L’information est tombée le lendemain de la décision suisse d’acquérir l’avion de combat américain. L’avionneur Lockheed-Martin a fait savoir ce jeudi 1er juillet que la flotte mondiale de chasseurs F-35 Lightning II comptait désormais 400 000 heures de vol ! Ce qui signifie que ces avions ont réalisé 200 000 heures de vol en seulement deux ans. Ce score concerne les trois versions de série de l’appareil.

Aujourd’hui ce sont près de 640 machines de ce type qui servent dans le monde. Des Lockheed-Martin F-35 Lightning II volent bien évidemment dans l’US Air Force, dans l’US Marines Corps, et dans l’US Navy avec plus ou moins de succès d’une force à une autre mais aussi à l’export sur trois continents : Asie, Europe, et Océanie.
Car le secret de cet avion réside dans sa capacité assez étonnante à se vendre comme des petits pains malgré les nombreuses critiques sur ses supposées graves défaillances.

Alors comment expliquer qu’en seulement vingt-cinq mois les F-35 Lightning II en service un peu partout dans le monde ont volé autant qu’auparavant en douze ans ? Vous n’y comprenez rien ? Ce n’est pas grave, voici une petite explications.
Souvenons-nous que début juin 2019, il y a donc vingt-cinq mois, Lockheed-Martin annonçait fièrement que les avions construits avaient franchi le cap des 200 000 heures de vol. Or hier ce même avionneur révélait désormais que c’est celui des 400 000 heures de vol qui avait été atteint ! Ce qui implique qu’entre juin 2019 et juillet 2021 les F-35 Lightning II ont volé un total de 200 000 heures de vols.
Pas mal pour une «brique volante» dont on dit qu’elle n’a que des défauts.

Surtout qu’entre ces deux dates il y a eu les périodes de confinements durant lesquelles les activités des forces aériennes occidentales ont été fortement réduites. Du coup le cap des 400 000 heures de vol aurait du être atteint bien plus tôt.
Avec les nombreux contrats que l’avion américain a remporté au détriment de ses concurrents, notamment européens, le million d’heures de vols a toutes les chances d’être dépassé avant la fin de la décennie.

Photo © US Navy.

Publicité

16 COMMENTAIRES

    • Le calcul n’est pas correct puisque le nombre de F-35 a bien augmenté ces 2 dernières années. Donc la base de calcul n’est pas 640 avions mais est dépendant d’un moment précis.

    • Miraculeux en sachant qu’un F-35 reste immobilisé durant 131 jours par an en moyenne pour assurer sa maintenance suivant un rapport du Pentagone.

      • Ce qui serait miraculeux ce serait que VoltaireFr ait, ne serait-ce qu’une seule fois, un commentaire positif sur un sujet aéronautique ! C’est aussi pour cela qu’il est régulièrement modéré : marre de ses commentaires négatifs et de son bashing systématique vis-à-vis du Lockheed-Martin F-35 Lightning II !

        • Ce n’est pas un bashing systématique sur le F-35, un miracle serait que vous ouvriez les yeux et acceptiez la réalité, tout comme récemment les hauts responsables américains, technologiquement c’est un loupé.chaque correctif apporté provoque de nouveaux défauts. Aux dernières nouvelles, toujours supérieurs à 800
          Le récent exercice de l’Otan Atlantic Trident a permis aux pilotes français de confirmer que leur monture est bien plus efficace que celle de leurs collègues yankees.
          Le F-35 a réussi l’un des plus importants critères de son cahier des charges, être une arme politique et accessoirement assécher les budgets R&D des constructeurs européens
          Vous êtes un passionné du monde aéronautique, je le suis également mais ma vision est celle d’une personne vivant dans cet univers et ayant aussi travaillé aux contacts d’autres cultures industrielles et particulièrement anglo-saxonnes.

        • Ah VoltaireFr toujours le bon mot ! Le souci c’est que vous êtes dans le bashing systématique de tous les articles que vous commentez. Et pas uniquement ceux ayant trait au F-35 Lightning II. Je ne vous ai jamais lu dans un commentaire positif, vous ne semblez jamais satisfait ou simplement heureux d’avoir lu un de nos articles.
          Vous pouvez vous prétendre passionné voire même spécialiste, il n’empêche que vous passez votre temps à tout dénigrer. C’est fatiguant à la longue. Et ça explique au bout d’un moment que j’en ai marre et que je vous modère.

  1. Bon, eh bien moi qui suis franchouillard de base et Rafaleux dans l’âme et qui ai franchement du mal à digérer ce qui vient de se passer j’en viens parfois à me dire que peut être ……

    Peut être faudrait il éventuellement commencer à envisager d’ accepter l’hypothèse pour qu’il y ait une probabilité …… heu …. probable que le F35 soit un bon avion malgré les casseroles qu’il trimballe .
    J’avoue que c’est dur à dire et que ça me fait plutôt mal au q…..
    Ce qui n’empêche pas bien évidemment que le Rafale est une formidable machine et que je continue à penser que les Suisses se sont bien planté, mais cela est leur affaire.
    Allez hop, c’était mon coming out , un peu HS veuillez m’excuser mais ça parlait de l’enclume et maintenant rideau et on passe à autre chose.

    • @Grrrr
      Le F-35 sera un bon avion à terme, avec beaucoup d’efforts…financiers et de temps.
      La question est: À quel prix pour le faire fonctionner?
      Dans le passé, beaucoup d’avions ont été retirés, non pas parce qu’ils ne correspondaient pas techniquement mais parce qu’ils coûtaient trop cher à l’utilisation

  2. Grrrr, je comprends ce sentiment et partage le dégoût suite à la claque Suisse. La digestion de la nouvelle est dure mais la Suisse est un pays souverain. Si ils décident que cet appareil leurs convient, libre à eux…

    Le marketing est parfois plus important que le produit…(sans compter les pressions/ chantage)

    Quelqu’un qui s’intéresse à l’aviation comprendras la « carotte » qu’est le F-35
    (+800 problèmes critiques de niveau 1, un canon qui est quasi inutilisable, appareil limité à 4g pour pas flinguer la structure, des généraux et pilotes US qui doutent (voir ce qui ressort à topgun aux USA, aussi voir les fuites concernant l’appel d’offre finlandais), un prix que personne ne connaît (entre 30000 et 38000$/heure de vol…) une furtivité qui semble être sous conditions, etc… la liste est trop longue)
    Un jour peut-être ont ouvrira les yeux sur le potentiel de l’appareil qui j’espère s’améliorera. Même si factuellement, c’est plutôt un héritier du F-104…

    J’espère simplement que les leçons seront tirés par les pays européens mais plus important encore, notre armée de l’air est efficace et bien outillée. Les ventes externes sont du bonus, pas une obligation ou un dû.
    Je regrette juste que nos efforts ne soient pas récompensés (police du ciel, partage de notre espace aérien à l’avantage des Suisse)

    Quoiqu’il en soit, le rafale est un succès. J’ose imaginer ce que dassault aurait réalisé avec le budget F-35…
    Mais c’est pas tellement la taille qui compte, plutôt l’utilisation de l’outil…

    Le seul conseil que je peux donner: sortez le pop corn car dans quelques années on va bien se marrer (même si on va sûrement rire jaune)

    • Sans vous contredire, je ne crois que le résultat final ne sera pas différent en Finlande ! Ce sera sans doute aussi du F-35 ! Les arguments archi connus que vous ressassez encore ne semblent pas poser de problème à ceux qui ont évalué l’avion. Il faut dire qu’ils ont accès à des informations classifiées inconnues du grand public ! En plus vu l’amplitudes que prend cet avion, il risque de devenir un standard mondial très utiles pour les couts opérationnels qui vont sans doute beaucoup baisser par l’effet d’échelle ! De même les chaines d’approvisionnement tourneront sans répit avec une telle quantité d’avions en vol ! Perso, moi je vois un grand succès aéronautique qui se profile ! Cet avion déjoue systématiquement les mauvais pronostics ! Une fois, ça passe, deux fois ça peut être le hasard, mais maintenant ce n’est plus du tout le hasard !

      • Je ne pense pas que les finlandais prennent le F35, surtout au vu de sa prestation, les américains ont envoyé 4 F35, 2 seulement sont arrivés et sur ces 2 avions, 1 seul a pu faire l’ensemble du programme prévu, sans compter l’empreinte logistique plus que conséquente pour cet avion. De plus il faut prendre en compte la situation géographique, ce n’est pas la Suisse : ils ont 1300km de frontière commune avec la Russie, les finlandais ont besoin d’un avion fiable et et qui est de vraie capacité d’intercepteur ce qui n’est pas le cas du F35. Pour moi, ils prendront soit du super Hornet soit du Rafale

        • Jean-Pierre
          Sans vous désobliger, c’est un point de détail. On sait bien que le F-35 est encore en phase de montée en puissance et que des désagréments comme ceux-ci peuvent se produire. La faute à pas de chance et puis voilà. Les Ricains feront surement un grosse remise client pour faire oublier cette petite déconvenue ! En ce qui concerne les systèmes d’alertes du F-35, ils sont semblables à ceux d’un AWACS interconnecté entre tous les appareils qui communiquent et apprennent les uns des autres. Cette technologique est incontournable, surtout pour la Finlande qui est frontalière avec la Russie comme vous le dites. Pour moi le résultat sera sans surprise ! Les spéculations hasardeuses sur le choix d’un avion de 4ème génération ne sont pas crédibles pour moi !

        • Je ne suis pas désobligé , mais le F35 ne répond pas aux besoins des Finlandais qui ont besoin d’un avion fiable et rustique au niveau de son utilisation ce qui est loin d’être le cas du F35 . A part sa capacité de pénétration en terrain hostile, les autres protagonistes dont notamment le rafale sont meilleur dans les autres domaines. De plus 4ème, 5ème génération cela ne veut plus dire grand chose au vu de l’évolution de certains modèles d’avions.

        • On va arrêter là le débat sur la Finlande ce n’est pas le sujet de l’article.
          Il existe des forums aéronautiques qui en parlent, nous ne sommes pas un forum nous mais un site ouvrant aux commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom