Le bonheur simple du défilé militaire

[14 juillet 2012] Le bonheur simple du défilé militaire

Le défilé du 14 juillet c’est un peu comme la petite madeleine de Proust, ça nous ramène tous et toutes à des souvenirs d’enfance, des souvenirs de vacances aussi, congés d’été obligent. Il y a des constantes immuables dans ce défilé, des constantes sans lesquelles un 14 juillet sur les Champs Elysées (ou devant son poste de télé) ne serait pas vraiment un 14 juillet digne de ce nom : la Patrouille de France et ses Alpha Jet tricolore inondant le ciel parisien de leurs fumigènes bleus-blancs-rouges, le Président de la République remontant l’avenue dans sa voiture entourée des cavaliers de la Garde Républicaine, la Légion Étrangère et sa fanfare (les pros disent sa « Musique ») si particulière, les motards de la Gendarmerie Nationale roulant au pas, les camions rouges de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris fermant le défilé mécanisé avec leurs gyrophares allumés, et la pluie. En effet de mémoire j’ai connu plus de 14 juillet oscillant entre l’humide et le mouillé (voire franchement trempé comme en 2010) que chauds, secs et ensoleillés. Mais qu’importe le 14 juillet c’est ça, c’est un spectacle merveilleux, gratuit, et totalement immanquable.

Où peut on voir en effet passer au dessus de nos têtes des avions de chasse, de transport, d’entraînement, des hélicoptères de sauvetage, de combat, d’assaut, des aéronefs de l’Armée de l’Air, de l’ALAT, de la Marine Nationale, de la Gendarmerie, de la Sécurité Civile, et même parfois de pays étrangers.

La surprise, la joie, mais aussi parfois la controverse quand certains pays paradent, comme l’Allemagne en 1994 qui à l’invitation du Président de la République François Mitterrand défile sur l’avenue parisienne pour la première fois depuis la Seconde Guerre Mondiale. On se souvient aussi de ce camion du FDNY (corps des pompiers de la ville de New York) qui en 2002, à l’invitation du Président de la République Jacques Chirac, descend l’avenue aux côtés des pompiers parisiens, pour marquer le sacrifice des soldats du feu américain le 11 septembre 2001 dans les Twin Towers. Le défilé du 14 juillet c’est aussi ça.

Alors oui l’édition 2012 est attendue. D’abord parce que lors de la dernière campagne présidentielle certains esprits chagrins voulaient tout simplement supprimer ce rendez-vous annuel des Français avec leur défense, mais également car tout comme en 1974, 1981, 1995, ou 2007, nos militaires rendront les hommages à un nouveau Chef des Armées, le Président de la République François Hollande. Alors le changement dans la continuité ? N’en doutons pas, le défilé sera toujours aussi beau et fastueux.

A tous seigneurs tout honneur, et parce que nous sommes sur un blog aéronautique, commençons par l’Armée de l’Air. Ainsi défileront sur les Champs-Elysées , dans l’ordre les unités suivantes :

  • L’école de l’Air, implantée à Salon-de-Provence (13).
  • L’école militaire de l’Air, implantée à Salon de Provence (13).
  • L’école de formation des sous-officiers de l’Armée de l’Air, implantée à Rochefort (17).
  • L’école d’enseignement technique de l’Armée de l’Air, implantée à Saintes (17).
  • Les personnels de la Base Aérienne 115 d’Orange, implantée dans le département du Vaucluse.
  • Les personnels de la Base Aérienne 133 de Nancy, implantée dans le département de la Meurthe-et-Moselle.
  • Le 25ème Régiment du Génie de l’Air, implanté à Istres-le-Tubée (13).
Batterie de missiles antiaérien SAMP-T de l’Armée de l’Air sur son camion Renault Kerax le 14 juillet 2011.

Cette dernière unité aura la particularité de défiler avec ses véhicules en engins terrestres spéciaux, afin de présenter aux Français cette spécificité toute particulière qu’est le Génie de l’Air. Mais bien sûr la Marine et l’Armée de Terre, ainsi que la Gendarmerie Nationale et la Police Nationale, enverront personnels et véhicules. Sans compter les pompiers professionnels, ceux de la Sécurité Civile et bien sûr la BSPP toujours aussi applaudie car « jouant à domicile ».

Rutilant sous sa livrée rouge un fourgon pompe tonne des pompiers de Paris attend de défiler le 14 juillet 2011.

Cette année les festivités du défilés devraient se dérouler comme suit :

  • 9h10 : Fin de la mise en place des troupes à pied et motorisées sur les sites Étoile & Champs Elysées.
  • 9h20 : Inspection des troupes par les officiers généraux commandant les défilés à pied et motorisé.
  • 9h45 : Mise en place des détachements d’honneur de la Garde Républicaine, place de l’Étoile et de la Concorde.
  • 10h : arrivée de François Hollande, Président de la République et Chef des Armées par l’avenue de Friedland. Accueil par l’amiral Édouard Guillaud, chef d’état-major des armées, et le général de corps d’armée Bruno Dary, gouverneur militaire de Paris. Le Président passe en revue les troupes.
  • 10h20 : Les honneurs sont rendus au Président de la République, place de la Concorde par le 1er Régiment d’Infanterie de la Garde républicaine.
  • 10h25 : Une courte animation d’ouverture.
  • 10h40 : Les aéronefs, commandés par le général de division aérienne Patrick Charaix, général adjoint du territoire national, Commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes, ouvre officiellement le défilé des troupes. C’est bien sûr la Patrouille de France qui ouvre la voie aux autres avions.
  • 10h45 : Les troupes à pied commandées par le général de brigade Denis Heck, général adjoint territorial du Gouverneur militaire de Paris, s’élancent sur l’avenue.
  • 11h15 : C’est au tour du défilé des troupes montées et des troupes motorisées commandées par le général de division Martial de Braquilanges, commandant l’État-major de force n°3 de Marseille.
  • 11h30 : Les hélicoptères clôturent le défilé des troupes en survolant l’ensemble.
  • 11h35 : Lancement de l’animation de fin par la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris.
  • 11h40 : Départ du Président de la République, puis des membres du gouvernement et des deux présidents de chambres dans l’ordre protocolaire, et enfin des hautes autorités civiles et militaires.
Véhicule léger tous-terrain Land Rover de l’Armée de l’Air le 14 juillet 2011.

Les aéronefs présents à l’ouverture du défilé aérien devraient se présentés, outre les neuf Alpha Jet de la Patrouille de France comme suit :

Cinq Rafale de l’Armée de l’Air et un de la Marine Nationale, six Mirage 2000 de trois types différents, deux Super Etendard Modernisés, deux Mirage F1-CR, deux C-135FR, un E-3F SDA, trois Transall, deux CN-235M, un Atlantique, deux Epsilon, trois G120, cinq Xingu, trois Alpha Jet, et trois Extra 330 appartenant à l’EVAA. Deux Dash 8 de la Sécurité Civile sont également annoncés mais leur participation reste suspendue aux nécessités du service aux vues des risques de feux de forêts. Il est à noter que trois Alpha Jet belges survoleront également Paris.

On remarquera l’absence notable des Falcon 50M de la Marine, des Hercules et TBM-700 de l’Armée de l’Air, et des drones. Cependant pour ces derniers il faut remarquer que l’Armée de Terre en fait régulièrement défiler sur camion. L’A400M Atlas n’est pas non plus annoncé malgré l’imminence de son entrée en service.

Trois Transall de l’Armée de l’Air survolent les cieux parisiens le 14 juillet 2011.

Concernant les voilures tournantes rien n’est encore disponible (au moment où ces lignes sont écrites) mais on peut raisonnablement supposer que les Gazelle, Colibri, Puma, Lynx, Dauphin & Panther, Cougar, Tigre, et Caracal seront bien présents sous les couleurs tant de l’Armée de l’Air que de l’ALAT ou de la Marine. La Gendarmerie Nationale de son côté devrait faire défiler ses EC135 et/ou EC145 tandis que ce dernier sera aussi là sous les couleurs de la Sécurité Civile. Quand aux Super Puma Mk-2 et Caïman de la Marine leur visite est fortement espérée mais là aussi cela dépend des nécessités de service.

Pour celles et ceux qui ne vivent pas en Ile de France ou qui ne peuvent pas se déplacer sur Paris pour assister au défilé, je rappelle qu’il est diffusé en direct et en intégralité sur TF1 et France2 (je conseille d’ailleurs vivement cette second chaîne car les commentaires sont plus affinés) et rediffusé par TV5 Monde. Pour ma part j’essayerais d’être sur place.

Enfin je ne peux terminer ce sujet sans vous rappeler que les années précédentes les militaires présentaient leurs forces et matériels aux parisiens et franciliens en divers points et notamment sur l’esplanade des Invalides dans le 7ème arrondissement de la capitale. Je ne sais si en cette période de crise cette opération sera reconduite mais si c’est le cas elle vaut le cout car elle permet d’approcher de très près, voire parfois de monter à bord, des hélicoptères militaires français.

Un hélicoptère EC725 Caracal est présenté aux parisiens le 14 juillet 2007 sur l’esplanade des Invalides.

L’auteur tient à remercier le Lieutenant Simon Piccot et toute son équipe du SIRPA-Air Paris pour les informations et la diligence avec laquelle ils ont su donner vie à la rédaction de ce sujet.

Photos (c) Arnaud Lambert

6 COMMENTAIRES

  1. France 2 est pas mal en effet. Grâce à Pierre Servant, le spécialiste de service c’est vrai, mais qui réhabilite comme il le peut l’armée au près de l’opinion publique.

    Sinon ouais le défilé ça reste mythique ^^

  2. Merci de cet article très complet, mais pourriez vous me dire où faut il se trouver pour voir le mieux possible et à quelle heure faut il y aller ? Près de la tribune présidentielle non ?
    Merci

  3. Bonjour,
    Par hasard, auriez vous des photos du défilé des troupes de l’armée de l’air, en effet, j’ai eu la chance de défiler cette année avec la base de Nancy Ochey.
    Merci d’avance pour votre éventuelle contribution
    cordialement

Laisser un commentaire