Des F-35A Lightning II en patrouille le long d’une frontière russe.

La guerre menée par Vladimir Poutine contre l’Ukraine et contre sa démocratie a mis en lumière d’autres pays craignant la folie du dictateur russe. Et parmi ceux-ci figure la Norvège qui partage un peu moins de 200 kilomètres de frontières terrestres mais aussi la Mer de Barents avec la Russie. Dans ce pays ce sont les chasseurs furtifs Lockheed-Martin F-35A Lightning II qui assurent cette protection, souvent face aux Sukhoi Su-27 Flanker et Su-35 Flanker-E russes. Pour mémoire la Norvège est membre fondateur de l’alliance Atlantique.

Actuellement c’est une trentaine de Lockheed-Martin F-35A Lightning II qui servent au sein de la Luftforsvaret, y compris les exemplaires déployés aux États-Unis pour la formation avancée et la transformation opérationnelle. La Norvège est un des premiers pays européens à avoir réalisé une transition totale vers ce chasseur de 5e génération depuis le General Dynamics F-16MLU Fighting Falcon. Ces derniers ont d’ailleurs commencé à être revendus.
Et pour Lockheed-Martin le retour d’expérience des pilotes norvégiens est essentiel car ils mènent des missions de défense aérienne dans une des conditions les plus délicates : face à un voisin expansionniste et agressif. Et pour les équipages et pilotes norvégiens l’agressivité de leurs homologues russes n’est pas un mystère, ils en ont déjà été victimes !
Sauf que désormais Moscou doit affronter un chasseur bien plus moderne que n’importe lequel de ses avions présents dans la région, y compris ses lourds Mikoyan MiG-31BM Foxhound-B.

Lockheed-Martin F-35A Lightning II porteur des marquages de nationalité norvégienne.

De jour comme de nuit donc les pilotes norvégiens prennent l’alerte, aussi bien pour intercepter les avions russes qui flirtent avec les 196 kilomètres de frontières terrestres que ceux qui opèrent au-dessus de la mer de Barents. Et à chaque fois les chasseurs envoyés par Moscou, mais aussi les avions espions et ceux de patrouille maritime, opèrent avec leurs transpondeurs éteints.
On remarquera par contre que les chasseurs norvégiens ont recours à une dégradation de furtivité par l’emport de missiles air-air sous voilures et non en soutes. Ils conservent ainsi secrets la réalité de la signature radar de leurs avions face à l’ennemi.

Photos © Luftforsvaret


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Agusta-Westland AW.149

L’histoire de l’aviation compte plusieurs machines qui furent de véritables «mètre-étalon». On y retrouve bien évidemment l’avion de transport tactique Douglas C-47 Skytrain hérité de

Lire la suite...