Aujourd’hui l’Armée de l’Air et de l’Espace a 90 ans.

Que de chemin parcouru en neuf décennies afin de donner à la France une des forces aériennes majeures en Europe et dans le monde. Le lundi 2 juillet 1934 la Troisième République instituait l’Armée de l’Air comme indépendante de l’Armée de Terre. La France rejoignait ainsi des pays comme la Belgique, le Canada, ou encore le Royaume-Uni qui avaient offerts l’indépendance à leurs aviations respectives plus tôt dans le siècle. De son côté l’US Air Force devra encore attendre treize ans et un conflit mondial pour obtenir le même privilège.

Les vedettes de l’Armée de l’Air et de l’Espace, les plus fameux de ses Ambassadeurs.

En ce mardi 2 juillet 2024 on ne dit plus Armée de l’Air mais Armée de l’Air et de l’Espace, la composante spatiale étant entrée dans celle des cieux en septembre 2020. C’est donc bien l’Armée de l’Air et de l’Espace qui ce jour souffle ses 90 bougies. Neuf décennies d’une histoire qui fut tout sauf un long fleuve tranquille entre sa naissance politique, les errements de 1936, puis la Seconde Guerre mondiale qui la verra séparée en deux au printemps 1940 après que le maréchal Pétain ait livré le pays aux nazis. Et oui on pouvait alors voir s’affronter l’Armée de l’Air de Vichy et les Forces Aériennes Françaises Libres. Les aviateurs collabos contre les aviateurs résistants. Ce sont ces derniers qui ont donné le modèle de l’Armée de l’Air et de l’Espace que nous connaissons aujourd’hui. Les années 1945-1950 furent synonymes de reconstruction tandis que les décennies 1950 et 1960 étaient celles des guerres de décolonisation. Ce fut aussi l’avènement des avions supersoniques quand la France rivalisait avec la Grande Bretagne, les États-Unis, et l’URSS. Ce fut aussi l’ère de la arme atomique française. Les années 1970 et 1980 c’est la vache maigre, le choc pétrolier est là, les années 1990 apporteront avec la guerre du Golfe puis les conflits en ex Yougoslavie l’image d’une Armée de l’Air réactive mais encore insuffisamment équipée. Le 21e siècle sera celui de tous les renouveaux : avions de combats multi-rôles, drones MALE, hélicoptères de soutien aux opérations spéciales. La France fait souvent jeu égal avec ses alliés, l’Armée de l’Air devient un maillon essentiel de la stabilité dans le monde. En Afghanistan, en Irak/Syrie, ou au Mali ses aéronefs luttent contre le terrorisme djihadiste. L’Armée de l’Air et de l’Espace est sur tous les fronts, elle se projette même à des milliers de kilomètres de la métropole. Que de chemin parcouru depuis ce mois de juillet 1934.

Pour autant en 2024 l’Armée de l’Air et de l’Espace ne fait pas que la guerre. Quotidiennement ses avions et hélicoptères se mettent au service des populations civiles. On appelle cela les missions de service public. Qu’il s’agisse de Mirage 2000-5F qui vont aller vérifier qu’un train d’atterrissage d’Airbus A320 ou de Boeing 787 Dreamliner est correctement rétracté ou bien d’un EC725 Caracal qui va porter assistance à des plaisanciers en difficulté dans le golfe de Gascogne l’Armée de l’Air et de l’Espace répond toujours présente. Ses femmes et ses hommes, militaires et/ou civils, ne comptent jamais leurs heures, n’attendent rien. Ils servent la République Française et les 68 millions de Français.

En 2024 le Mirage 2000D demeure le poing armé de la France.

En ce mardi 2 juillet 2024 l’Armée de l’Air et de l’Espace est nonagénaire. Ne lui parlez cependant pas de retraite, cela n’a jamais été à l’ordre du jour. Et à dix ans de son centenaire elle affiche une santé de fer avec quelques-uns des aéronefs les plus efficaces de la planète dans ses rangs : de l’Airbus Defence A330 MRTT Phénix de ravitaillement en vol et de transport, au General Atomics MQ-9 Reaper de reconnaissance tactique et d’appui aérien rapproché, en passant par le chasseur omnirôle Dassault Aviation Rafale B/C, ou encore l’Airbus Defense A400M Atlas et le Lockheed-Martin C-130J-30 Super Hercules tous deux de transport tactique sans oublier le Beechcraft ALSR Vador de surveillance et d’espionnage. Vous l’aurez compris avec ses avions de facture américaine l’Armée de l’Air et de l’Espace n’est pas enfermée dans le dogme du «tout français». Elle sait aussi aller chercher là où cela se trouve les machines qu’il lui faut. Preuve en est avec l’avion d’entraînement Pilatus PC-21 de conception et de facture suisses.

En ce jour anniversaire et alors que le centenaire au 2 juillet 2034 se profile désormais comme ne pas repenser à quelques-uns de ses grands anciens : Dassault Mystère IV, Super Mystère B.2, Mirage III, Mirage IV, Mirage F1, Sud-Ouest SO.4050 Vautour, Nord N.2501 Noratlas, Socata TB.30 Epsilon, mais aussi Dewoitine D.520, Morane-Saulnier MS.406, Caudron C440 Goéland, Sud Aviation SA.316B Alouette III. L’Armée de l’Air a souvent été la vitrine du savoir faire français en matière aéronautique. Et même en ces temps là elle sut utiliser ce qui se faisait de mieux dans l’industrie de nos voisins et amis à l’image du North American F-100 Super Sabre, du De Havilland DHC-6 Twin Otter, ou encore du Sikorsky H-34.

Aérospatiale SA.330B Puma, Casa CN-235-200, et Eurocopter AS.555 Fennec : l’Armée de l’Air et de l’Espace dans la forêt guyanaise.

À 90 ans l’Armée de l’Air et de l’Espace n’a pas dit son dernier mot. Dans douze jours sa Patrouille de France mettra encore des milliers d’étoiles dans les yeux des enfants de 4 à 104 ans ! Joyeux anniversaire à toutes nos aviatrices et à tous nos aviateurs, très bel anniversaire à notre Armée de l’Air et de l’Espace, notre bien commun.

Photos © Armée de l’Air et de l’Espace.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

10 Responses

  1. Très sympa ce petit article. La photo du bas avec les deux hélicos et le CN-235 je l’ai prise comme wallpaper. Je ne savais pas qu’il avait existé une aviation de Vichy, je viens de le découvrir.

  2. Bonjour Arnaud, bel article pour les 90 bougies de cette illustre composante de nos forces armées. Toutefois, vous faites des raccourcis plutôt osés concernant la période 1940.
    – Pétain n’a pas livré la France aux Allemands, puisqu’ils ont battus les armées françaises. C’était sans appel et que faire d’autre ? On avait déjà 100000 morts dans nos rangs…
    – vous dites aviateurs collabos. Je pense que la situation était très compliquée et à due tirailler nombre d’honnêtes gens, durant une période plus ou moins longue. C’est toute une société qui s’est retrouvée divisée. En 40, les aviateurs, pas plus que les marins ou autres n’étaient pas des collaborateurs. Cela viendra plus tard, quand l’occupant commencera à exiger des contreparties aux vaincus. En 40,les forces loyalistes au gouvernement croyaient agir de bonne foi. Même 80 ans après les faits, essayons de ne pas trop interpréter les événements. Quelques fois je me pose la question :qu’aurais-je fais à leur place ? La réponse n’est pas si évident que ça. Cordialement

    1. Bon bah pour votre révisionnisme vis-à-vis de la Seconde Guerre mondiale vous comprendrez Yann490 que désormais vous soyez strictement modéré sur nos pages.
      Cordialement.

  3. Bonjour à tous, un petit aparté par rapport à cet article toujours aussi bien documenté. Mon grand-père a eu le brevet d’aviateur N° 6563 en date du 12 juillet 1917. Je croyais donc qu’il faisait parti de l’armée de l’air, et bien non ! Il faisait parti de l’armée de terre à l’époque (j’ai pris conscience de tout ça en lisant cet article, puisque, en effet, l’armée de l’air a été créée en 1934). Et son brevet de « pilote aviateur » porte la mention Fédération aéronautique internationale !
    Je vais me coucher un peu moins bête comme ça.

    1. En fait en 1917 votre grand-père servait dans l’Aéronautique Militaire. C’était le nom de la composante aérienne de l’armée française.

  4. Bon anniversaire à l’armée de l’air et de l’espace! Jolie petit article qui dit beaucoup en peu de lignes sur ces 90 ans. Le choix des photos est toujours aussi exceptionnel. Et en avant pour le centième!

  5. Cher Arnaud ce n’est pas le Maréchal Petain qui a livré la France aux Allemands,ils avaient depuis longtemps passés la Meuse,mais plutôt le front populaire de gauches et associés qui voyant la bataille perdue se sont carapatés comme des déserteurs et c’est eux qui ont mis le vieillard Petain à cette place pour qu’il prenne tout en pleine gueule à leur place,la déviation n’est venue qu’après.

    1. Comme disait mon papy qui était prof d’histoire-géo quand on est nul en histoire on peut je cite « débiter toutes les absurdités du monde ça passera toujours crème ». Où as tu vu Cambo que l’armistice de 1940 était le fait des députés socialistes et communistes de 1936 ? Ce sont les défaitistes menés par Pétain et Weygand qui vont demander la paix à Hitler dans l’espoir de pouvoir en finir avec la république qu’ils considèrent comme corrompue et passéiste. A la place ils mettent en place l’état français avec la religion catholique comme pivot, violant au passage tous les principes de laïcité de 1905.
      Je te rappelle aussi que les communistes et les socialistes furent les premiers résistants dès 1940 contre Pétain et Weygand.
      La prochaine fois que tu veux essayer de parler d’histoire évite et retiens toi car tu n’es pas crédible du tout. Et Pétain n’est plus maréchal de France, le titre lui a été retiré en 1946 quand il a été frappé d’indignité nationale suite à sa politique collaborationiste qui a tué plus de 600 000 français dont de nombreux juifs et juives. J’ai moi même perdu dans la rafle du Vel d’Hiv des frères et soeurs de mon grand-père. Lui était planqué comme tu dis si bien, il était à Londres avec De Gaulle alors même qu’il était juif et communiste.

      Désolée Arnaud si je suis un peu hors sujet mais lire les débilités des révisionnistes comme ce Cambo me mettent hors de moi, c’est inadmissible 80 ans après la libération de lire de tels propos. Ils ouvrent la voie à une histoire bis, celle voulue par les fachos pour dédouaner leurs grands anciens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié