Très honnêtement ce contrat n’est absolument pas une surprise il était dans les tuyaux depuis quelques semaines. Le sénat américain vient d’officialiser la vente de trente-deux avions de combat de nouvelle génération à l’aviation polonaise. Ces Lockheed-Martin F-35A Lightning II permettront d’assurer le retrait des actuels avions d’origines soviétiques encore en dotation, des reliquats de la guerre froide. Ces nouveaux avions furtifs entreront en service entre 2022 et 2026.

Le contrat est annoncé aux alentours de 5.9 milliards d’euros. Il s’agit de la plus grosse dépense militaire du pays depuis près de cinq ans, une décision qui engage les finances polonaises pour plusieurs années. L’argument des décideurs et généraux polonais pour leurs parlementaires jugés jusque là plutôt frileux sur la question était de remplacer les actuels avions de combat de facture soviétique, des avions qui n’étaient plus du tout aux normes polonaises totalement passées sous contrôle de l’OTAN.

Car si le ministère polonais de la défense a commandé trente deux Lockheed-Martin F-35 Lightning II, il n’a pas trente-deux Mikoyan MiG-29 Fulcrum et Sukhoi Su-22 Fitter a envoyer en retraite. Ce n’est pas du nombre pour nombre, loin de là. Actuellement le premier modèle est représenté à hauteur de trente machines et le second à hauteur de dix-huit. Pour autant les Polonais devront encore les bichonner, ils doivent voler encore au moins trois à sept ans.

Or le MiG-29 commence en Pologne a se trainer une sale réputation de cercueil volant. Deux accidents majeurs ont émaillé sa carrière au cours des deux dernières années. L’un d’entre-eux a d’ailleurs coûté la vie à son pilote. À tel point même que désormais la force aérienne polonaise rechigne à présenter le biréacteur de facture soviétique lors de meetings aériens dans le pays, et à fortiori en Europe.

Aussi la décision d’acheter ces trente-deux F-35A Lightning II est totalement compréhensible, la Pologne ayant décidé depuis le début des années 2000 de s’inféoder aux États-Unis. Sa fidélité est récompensée par cette autorisation du sénat qui était, il faut bien le reconnaitre, loin d’être acquise. La stabilité économique et politique du pays n’étant pas totale les sénateurs américains craignaient que le contrat ne soit pas correctement payé. Le Pentagone semble avoir donné des garanties concernant son allié polonais.

En Pologne on souligne que la force aérienne alignera ses premiers avions furtifs opérationnels avant que la Russie ne puisse disposer d’une escadrille complète de son chasseur Sukhoi Su-57. Une pique diplomatique envoyée à Moscou qui relève plus de l’enfantillage que réellement des bonnes relations entre deux ex-alliés.

Photo © OTAN.

 

Publicité

13 COMMENTAIRES

  1. On peut se demander le bien fondé de cette nouvelle alors que l’USAF viens de commander des F15 nouvelle génération, la Pologne à bien profité des aides européennes en retour ils auraient pu acheter des Typhoon ou des Rafale, autre exemple la commande chez Airbus hélico annulée au profit des américains, vive l’Europe unie et solidaire….

  2. C’est génial de voir la Pologne ce beau pay américain et pardon européen affirmer son attachement à l’Union européenne. Qu’est ce qu’on attend pour les virer à coups de pieds au Q . Comment profiter de ses droits sans avoir aucun devoir !!!
    Ils auraient dû attendre le f15 silent eagle de Boeing , plus tôt que ce fer à repasser volant qui coûte une fortune en maintenance .

    • Et en cas de problèmes à leurs frontières qui leur viendra en aide? L’europe, ou les USA, ils ont de la mémoire, les Polonais, et on tous au moins un membre de leur famille mort dans les camps…. Alors, leurs choix, ce sont leurs choix….Nous on commande des fusils d’assaut Allemand au détriment de nos fabricants….On a pas de leçon à leur donner.

      • Pour info tonton AvionsLégendaires est un site aéronautique, il est donc inutile de sortir du cadre aéronautique dans vos commentaires. D’avance merci.

  3. Il est quand même étonnant de se faire modérer au lieu d’une simple réponse, surtout quand le commentaire de départ est écrit dans un français propre et poli. A quoi bon toujours faire des reproches aux autres sur leurs propos simplistes quand l’on refuse d’argumenter quoi que soit de subtil qui ne va pas dans son sens ? Mais bon argumenter c’est long, modérer voire limite censurer est tellement plus rapide. Ayez au moins l’honnêteté de le reconnaître. Dernier message d’un lecteur qui vous lit depuis des années, ayant contribué au site via achat de deux posters, appréciant la quantité et la qualité de vos articles, mais qui n’aime pas constater des illogismes entre articles et commentaires.

    • Votre commentaire a été modéré car il n’avait rien d’aéronautique et donc était hors sujet. Que cela vous déplaise nous pouvons le comprendre, mais ça ne change rien : les commentaire politiciens sont systématiquement modérés.

  4. C’est bien noté, je comprends donc que vous êtes le seul habilité à faire des commentaires politiciens dans vos articles et pas les lecteurs dans les commentaires, c’est comme ça, je n’ai pas besoin d’en savoir plus.

    • Votre prose était en outre particulièrement agressive et maintenant vous jouez la victimisation, c’est dommage car jusque là vos commentaires étaient globalement d’une excellente tenue. À croire que d’un seul coup vous vous lâchez. Sachez que chaque commentaire qui ne comporte aucune référence aéronautique est systématiquement désormais modéré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom