Voilà près d’un an et demi que l’état hébreu tourne autour du plus récent des chasseurs américains. Et désormais le nouveau gouvernement israélien veut accélérer les choses et obtenir l’autorisation de commander vingt-cinq Boeing F-15EX Eagle II. L’administration Biden devra être convaincu que la volonté d’Israël est d’utiliser l’avion pour contrebalancer la modernisation de l’aviation iranienne. Et aux vues des relations parfois tendues entre Tel Aviv et Washington DC rien n’est joué.

En effet c’est la confirmation de la récente commande par la république islamique d’Iran de vingt-quatre Sukhoi Su-35 Flanker-E qui semble avoir motivé les désirs de modernisations de Heyl Ha’Avir. Une illustration de la fameuse loi du Talion. Au Su-35 Flanker-E russe l’état hébreu répond donc par le F-15EX Eagle II. Ce qui implique que pour les Israéliens le biréacteur dérivé du fameux Su-27 Flanker ne peut pas être autre chose qu’un chasseur de supériorité aérienne, et surtout pas un avion multi-rôle ! Il s’agit là sans doute aussi d’un enseignement du piteux engagement de l’avion contre les forces ukrainiennes.

Pour l’aviation israélienne le Boeing F-15EX Eagle II va aussi permettre, si Washington DC autorise la vente, de moderniser son aviation de défense aérienne. En effet celle-ci aligne encore de vieux McDonnell F-15A/B Baz datés de la fin des années 1970 et bien moins adaptés que ses F-15C/D Baz 2000. Les Baz accumulent les heures de vol et seraient sans doute bien à la peine face à des Su-35 Flanker-E iraniens. C’est donc aussi une question de sécurité pour ce petit pays finalement assez vulnérable malgré sa puissance de feu.

En fait Heyl Ha’Avir représente bien l’esemble des forces de la défense israélienne, capables d’aligner des avions dernier cri comme le Lockheed-Martin F-35I Adir ou le Lockheed-Martin F-16I Sufa et aussi des machines plus anciennes voire franchement archaïques comme donc le McDonnell F-15A/B Baz.
Pour Washington DC la crainte est que l’état hébreu veuille se servir de ses F-15EX Eagle II pour des raids contre les positions civiles et militaires iraniennes, au risque de déstabiliser toute la région.
Affaire donc à suivre.

Photo © US Air Force.

Publicité

9 COMMENTAIRES

  1. Je ne comprends pas la plus-value des F15EX face au Su35 par rapport à un F35, outre de pouvoir emporter un nombre conséquent de missiles. L’emport de bombes trop lourdes pour être portées par un F35?

    • Un gros radar? L’emport de missiles air-air à longue portée? L’emport d’éléments en dehors d’une soute à bombe? Voler haut et très vite?
      En combat aérien, sur tous ces points le F35 est limité. La discrétion radar n’est sans doute pas une garantie infaillible.

    • Avec une vitesse max supérieure, une autonomie plus grande et un emport plus important en missiles A/A comparé au F-35, un F-15 EX est capable de faire face à plusieurs Su-35.

      • Parce que un F35 n’est pas capable de faire face à plusieurs SU35? Il est vendu pour cela pourtant.
        Niveau missiles longue portée, seul le F35 est capable d’emporter des Meteor. Pour les AMRAAM il en est aussi capable. Au niveau du nombre de missiles et vitesse d’intervention, avec 24 avions seulement, l’Iran est plutôt limité et ne se risquera pas à attaquer Israël. Niveau radar, n’est ce pas un peu passéiste d’imaginer que les avions type AWACS n’existent pas?
        Enfin, l’intérêt d’Israël pour le F15Ex est relaté depuis plus d’un an, en relation avec sa capacité d’emport de bombes plus que de missiles.

        • En général, pour un ennemi, il faut compter 2 missiles A/A, d’autre part, le F-15 EX donné pour 24 missiles A/A, a été testé avec 12 missiles dernièrement (un record)
          L’AIM-120 n’est pas ridicule p/r au Meteor et est largement combat proven
          Donc avec seulement quelques F-15EX, on peut à une bonne force de dissuasion

        • Ben les Awacs… de nos jours… ils sont plus en danger qu’ils ne l’étaient par le passé avec bon nombre de missiles à longue portée.

    • L’information importante dans les capacités de ce nouveau F-15 est la suivante : il est doté d’une liaison de donnée spéciale lui permettant de communiquer spécifiquement avec le F-35.

      Cela indique que le F-15EX est spécifiquement pensé pour travailler en équipe avec le F-35.

      Quelle est l’idée ? et bien elle a déjà été expliquée et elle est très simple : Le F-15EX est pensé pour être le chariot à munitions du F-35. C’est pour cela que ce nouveau F-15 a été doté de cette énorme capacité d’emport de bombes et de missiles.

      L’idée est en fait assez simple : Le F-35 est capable de pénétrer les espaces aériens très bien défendus et d’y analyser / détecter / désigner les cibles stratégiques à traiter. Tout cela le F-15EX en serait totalement incapable. Par contre, le F-35 va permettre de désigner un nombre de cibles potentiellement très supérieur à ce que lui même peut traiter avec ses 4 (bientôt 6) missiles disponibles en soute. C’est là que cette liaison de donnée reliant F-35 et F-15 entre en jeu (certainement la liaison MADL qui permet au F-35 de rester furtif tout en diffusant des quantités énormes de données)
      Les F-35 pénètrent l’espace aérien hautement contesté et désignent les cibles, les F-15 EX restent en 2eme rideau et ouvrent le feu à longue distance. Les F-35 pourront même se charger de prendre en main le guidage vers les cibles des vagues de missiles tirées.

      Cette technique est tout aussi valable contre des cibles au sol que contre des hordes de chasseurs ennemis.

      Et bien sûr cela n’empêche pas le F-15 EX de pouvoir venir en première ligne si l’environnement devient moins contraint pour venir faire ce qu’il savait faire avant cette nouvelle version : c’est à dire rappeler à ceux qui l’auraient oubliés qu’il est à ce jour l’avion de combat le plus « combat proven » pour les duels air-air à haute intensité

      • Tout à fait d’accord avec vous, vous avez bien résumé l’intérêt du F35 et du pieds dans la porte qu’il représente pour l’industrie américaine de l’armement.
        Ma question portait sur le fait d’accélérer la commande de F15 du fait de la présence de 24 Su35.
        Si les Su35 n’arrivent pas à cibler un Rafale, je n’ose même pas imaginer leur incapacité d’agir face aux F35.

      • Bravo, enfin quelqu’un qui commence à intégrer l’intérêt des avions, système des systèmes.
        Ce n’est plus un seul avion qui fait le boulot, mais plusieurs avions qui collaborent.
        Le F-35 n’est pas prévu pour combattre en dogfight ou pour transporter 2 tonnes de bombes, il est fait pour la pénétration grâce à sa furtivité et son système de communication haut débit qui renseigne tous les autres systèmes sur les menaces sur le théâtre d’opération. Il est lui-même alimenté en données par les satellites et tous les avions de détection qui collaborent dans la région. Même chose pour l’armement, comme vous le dites justement ; le F-15 va porter l’armement et collaborer avec le F-35, mais cela peut aussi être des drones furtifs ou des bombardiers comme le Raider. La palette est infinie..
        Le F-35, c’est un peu comme un GSM qui se connecte à tout pour assurer sa mission !
        Encore une fois, il serait temps que nos lecteurs évoluent dans leur conception du combat du futur ! Les camions à bombes, ultra-manœuvrants et bardés de radars de détection performants, c’est la passé !!
        La dématérialisation et la collaboration des systèmes, c’est ça le futur !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom