C’est un contrat d’un peu plus d’un milliard d’euros que l’industriel italien se prépare à signer avec Varsovie. La Wojska Lądowe a annoncé sa décision d’acquérir un lot de trente-deux hélicoptères d’assaut Agusta-Westland AW.149 développés en Italie. Aucune véritable compétition n’avait été lancée et l’annonce de cette commande laisse plusieurs observateurs internationaux assez circonspects tant l’armée polonaise n’est pas réputée pour être très fiable. Chacun a encore en mémoire les cinquante hélicoptères biturbines Airbus Helicopters H225M commandés en avril 2015 et depuis annulés.

Remplacer une commande de cinquante H225M par trente-deux AW.149 semble surprenant. Car ce dernier ne matche pas du tout dans la même catégorie que l’ex-Caracal. L’AW.149 est un concurrent direct des Airbus Helicopters H175 et Sikorsky S-70I Blackhawk. Et pourtant dans les faits c’est bien ce qu’il se passe. Car la Wojska Lądowe cherchait un hélicoptère capable de remplacer les vingt-sept Mil Mi-8 /Mi-17 Hip hérités de l’ère soviétique et plus du tout aux normes de l’OTAN en matière de sécurité autant que de cohésion avec les autres forces.

Les missions de ces hélicoptères seront donc avant tout l’assaut héliporté et la recherche-sauvetage au combat. Ils pourront aussi assurer le rôle de poste de commandement aéroporté, de reconnaissance tactique, et aussi de guerre électronique active.
Par ailleurs quatre des AW.149 en question seront livrés en configuration d’entraînement basique et avancé en remplacement des trois derniers Mil Mi-2 Hoplite datant eux aussi de la guerre froide et de l’époque où la Pologne était placée sous le joug de Moscou.

Afin sans doute de s’assurer les bonnes grâces polonaises le groupe Leonardo a annoncé que les Agusta-Westland AW.149 en question seront assemblés localement dans les anciens ateliers de l’entreprise PZL-Swidnik. Une manière sans doute pour l’industriel de ne pas revivre les déboires d’Airbus Helicopters.
Il faut savoir qu’avec cette commande la Pologne devient le client militaire le plus important de cette machine, devant l’Égypte et la Thaïlande qui en ont déjà commandé.

Un hélicoptère de démonstration a même été réalisé par Leonardo afin de « vendre » son AW.149 aux Polonais.

L’acquisition des AW.149 par la Pologne démontre une certaine fidélité de ce pays à l’hélicoptériste européen qui avait déjà commandé voici trois ans l’AW.101 Merlin comme hélicoptère naval. La volonté de Leonardo de relancer depuis près de trois ans l’AW.149 porte donc ses fruits. Reste à savoir quels seront les prochains clients ?
Il faut savoir que ni les Britanniques ni les Italiens n’en utilisent à titre opérationnel.

Photos © Leonardo

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Belle commande pour l’hélicoptériste Italien. Effectivement, on est pas tout a fait dans le meme gabarit par rapport aux H225 prévus à l’origine. L’AW149 est plus leger de 20% et embarque moins de charge et de personnel qu’un H225 ou le Mi-8/17 qu’il remp!ace. Ils ont apparement revus un peu à la baisse le format mais disposerons malgré tout d’un bon appareil même s’il n’est pas encore très répandu.

  2. Je n’ai pas vraiment digéré le coup de Jarnac de l’annulation de la commande du Caracal, sans motif, sinon qu’ils devaient acheter américain. Ils achètent européen, et ce n’est pas coutume..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom