Le Dauphin 2 devrait atteindre (au moins) 45 ans de service dans l’US Coast Guard.

Qui aurait parier en 1979 quand il fut sélectionné officiellement par l’US Coast Guard que l’hélicoptère français y serait encore en service 44 ans plus tard ? Non seulement celui que l’ont appelait alors Aérospatiale SA.366G Dauphin 2 continue de servir au quotidien tout le long du littoral américain mais en plus aucun remplacement n’est actuellement annoncé pour lui. En fait l’un des vrais gros soucis des coasties c’est qu’au final leurs actuels American Eurocopter MH-65D/E Dolphin semblent bien irremplaçables. Pas mal quand on sait que l’hélicoptère auquel il a succédé n’a même pas servi 25 ans dans la garde côtière des États-Unis.

Le Dolphin et le voilier école Eagle, deux des symboles de l’US Coast Guard.

En effet qui aujourd’hui, en dehors des coasties retraités et des passionnés d’aviation, peut encore se souvenir du Sikorsky HH-52 Seaguard ? Pas grand-monde malheureusement. C’est pourtant bien ce Sea King «de poche» que le Dolphin fut chargé de remplacer dans la fonction dite short range recovery. Heureusement que la Smithsonian Institution est là pour éviter que le Seaguard ne tombe dans l’oubli. Car non comptant d’avoir remplacer cet étonnant petit hélicoptère de sauvetage mal connu l’Aérospatiale SA.366G Dauphin 2 s’était payé le luxe à l’époque d’effacer de la compétition le Bell 222 et le Sikorsky S-76 Spirit. Ces deux hélicoptères étaient alors considérés comme ce qui se faisait de mieux aux États-Unis pour les marchés civils et parapubliques.

Trente-huit ans après son entrée en service l’hélicoptère a un peu changé, sa mission première non. Il continue de porter assistance aux marins, plaisanciers, et véliplanchistes américains en difficultés en zone littorale. Et au passage les baigneurs aussi. Bien sûr il a été modernisée et diversifié. Ne l’appelez surtout plus HH-65 Dolphin mais MH-65 Dolphin, une désignation qui en dit long sur ce qu’il est devenu : bien plus qu’un simple hélicoptère de recherches et de sauvetages en mer. Il a su ajouter des cordes à son arc : évacuation sanitaire, surveillance des zones de pèches, entraînement avancé, ou encore lutte contre la piraterie maritime et le terrorisme. Dans ces deux dernières missions, ô combien risquées l’American Eurocopter MH-65D/E Dolphin a de nouveau fait parler de lui sur le plan strictement aéronautique. Il a en effet réussi le pari de remplacer des appareils entrés en service après lui : les Agusta MH-68A Mako et MD Helicopters MH-90A Enforcer acquis spécialement à la demande de l’HITRON. Excusez du peu.

Les MH-65 Dolphin opèrent également depuis les cotres de l’US Coast Guard.

Quarante ans sous marquages américains ? Il les obtiendra à l’automne 2025, autant dire demain. Mais alors pourquoi titrer qu’il devrait atteindre 45 ans de service, c’est à dire voler en unité jusqu’en 2030 ? Tout simplement parce qu’à sept ans de l’échéance l’US Coast Guard n’a même pas entamer le début de l’amorce d’une solution de remplacement de ses MH-65D/E Dolphin. Un tel programme ne se fait pas en un claquement de doigts, il faut d’abord concevoir la doctrine du futur appareil, ensuite en ce premier quart de 21e siècle il convient d’examiner les solutions entre hélicoptères de dernière génération et convertiplanes, et ensuite lancer la procédure officielle. Je ne suis pas joueur, vraiment pas. Pourtant je suis prêt à parier qu’au début de la décennie prochaine les noyés sur les plages de Floride ou les pécheurs en difficultés au large des côtes de l’Alaska ne devront leur salut qu’à ce petit biturbine conçu et pensé en France dans les années 1970 puis assemblé et modernisé aux États-Unis depuis.

MH-65 Dolphin, un hélicoptère reconnaissable au premier coup d’œil.

Ce n’est sans doute pas pour rien si pour beaucoup d’Américains le MH-65 Dolphin est l’hélicoptère qui symbolise le mieux l’US Coast Guard. Ça fait tellement longtemps qu’ils le voient passer au-dessus de leurs têtes. Ils y sont attachés.

Photos © US Coast Guard.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 réponses

  1. Je le verrais bien être remplacé par le H160. Même gabarit, même allure générale. Une véritable transition naturelle.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blackburn T-4 Cubaroo

L’histoire de l’aviation est jalonnée de machines volantes qui pour bien des raisons ne connurent pas le succès escompté voire pas le moindre succès. Dans

Lire la suite...