Des armes thermonucléaires désormais emportées sur F-35A Lightning II néerlandais.

Ce samedi 1er juin 2024 la Koninklijke Luchtmacht est entrée dans une nouvelle dimension avec ses chasseurs de 5e génération. Désormais une partie de ses Lockheed-Martin F-35A Lightning II sont apte à l’emport et au tir de la bombe B61-12, l’arme thermonucléaire standard des forces alliées. Surtout les Pays-Bas sont le premier pays de l’OTAN a publiquement déclaré cela. C’est en octobre dernier que cette arme de destruction massive a été qualifiée sur ce type d’avion de combat.

C’est sur la base aérienne de Volkel dans le sud des Pays-Bas qu’est stationnée le 313 Squadron, en anglais dans le texte. Ce sont ses F-35A Lightning II qui depuis la fin de semaine dernière sont donc désormais aptes à mettre en œuvre cette arme thermonucléaire dont la puissance de feu varie de 0.3 kilotonne à plus de 300 kilotonnes suivant les versions. Au sein de la Koninklijke Luchtmacht les informations concernant les armes de destruction massive sont classés hautement confidentiel. C’est déjà un exploit pour Amsterdam d’avoir communiqué sur cette capacité d’emport de la B61-12 à bord de ses chasseurs furtifs.

Comme pour n’importe quelle arme nucléaire (ou thermonucléaire) l’usage de la B61-12 répond à des procédures militaires et diplomatiques particulièrement cadrées. C’est l’arme de la dernière chance. Particularité notoire elle n’appartient pas aux Pays-Bas, ils n’en ont que l’usufruit. Les bombes B61-12 demeurent la propriété des États-Unis qui les mettent à disposition de certains pays de l’alliance Atlantique. La France par exemple n’en a pas, n’en ayant pas besoin puisqu’elle possède ses propres missiles de croisière ASMP-A à tête nucléaire.

Alors pourquoi déclarer qu’en juin 2024 leur Koninklijke Luchtmacht peut désormais prendre l’alerte nucléaire avec ses Lockheed-Martin F-35A Lightning II ? D’abord ce genre de communication ne se fait pas unilatéralement, les Néerlandais en ont forcément avisé d’abord Bruxelles, siège à la fois de l’OTAN et de l’Union Européenne, mais aussi Washington DC. La mission nucléaire est chapeauté par l’alliance Atlantique. Ensuite il s’agit évidemment d’un coup diplomatique à destination de la fédération de Russie dont le dictateur n’a de cesse de brandir la menace nucléaire tous les quatre matins. Enfin il peut s’agir aussi de rappeler à celles et ceux qui l’oublieraient que malgré sa petite taille la Hollande demeure un puissant membre de l’alliance Atlantique, un pays disposant donc désormais d’un vecteur de frappe de grande discrétion pour ses quelques bombes B61-12.

Bien sûr les Lockheed-Martin F-35A Lightning II de la Koninklijke Luchtmacht ne sont pas les Northrop B-2A Spirit de l’US Air Force mais ils demeurent des avions furtifs capables donc désormais de délivrer le feu nucléaire. Les éventuels ennemis des Pays-Bas feraient bien de s’en souvenir avant de proférer des menaces à leur encontre.

Photo © Koninklijke Luchtmacht.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

10 Responses

  1. Autant un cap de rafale Asmp-a est assuré d’une réussite à 50% tout F35 qu’il soit la même réussite est loin d’être assurée,il est évident que le rafale F5 avec l’Asn-4g à la limite de l’hypersonique soit 5000km heure nous assurera une frappe à 99,99%

    1. Vous dénigrez le F-35 et la capacité nucléaire, vous croyez vraiment à la vitesse l’ASN-4G en développement…?
      Ou si peu d’information a filtré.

      1. C’est très simple le F35 porte une bombe, pour taper Moscou il faut aller à moins de 50km d la ville avec toutes les embûches dont je vais pas vous faire la liste,’la vitesse hypersonique est égale ou supérieure à 5000kmh , nous savons déjà que la vitesse de l’Asn-4g se situera entre 4000 et 5000 et dont le tir interviendra a près de 1000km de l’objectif le F35 a déjà des courtes pattes à sa naissance je vous laisse donc le soins d’étudier le problème ,du fait que nous ne connaissons pas le caractère balistique ou non de l’Asn-4g

  2. Bonjour Arnaud, ça fait le 2ème commentaire sur le F35 que je poste et qui n’apparaît pas. Est-ce à dessein, un oubli, une erreur,…? Cordialement

    1. Je vous rappelle Yann490 que les commentaires sont soumis à modération avant publication. D’où le fait que certains passent parfois à la trappe.

  3. Bonjour Arnaud, mais bon sang ! Qu’y avait-il à modérer dans mes commentaires, quine faisaient que reprendre une info, lue sur un autre site. Opex360 n’est-il pas fiable pour vous, ou est-ce le contenu qui vous dérange. Si tel est le cas, vous ne faites qu’apporter de l’eau aux moulins de vos détracteurs…
    cordialement

  4. Votre dernière phrase « Les éventuels ennemis des Pays-Bas feraient bien de s’en souvenir avant de proférer des menaces à leur encontre. » porte à confusion. En effet l’emploi de ces armes est soumis au bon vouloir des USA (système de la double clé). Dans le cas d’une attaque contre un pays de l’OTAN, les USA seraient tenus de porter effectivement assistance mais de là à autoriser un tir de missile nucléaire il y a un grand pas et surtout une grande incertitude pour le pays attaqué. Ce n’est pas pour rien que la France possède des armes de dissuasion indépendantes de la tutelle américaine.

  5. Ici nous sommes sur de la com’ géostratégique. En face on a une bande d’excité qui brandissent la menace nucléaire à tout bout de champs pour effrayer les autres.
    Du coup on se met à faire pareil parce qu’ils ne comprennent que ça.
    Après, la B61, ca reste une bombe à largage classique, on vol pas trop haut, on se rapproche à mort de l’objectif, le F-35 doit faire un « T.O.S » et se barrer pleine balle. A l’ancienne quoi.

    Espérons que ca calme un peu les ardeurs des excités de la tête « mirvée ». Mais je me rappelle il y a 20 ans déjà le Général LEBED n’arrêtai pas de dire qu’il lancerait 100 missiles nucléaires sur l’Europe et les USA.

    On fini par s’en lasser de leur petite rengaine.

  6. Il pourrait être intéressant de préciser que ladite bombe thermonucléaire est une bombe très basique lisse comme utilisée pendant la 2nde guerre mondiale… Elle n’a donc rien à voir avec les bombes utilisées par l’armée américaine, la qualification est ici beaucoup plus simple

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...