plus mais Lockheed-Martin.

  2. Bonjour,
    Pas de BVR sur les tranche 1 ?
    C’est bien compatible AIM120 quand même? Certes ce dernier n’as pas la porté d’un meteor mais il est considéré comme BVR.

    • Même compatible, il faudra financer l’intégration de ce missile au système de l’avion, et ce avec l’aval du gouvernement américain

  3. Si l’autriche veut s’en débarasser il y a un moyen plus rapide, faire venir des pilotes Ukrainien et le former au pilotage du Typhoon, ca serai long mais faisable.

  4. Bonjour,

    Comment est ce qu’un pur chasseur/intercepteur de génération des années 2000 soit « incapables d’emporter des missiles BVR » ?

    Cette technologie existe depuis bien avant le Typhoon avec le développement du F15 Eagle non ?

  5. Je trouve que le Gripen E/F ça irait bien à l’Autriche, surtout qu’ils ont toujours été satisfait par le passer par SAB. Ils seraient équipés comme les Tchèques et les Hongrois, avec possibilités de mutualisés formations et pourquoi pas entretien….

    • Sauf que face aux menaces de la dictature russe le chasseur suédois n’a rien d’impressionnant. Une alternative américaine permet au moins de tenir les forces russes à distance.

      • je suis d’accord, mais je ne pense pas que le f 35 soit une si bonne solutions, malgré un design plutot sympa (défaillance du moteur, peu de disponibilité, manque de pièce de rechange…). il faudra un avion fiable, tel le f 16 dernière génération.

        • La je suis d’accord le F35 c beau sur le papier , mais apparemment c peu fiable le truc qui me dégoûté c l Amérique qui a le dernier mots pour la défense de tout les pays occidentaux, les seuls capables de faire mieux ds le monde c la France dassault et personne d autre et ça les ricains ils aiment pas

        • Et sinon sortir de la rhétorique bêtement anti-américaine vous en êtes capable ? Si votre réponse est non je vous inviterais à éviter ce genre de commentaire à l’avenir et à les réserver pour des sites ouvertement raciste anti-américains. Car franchement hormis une vague référence au F-35 Lightning II rien dans votre commentaire n’est vraiment lié à l’aviation.
          Premier et dernier avertissement.

  6. juste poser la question du coût global de possession et de la disponibilité, je recommande la lecture des documents du congrès des USA à ce niveau. Avec une flotte aérienne d’une dizaine d’appareils et la disponibilité affichée par l’USAF et l’USN, ça ne fait pas un volant d’appareils opérationnels extraordinaire.

    • Une fois encore madame ou monsieur Taclet vous n’êtes pas sur un forum de discussion mais sur un site ouvrant ses articles aux commentaires. Encore un commentaire HS tel que celui-ci et vous serez modéré immédiatement. Surtout que je ne vois pas en quoi le congrès américain à quoi que ce soit à voir avec les Eurofighter EF-2000 Typhoon autrichiens.
      Dernier avertissement donc.

  7. Sinon les Autrichiens finiront par faire comme les autres pays aillant acquis ces EF Tranche 1 : ils les mettront au rébus ou en réserve ou d’en serviront pour l’entraînement.
    D’autant plus que tout export devra recevoir l’aval du consortium.
    J’ai du mal à comprendre la posture autrichienne.
    C’est un pays riche et ils ne tireront pas grand chose de cette vente.
    Bizarre.

  8. c’est quand même sidérant d’avoir conçu des appareils tranche 1 qui n’était pas retrofitable au tranche supérieur. en france on lui crache souvent dessus car c’est historiquement, techniquement et commercialement le frere ennemi du rafale qui le dommine dans bien des secteur (capacité d’emport, manœuvrabilité a basse vitesse, navalisation….). Mais d’un point de vu vecteur, c’était, c’est et ça restera un bonne intercepteur (il est née pour ça car les pays du consortium avait le tornado pour l’attaque au sol alors que la France voulais un avion polyvalent) , puissant, rapide, très maniable a haute vitesse, en capacité pur (donc en excluant les problème de maintenance, de cout et d’infrastruture) il correspond parfaitement au besoin de pays « neutre  » (autriche, suisse, avant la finland) qui cherche uniquement a faire respecté sont espace aerien. C’est triste que tant de ces appareils finisse la la benne car pas prévu pour évoluer avec sont temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom