La demande d’information officiellement remise ce jeudi 21 octobre 2021 par l’US Navy au Pentagone n’est absolument pas passée inaperçue. Connue comme TSA, ou Tactical Surrogate Aircraft, elle prévoit la réflexion autour d’un unique avion destiné à fournir à la fois un simulateur d’aéronef ennemi, le cœur de métier des Agressors, mais aussi d’assurer les formations avancées des pilotes déjà certifiés au moyens d’heures de vol. Actuellement un avion semble faire figure de favori auprès de la marine américaine : le jet d’entraînement avancé Boeing T-7B Red Hawk. Ce dernier est déjà en lice pour remplacer à moyen terme les McDonnell-Douglas T-45C Goshawk.

À ce jour la mission de Dissimilar Air Combat Training, le véritable nom des Agressors, revient dans l’US Navy à trois modèles d’avions de combat. Le General Dynamics F-16N Fighting Falcon, le McDonnell-Douglas F/A-18C/D Hornet, et le Northrop F-5E/F Tiger II. Le premier d’entre eux deux sera néanmoins remplacé par des Boeing F/A-18E/F Super Hornet à la toute fin de l’année.
Aux pilotes de ces jets de combat aujourd’hui d’assurer la simulation de combat face à des avions ennemis, de facture russe ou chinoise.

Pourtant depuis quelques temps l’US Department of Navy fait pression sur l’US Marines Corps et l’US Navy pour que celles-ci abandonnent les missions DACT sur ces trois montures. L’idée est d’uniformiser les moyens autour d’un seul et même aéronef, ayant également des capacités secondaires de transformation opérationnelle et de maintien en condition des pilotes. Un tel scénario exclut de facto le Boeing F/A-18E/F Super Hornet et oriente plutôt la marine américaine vers un nouvel avion.
Or celui-ci semble tout trouvé : le tout nouveau Boeing T-7B Red Hawk, développé conjointement avec l’avionneur suédois Saab.

Northrop F-5E Tiger II

Les Agressors n’ayant aucun besoin d’emporter de réels moyens de combat le recours au T-7B Red Hawk semble finalement une excellente idée. D’autant qu’il permettra de mettre à la retraite les vénérables F-5E/F Tiger II en service depuis la fin des années 1970, et actuellement totalement usés. Le programme TSA prévoit l’entrée en service du futur avion DACT à l’horizon 2027-2028.
Reconnaissons cependant qu’un Red Hawk aux couleurs d’un MiG aura toujours moins de gueule qu’un Sukhoi Hornet !

Photos © US Navy

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Oui mais l’idée de mettre un avion conçu pour l’entrainement avancer n’est pas une bonne idée d’en faire un agressor donc un mig.Il est très loin de ressembler à un mig29 ou une des versions du su27. Je pense qu’il faut garder que le F16 pour ce rôle.
    Mais c’est que mon opinion.
    Pour infos je suis aussi un passionner d’aviation. Surtout de l’aviation militaire us et de leurs aéronavale(je suis aussi un fan des livres de tom clancy qui écrit portes-avions: visite d’un géant des mers)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom