Bagdad se rapproche un peu plus du Dassault Aviation Rafale.

Le gouvernement irakien envoie de plus en plus de signaux en direction de la France et notamment de Dassault Aviation. Désormais elle ne masque même plus ses ambitions autour de l’avion de combat Rafale, que ses pilotes connaissent bien pour l’affronter régulièrement en exercices. Quatorze exemplaires seraient actuellement en négociation avec l’avionneur clodoaldien, sans doute au standard F4. Pour mémoire l’Irak vole également sur Lockheed-Martin F-16IQ Viper.

Pour mémoire déjà en 1986 le dictateur baasiste Saddam Hussein, alors totalement fréquentable pour les Américains et les Français, s’était déjà intéressé au Rafale A. Malheureusement pour lui sa décision d’envahir le Koweït souverain en août 1990 allait définitivement ruiner ses ambitions. L’Irak désormais débarrassée de lui depuis près de 17 ans peut enfin réaliser son destin et voler sur Rafale. Mieux vaut tard que jamais.
Surtout que Washington s’était un peu étranglé quand l’an dernier Bagdad avait signé un accord avec Islamabad autour de la fourniture de douze chasseurs JF-17 Thunder développés conjointement avec la Chine.

Pour l’administration Biden le Dassault Aviation Rafale F4 aurait le mérite de représenter une acquisition aux profits d’un partenaire des États-Unis. Pour Bagdad cela lui permettrait d’acheter un des meilleurs, si ce n’est le meilleur, avion de combat de génération 4.5 actuellement disponible sur le marché sans risquer de représailles diplomatiques et économiques américaines. Pour la France et notamment pour Dassault Aviation ce sera le retour d’un client privilégié dans le giron tricolore.

Mais au fait pourquoi avec des F-16IQ Viper et bientôt des JF-17 Thunder en dotation l’Irak aurait t-elle besoin du Rafale F4 ? Simplement parce que l’avion français est un game changer. Sous les couleurs grecques et indiennes il a réussi à inverser des tensions frontalières existantes avec des voisins plus ou moins pressants. En Irak même il a largement démontrer ses capacités air-sol face à Daech. Sous les couleurs de l’aviation irakienne le Rafale F4 pourrait donc parfaitement refroidir les ardeurs de certains ennemis extérieurs au pays, comme par exemple la république islamique d’Iran.

Rafale français et F-16 irakien en formation serrée.

Cette semaine c’est rien moins que le général d’armée aérienne Stephane Mille, actuel patron des aviateurs français, qui est allé jouer les VRP de première classe pour le Rafale. La visite en Irak du Chef d’État-Major de l’Armée de l’Air et de l’Espace a d’ailleurs rencontré le général Yehia Rasool actuel Chef d’État-Major des forces irakiennes. Ce dernier a lui même confirmé le Rafale était au cœur de la volonté de modernisation de son aviation militaire. On sait cependant que les négociations menées par Dassault Aviation et par l’Élysée se font toujours dans la plus grande discrétion. On en a maintenant l’habitude.
Affaire donc à suivre.

Photos © Armée de l’Air et de l’Espace.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

16 réponses

  1. En effet, le Rafale et l’Irak est une longue histoire. Cela déjà quelques temps, que l’Irak est revenue avec cette idée d’acquérir des Rafales. Après c’est la façon de payer qui faisait un peu scandale, quand l’idée de payer avec de l’or noir avait été évoqué comme il y a quelques décennies.

    l’Irak est d’autant plus intéressée par le Rafale, car il est simplement le meilleur dans sa catégorie, et même plus si affinité. D’autant plus que les f16 qu’ils possèdent sont bridés par la volonté américaine de ne pas fournir à l’Irak la panoplie complète des meilleurs missiles et bombes disponibles pour celui-ci.

    Soit disant l’Irak aurait aussi signé pour des JF-17 block 3. Après les JF-17 ne sont que des copies chinoises du f16, donc n’ayant sûrement même pas l’avantage sur le f16. Surtout si l’Irak signe pour des Rafales F4, JF-17 ou F16 feront pâles figures à côté.

    Affaire à suivre.

  2. Le Rafale y a ses chances car il a fait ses preuves à travers son utilisation par l’AdAE et les AdA de l’Égypte, de l’Inde et de la Grèce.
    D’autre part, l’Irak fait partie des pays qui n’ont pas pieds et mains liés politiquement avec l’un des 3 pays, USA, Russie et Chine, un pays qui veut diversifier ses sources et disposer d’un avion de combat dont l’utilisation n’est pas contrôlée de près par le pays constructeur
    On croise les doigts

  3. Les Iraniens achètent de vieux SU 35 tout pourraves du coup les Irakiens prennent des Rafales. Logique.

    1. Ces choix ne sont certainement pas liés aux prestations offertes par les avions ; mais pas les alliances stratégiques qui en découlent !
      Sans cela, le Rafale (meilleur rapport qualité/ prix) volerait dans le monde entier ; monsieur le « pas très au courant de comment ça marche » !

      1. On sait Dannydan que vous défendez bec et ongle tout ce qui vient de Russie mais fondamentalement Jeff n’a pas tort quand il critique le Su-35 Flanker-E. Hormis pour intercepter les avions de surveillance il n’a jamais rien prouver de son efficacité. Et même pire en Ukraine il a démontré la facilité avec laquelle ses pilotes atteignaient les limites de l’avion. Bon après perso j’aurai pas utilisé le mot « pourrave ». Même si j’aurai pu l’avoir en tête.

  4. bonjour à tous,
    il n’y a que moi que cela chagrine de vendre des rafales à un pays aussi peu stable que l’Irak ?
    peut être vendons nous des rafales sous équipés ?
    ne risque t-on pas de voir un jour ces rafales contre nos propres rafales ?

    1. Non, il y a Jeff aussi.
      L’Irak est un pays ami. Je ne comprendrai pas qu’après avoir déployé des troupes au sol pour les aider à stabiliser le pays nous ne fassions rien pour les rendre à nouveau souverain. Ça ne serait pas logique.
      La France s’est mouillée pour éviter la tragédie qu’a connu l’Irak.

    2. sans dire trop de betises, les rafales sont vendues sans software ou du moins avec des softwares a la carte; Gros modo, pas de frappes nucléaire et avec des sous versions edulcorées; C’est l’inverse de la politique us qui ne décline pas ses avions avec plusieurs logiciels de vol; C’est pour ca qu’ils rechignent a en vendre a certains pays; Puis dans le cadre de l’irak, c’est avions contre pétrole. C’est aussi simple que ca. Il est peu probable de voir une nouvelle guerre en irak, le probleme de Ussein ayant été traité. Ils ont le soutient des USA et ferme une porte a l’Iran sur le coté OUEST, l’EST étant coincé par le Pakistan et l’Afghanistan. Comme l’a dit Arnaud, vaut mieux ca que ce soit la CHINE; Apres ce n’est que mon opinion

      1. Êtes vous déjà monté dans un SU 35 ? Ou simplement vu l’engin en action ? C’est encore un chasseur redoutable croyez moi.,.

        Selon mes sources les avions US sont bridés selon le degré de confiance que les Américains accordent au client et au risque de voir fuiter les technologies dans le Camp d’en face.
        Pour votre information je parle anglais, allemand, arabe, russe et chinois..et suis pilote de Cessna 172 et ai travaillé sur des gros porteurs civils et militaires dont certains sont inconnus du grand public ( cherchez du côté de Mururoa ) . Bien cordialement et bons vols

        1. Des gros porteurs inconnus du grand public ? Ça sent la zone 51 tout ça… la vérité est ailleurs.

  5. La question : est-ce que les américains ne vont pas saboter cette volonté irakienne de s’équiper en avion français pour refourguer leur came ? Après tout ils sont coutumier du fait et nous en sommes souvent les dindons de la farce.

    1. Ils ont déjà des F16 bridés et ils n’auront pas le F35
      les US n’ont pas grand chose à proposer

  6. A ma connaissance, la France n’est pas considérée comme un partenaire par les États-Unis. Elle n’est pas non plus entièrement vassalisée, comme d’autres Pays européens.

    1. Et sinon un commentaire à portée aéronautique c’est dans vos cordes madame ou monsieur ? Permettez-moi d’en douter.

  7. le rafale dont l’efficacité n’est plus a démontrer montre qu’il suscite l’intérêt de nombreuses armées, je serai curieux de connaitre le parcours diplomatique en amont pour pouvoir vendre des avions de combats….

    1. A moins d’avoir une habilitation TSD (Très Secret Défense et d’être Diplomate il y peu de chance qu’on vous montre le dessous des cartes. . Un avion de combat et son armement c’est un peu différent que des boîtes de conserves….

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Casa 2.111

Affichant sa neutralité durant la Seconde Guerre mondiale l’Espagne franquiste se mit à l’abri des Alliés tout en entretenant d’excellentes relations diplomatiques avec ses anciens

Lire la suite...