Opération séduction au profit des convertiplanes et des hélicoptères pour les élèves de Colorado Spring. Ce vendredi 8 octobre 2021 la célèbre école militaire de l’US Air Force accueillait un détachement d’aéronefs à voilures tournantes que les pilotes pouvaient approcher de très près. L’occasion surtout pour l’aviation américaine d’essayer de susciter des vocations alors que la majorité des élèves actuels cherchent à rejoindre la chasse ou le bombardement. Voilà en tous cas de quoi les changer de leurs avions de sélections et de leurs planeurs.

L’atterrissage d’un Pavehawk ne passe forcément pas inaperçu.

En effet les cadets de l’US Air Force Academy découvrent le pilotage sur deux modèles actuels de planeurs allemands : les Schempp-Hirth TG-15A/B et DG Flugzeugbau TG-16A. Par ailleurs ils disposent d’heures de vols sur monomoteurs de sélection et d’entraînement à la voltige Cirrus T-53A. Ils peuvent également approcher un modèle de bimoteur léger à turbopropulseur le De Havilland Canada UV-18B Twin Otter. Ce dernier est employé pour l’obtention du brevet parachutiste, obligatoire pour tous pilotes de l’US Air Force.

Dans son immense campus de plus de 70 hectares l’école dispose d’une grande pelouse centrale, surnommée la «plazza», et aux extrémités de laquelle trônent quatre mythiques avions de combat de l’US Air Force : un General Dynamics F-16A Fighting Falcon, un McDonnell F-4E Phantom II, un McDonnell F-15A Eagle, et enfin un Republic F-105D Thunderchief. Autant dire que la chasse y est perpétuellement magnifiée. Tous les élèves et professeurs passant plusieurs fois par jour devant ces quatre avions sur stèle, il est évident que la majorité des vocations tourne autour de tels avions. Les jeunes femmes et jeunes hommes qui composent l’école rêvent actuellement de Boeing F-15EX Eagle II et de Lockheed-Martin F-35A Lightning II. Les carrières du transport et du contrôle-commandement intéressent toujours autant. Par contre les voilures tournantes s’effondrent depuis plusieurs années dans les demandes d’affectation future des jeunes pilotes.
Il fallait que l’US Air Force Academy réagisse, et le fasse en début d’année.

La « plazza » transformée en drop zone.

C’est pourquoi depuis octobre 2019 une présentation des principales voilures tournantes est proposée aux élèves afin de les attirer vers ces machines parfois jugés trop complexes. Ce vendredi 8 octobre 2021 quatre appareils, trois hélicoptères et un convertiplane, se sont posés sur l’herbe de la «plazza». Les premiers étaient un Bell UH-1N Twin Huey, un Sikorsky HH-60G Pavehawk, et un flambant neuf Sikorsky HH-60W Jolly Green II. Le second était un Bell-Boeing CV-22B Osprey. On remarquera par contre l’absence du Boeing-Leonardo MH-139 Grey Eagle.

Même en 2021 le Twin Huey continue d’intéresser les jeunes pilotes.

Sans grande surprise la vedette numéro 1 auprès des cadets de l’US Air Force Academy fut le CV-22B Osprey qui suscita toujours autant d’admiration et de passions. Plus surprenant fut l’attrait avéré pour l’UH-1N Twin Huey, un hélicoptère déjà ancien et archi-connu des Américains qui en plus est actuellement en fin de carrière dans l’US Air Force.

Vue générale de la partie centrale de l’US Air Force Academy de Colorado Spring.

Il faudra maintenant attendre quelques semaines afin de voir si cette journée de sensibilisation aux voilures tournantes a porté ses fruits. En 2019 elle eut un impact léger mais concret avec une augmentation des demandes de l’ordre de 11%. Par contre en 2020 celle-ci fut négligeable, de l’ordre de seulement 3%. Mais la crise du Covid-19 et les questions de confiance n’étaient sans doute pas étranger à cela. Nous saurons si 2021 sera mieux pour l’US Air Force.

Photos © US Air Force.

Publicité

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom