L’information a été révélée cette semaine par l’US Department of Defense. Les hélicoptères embarqués Bell AH-1Z Viper et UH-1Y Venom ont dépassé le cap des 400 000 heures de vol. Celui-ci a été atteint en avril dernier par un hélicoptère en déploiement en mer. Ces deux modèles sont également proposés à la vente sur le marché étranger.

En fait les Bell AH-1Z Viper et UH-1Y Venom représentent actuellement la dernière évolution de la saga des H-1 issus du Bell XH-40 qui donna naissance aux premiers UH-1 Iroquois, le mythique Huey de la guerre du Vietnam. Ce sont donc deux hélicoptères à l’ascendance absolument mythique dans le domaine de l’aviation.

Or en ce début de troisième décennie du 21e siècle les Bell AH-1Z Viper et UH-1Y Venom sont omniprésents au sein de l’US Marines Corps. Ils sont respectivement remplacés les AH-1W SuperCobra et UH-1N Twin Huey. On en trouve bien évidemment à bord des porte-aéronefs amphibies de classes Wasp et America mais également sur d’autres bâtiments. Les classes Harpers Ferry, San Antonio, et Whidbey Island qui assurent également le soutien aux opérations amphibies embarquement fréquemment de tels hélicoptères.
C’est d’ailleurs un UH-1Y Venom stationné à bord d’un navire de classe San Antonio qui a atteint fin avril 2021 le cap des 400 000 heures de vols.
Il est à signaler que les porte-avions américains n’embarquent aucun AH-1Z Viper ou UH-1Y Venom, se contentant parfois d’en marginalement accueillir un pour quelques heures.

Même s’il est fréquemment employé comme hélicoptère d’appui tactique l’UH-1Y Venom demeure avant tout une machine de transport d’assaut et de liaisons.

Si l’US Marines Corps possède sa pleine dotation en UH-1Y Venom depuis maintenant trois ans, le dernier ayant été livré à la mi-2018, celle des AH-1Z Viper n’interviendra que l’année prochaine. Pour autant dans le cadre du programme Force Design 2030 une cinquantaine d’entre eux, les plus anciens, a d’ores et déjà été stockée sous cocons à Davis Monthan AFB. Ils pourraient revenir en service au début de la prochaine décennie, ou bien y demeurer éternellement.

Il n’est pas impossible que d’ici 2035-2040 les AH-1Z Viper et UH-1Y Venom atteignent le million d’heures de vol. Un chiffre qui serait plus que symbolique, il serait record !

Photos © US Navy.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom