Cela fait presque douze ans que ce pays jadis placé sous le joug de Moscou tourne autour du chasseur français. Afin de pouvoir rapidement se défausser de ses Mikoyan MiG-29 Fulcrum d’origine soviétique Sofia envisage désormais clairement l’acquisition du Dassault Aviation Rafale F3-R. Ses besoins sont estimés à environ dix à douze machines, disponibles dans les plus brefs délais. L’option, moins ambitieuse, du Dassault Aviation Mirage 2000B/C RDI semble également être sur la table.

Jusque-là nous étions nombreux à penser que le match était plié et que Saab allait l’emporter avec son JAS 39C/D Gripen. C’était mal connaître les Bulgares. Par voie de presse leur gouvernement a fait savoir que des pourparlers existaient avec la diplomatie française. La presse spécialisée locale indique le gouvernement de Sofia cherche à acheter, voire à louer auprès de Paris, une petite dizaine de Dassault Aviation Rafale F3-R. Ceux-ci  seraient alors pris sur les stocks de l’Armée de l’Air et de l’Espace.
Autant dire qu’une telle option ne doit pas faire que des heureux dans les couloirs du polygone de Balard. La flotte française a déjà été mise à rude épreuve par le contrat avec la Grèce puis celui avec la Croatieles avions achetés pour les remplacer n’étant toujours pas là.

Alors dans l’urgence de la situation, d’autant que l’Ukraine a depuis plusieurs semaines fait savoir qu’elle aimerait les racheter, ils se pourrait que les Mikoyan MiG-29 Fulcrum bulgare puissent laisser la place à des chasseurs beaucoup moins modernes que les Rafale F3-R. En effet on parle désormais des monoplaces Mirage 2000C RDI récemment retirés du service et d’un ou de deux Mirage 2000B de transformation opérationnelle encore en dotation. Des avions qui de toutes manières s’avéreraient plus intéressant pour les Bulgares que leurs vieux MiG-29 car étant aux standards de l’alliance Atlantique. Surtout les Mirage 2000B/C français leur permettraient de patienter.

Et de la patience ils vont en avoir besoin. Car les prévisions actuelles ne donnent pas de livraisons des premiers F-16V Viper commandés avant fin 2027 ou début 2028. Le second lot lui ne serait pas disponible au cours de cette décennie, mais au début de la prochaine.
Autant dire que l’idée d’une petite flotte de chasseurs intermédiaires est assez logique. Les missions de réassurances réalisées par les Rafale F3-R français ont donc convaincu les Bulgares. Reste désormais le plus dur dans l’histoire : trouver un compromis.

Entre la Croatie en 2021, la Serbie qui serait en négociation finale, et la Bulgarie qui revient dans le jeu le Dassault Aviation Rafale se pose de plus en plus comme l’avion idéal pour le pays voulant se séparer de leurs chasseurs soviétiques.
Affaire à suivre.

Photo © Armée de l’Air et de l’Espace.

Publicité

20 COMMENTAIRES

    • Dassault ne va pas exploser, mais tout simplement ouvrir des lignes de productions supplémentaires. Ils n’auront pas le choix, surtout avec les grosses commandes récentes et à venir.

      Si l’Inde passe commande de Rafales M, ils n’auront clairement pas d’autre choix, que d’augmenter la cadence, avec de nouvelles lignes de productions.

      • L’outil industriel de Dassault permet de produire un minimum de 11 Rafale par an (cadence 1) et un maximum de ~ 35 Rafale par an (cadence 3 jamais atteinte pour le moment).
        Un changement de cadence doit se décider ~ 3 ans à l’avance.
        Pour ces 3 prochaines années (2023-2025) il est prévu de livrer 13 appareils / an (pour la France).

  1. 2eme ligne d’assemblage nécessaire, et retour au développement du futur du rafale en autonomie, quitte a ce que certains développements technologiques soient mis en commun (cloud, effecteurs … etc …), mais de quelle vision du futur nos dirigeants font ils preuve en cherchant a brader nos savoir faire ….

  2. personnellement, je trouve le Rafale magnifique et avec de très bonnes capacités et j’aurais aimé le voir sous cocarde algérienne ! Mais politiquement, ça ne se fera pas…

    • Oui ça en effet il y a peu de chances que ça arrive un jour. Et c’est dommage car ça aurait de la gueule une patrouille de Rafale avec les marquages de nationalité algérienne.

      • Eh non ! ce n’est pas une question de billets… du côté algérien, certains verraient d’un bon œil l’acquisition de cet avion mais ce sont les relations diplomatique et l’histoire qui entre en jeu. Si les relations se dégradent entre les 2 pays et qu’il y a une commande en cours, que fera la France ? arrêter la livraison des avions ? ou celle des munitions ? ou encore la maintenance ?

        l’Algérie achète russe parce qu’ils ont du bon matériel, une relation de longue durée et une confiance mutuelle. La Russie ne dicte rien à l’Algérie en échange de la vente d’armes et à accès parfois, à des versions non dégradés pour l’export. En contrepartie, point de transfert de technologie, c’est juste achat sur étagère…

        Mais bon, nul doute qu’avec un budget de 22 milliards pour 2023, une commande assez substantielle chez un autre partenaire verra le jour et ça ne m’étonnerais pas que nous fassions, au minimum, l’acquisition de pods Damoclès pour nos su-30

        De plus, la France croule sous les commandes donc une commande algérienne est je pense, pas vital ou importante commercialement.

        Personnellement, si la France permet aux algériens d’être autonome dans la maintenance et les équipements (en gros maintenance totale et en Algérie et fabrication de munitions et pièces détachées localement), je signerais tout de suite (je rêve bien sûr…)

        D’un point de vue politique, je verrais d’un bon œil un partenariat dans la défense et l’économie indépendamment de la relation qui fait des yoyos au gré des envies des politicards des 2 pays…

  3. Il faut leur prêter des M2000 en attendant qu’ils reçoivent les rafales qu’ils nous auront commandés
    En plus cela fera un pays européen de plus qui n’aura pas de F-35.

  4. Bonjour à tous ,
    Merci pour cette très bonne perspective ( je ne dis pas ‘nouvelle ‘ car rien n’est fait encore ).
    Une fois de plus , grâce à ce site, je découvre , en exclusivité, cette très bonne info .
    On va croiser les doigts pour notre Rafale .
    Merci à ce site d’exister .
    Merci à l’auteur .

  5. Bonjour,
    Très bon article, merci !
    Ca serait bien sympa de revoir la Bulgarie voler « français » car leur force aérienne utilisait des Dewoitine 520 livrés par l’Allemagne nazie pendant la seconde guerre mondiale ! ils ont fait un bon usage de ces appareils en abattant plusieurs bombardiers américains qui survolaient leur territoire pour aller bombarder les raffineries en Roumanie….

    • Je ne suis pas sûr qu’on puisse parler de « bon usage » quand il s’agissait d’attaquer les Consolidated B-24 Liberator de l’USAAF venus détruire les stocks de carburant du 3e reich. Et au final l’emploi des Dewoitine D.520 par la Bulgarie a été largement surévalué après-guerre par certains historiens français. Des historiens moins cocardiers ont reconnu plus tard que les chasseurs d’origine française n’avaient eu qu’un intérêt très limité dans l’aviation bulgare. Elle-même a été assez anecdotique durant cette période, un peu à l’image de l’Armée de l’Air de Vichy.

  6. Je trouve la déco de ce Rafale très réussie. ça le rend encore plus beau.
    Il a volé dernièrement dans le ciel finlandais pour un exercice.
    Construire une nouvelle ligne de production, ça nécessite un sacré investissement en matériel et en personnel très qualifié pour executer le montage. Actuellement la ligne de production actuelle permet de sortir 3 Rafales par mois. C’est sûr que si les commandes affluent de plus en plus, il va falloir prendre des décisions de long terme. Mais c’est un problème de riche!!!

    • Mais il faut que Dassault se pose sérieusement la question maintenant surtout à la vue des prises de consciences des dégâts engendrés par la réduction des budgets militaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom