Cinq machines ce n’est certes pas le contrat du siècle mais il confirme l’attachement des services de la police japonaise pour Airbus Helicopters. Et parmi celles-ci on trouve un H225 Super Puma qui vient s’ajouter aux deux déjà en commande. En fait ce gros biturbine a su depuis de nombreuses années se tailler une belle réputation auprès des forces de l’ordre qui le commandent toujours de manière assez régulière. Il est à signaler que jamais la Gendarmerie Nationale ou la Police Nationale ne s’y sont vraiment intéressées même si l’hélico fut conçu en France.

Quand on pense à des hélicoptères pour les services de police généralement l’image qui vient est celle de Bell 427, d’Eurocopter AS.350 Écureuil, de MD Helicopter MD-520 Defender, ou encore de Robinson R44 Raven. Logiquement ce sont ces machines légères qui remplissent le mieux les rôles de surveillance urbaine et de soutien au maintien de l’ordre.
La première partie de la commande japonaise annoncée ce mercredi 24 juin 2020 va quelque peu dans ce sens puisque la police japonaise achète quatre biturbines légers Airbus Helicopters H135. Sauf que le contrat concerne cinq appareils. Il en reste donc un de plus. Un modèle que l’on n’a pas l’habitude de voir dans notre pays sous les couleurs des forces de l’ordre.

Le cinquième aéronef est un Airbus Helicopters H225 Super Puma. Effectivement en France les Super Puma ne volent pas pour le compte des forces de l’ordre. Gendarmerie Nationale et Police Nationale ne l’ont jamais mis en œuvre. Des Super Puma il y en a sous les couleurs de l’Armée de l’Air, il y en a eu sous celles de la Marine Nationale mais c’est tout ! Même la Sécurité Civile n’y a jamais vraiment cru. Et pourtant c’est une remarquable machine.

Surtout le Japon n’est pas la première nation à s’équiper en Super Puma pour ses forces de l’ordre. D’ailleurs ce pays en a déjà trois en commande, en plus de celui-ci. Deux H225 et un H215 sont en attente de livraison. Pour mémoire ce dernier est la version raccourcie du Super Puma. Ils devront remplacer les AS.332L présent dans l’archipel depuis le début des années 1990.
Outre donc le Japon on trouve des Super Puma en 2020 sous les livrées des forces de l’ordre allemandes, américaines, chinoises, koweïtiennes, marocaines, thaïlandaises, ou encore ukrainiennes, pour ne citer qu’elles. Des pays comme le Royaume-Uni ou la Serbie attendent les leurs sous quelques semaines. Ça n’a donc rien d’un épiphénomène.

Sous son immatriculation civile N951LB ce Super Puma américain est un des plus célèbres au monde.

Bien entendu les Airbus H215/H225 Super Puma (et avant eux les AS.332/EC225) ne remplissent pas des missions de surveillance mais de soutien aux opérations spéciales, de transport, de recherches-sauvetages, voire de lutte anti-incendie.
Au Japon les Super Puma ne sont pas les seuls «gros» hélicoptères dans la police. On y croise aussi des Agusta-Westland AW.101 Merlin et Sikorsky S-92. Par contre ils sont les mieux représentés.

Photos © Keypublishing.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom