Australie, Corée du sud, ou encore Pologne font partie des quatorze nations étrangères à avoir passé commande du chasseur furtif américain. Ce mardi 28 septembre 2021 l’avionneur Lockheed-Martin annonçait avoir livré son 700e exemplaire de série du F-35 Lightning II. Ce chiffre concerne aussi bien les chasseurs du marché intérieur que ceux destinés à l’export. Malgré ce succès commercial indéniable l’avion continue d’être victime d’un bashing permanent et de quolibets assez souvent violents.

Début juillet dernier quand la barre des 400 000 heures de vol fut franchie la flotte mondiale de F-35 Lightning II atteignait 640 avions. Ce qui implique la livraison de soixante exemplaires en moins de trois mois pleins. Les cadences de production sont donc revenues à leur rythme d’avant la crise sanitaire chez Lockheed-Martin. Durant ces mêmes presque trois mois la flotte mondiale a volé un total de 30 000 heures de vols. Les trois derniers avions livrés sont des F-35I Adir destinés à Israël.
Les équipes de Lockheed-Martin ont d’ores et déjà formés 1460 pilotes et 11025 mécaniciens et armuriers aéronautiques.

Quoique puisse en dire ses nombreux détracteurs, qui d’ailleurs ne sont généralement ni des pilotes ni des mécaniciens-armuriers travaillant dessus, l’avion n’est pas loin d’être combat proven. Il a fait ses armes en Israël lors de missions d’intrusions en territoires étrangers, sous les couleurs norvégiennes face aux menaces russes, ou encore à bord du porte-avions britannique HMS Queen Elisabeth. Commercialement aussi l’avion est un succès indéniable puisque quatorze pays l’ont choisi : Australie, Belgique, Corée du sud, Danemark, Émirats Arabes Unis, Israël, Italie, Japon, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Singapour, Suisse, et Royaume-Uni. À cette liste il faut rajouter la Turquie qui fut pourtant exclue du programme par l’ex-président américain Donald Trump.
Désormais Lockheed-Martin est sur la piste de trois nouveaux contrats pour le F-35A, autour de la Finlande, de la Grèce, et du Qatar. Dans le même temps l’avionneur américain espère toujours placer une petite série d’avions dans la version F-35B auprès de la marine espagnole.

Lockheed-Martin F-35B Lightning II.

Pour la petite histoire on remarquera que quatre voisins directs de la France ont choisi ce chasseur furtif américain : Aeronautica Militare, Composante Air, Forces Aériennes Suisses, et Royal Air Force. Nous pourrions presque nous croire cerner par le Lightning II.

Photos © Lockheed-Martin.

Publicité

20 COMMENTAIRES

  1. Le F-35 a fait sa place grâce à ses capacités mais également au poids du lobbying et de l’effet de série des USA. Espérons qu’il laisse un peu de place au Rafale sur certains contrats. L’humiliation du contrat des sous-marins pourrait peut-être aider dans ce sens. Sait on jamais. La Finlande cela semble plus promis pour le F18. Le Qatar lui devrait prendre du F-35. Les Grecs semblent vraiment intéressés, reste leurs capacités budgétaire. Tout cela n’est que conjecture pour l’instant. Impatient de voir ce que sa donnera. A suivre donc

  2. Bonjour,

    L’actualité récente conduit à relativiser l’empilement des indicateurs quantitatifs ou accumulatifs auto-satisfaisants. On peut avoir un avion infame qui, pour de multiples raisons, sera fabriqué à 700 exemplaires, accumulera des centaines de milliers d’heures de vol et formera des milliers de pilotes et mécaniciens.

    Autre aspect, la domination de la règle de 3. 30 000 heures de vol en 3 mois avec 640 avions disponibles à 50 % = 31,25h/mois/avion. Est-ce bcp ? Je n’en sais rien.

    • Ce qui est rigolo c’est que dès que l’on parle du F-35 Lightning II on tombe forcément sur des commentaires comme les vôtres : négatifs, quasi haineux (on retiendra votre expression « avion infame ») et absolument jamais objectif. À croire que les gens comme vous Thierry n’appréhendent leur passion de l’aviation qu’au travers du prisme de la détestation du F-35 Lightning II. On en vient presque à se demander si vous êtes vraiment un passionné d’aviation…

      • Je ne pense pas que les pilotes d’avIons de chasse qui sont critiques sur le f35 sont mal renseignés, ou haineux, on peut refuser certains commentaires qui plébiscitent selon nous cet avion. En se qui me concerne tout n’est pas mauvais, mais l’ensemble est très critiquable et le f15 dans sa dernière version est là pour cette raison. Mon amour pour le f15 depuis mon enfance s’en réjouit malgré moi.

  3. Le F35 est aujourd’hui un succès commercial indéniable et ce non pas pour les caractéristiques opérationnelles de l’appareil (qui n’est à ma connaissance que validé que FOI) mais plutôt par la force de frappe de l’exécutif des États-Unis.
    Mais à quand la certification FOC gage d’une capacité mature de combat ? Alors nous serons ce que vaut vraiment la « bête »…

    • La Full Operationnel Capacity arrivera bien trop tôt pour ses détracteurs. Et même ce jour là ils arriveront encore à la contester.
      Ce qui est rigolo c’est que les fanatiques du bashing anti Lightning II trouvent généralement que le Sukhoi Su-57 Felon est une machine formidable.

      • Arnaud,
        J’irai plus loin que vous en ce qui concerne les SU-57 et également les modèles chinois. A mon sens ce sont des paravents pour faire croire qu’ils sont dans la course technologique.
        En ce qui concerne le dénigrement du F-35, Je connais votre partie pris pour le F-35 et cela se respecte. Nous n’allons pas refaire toute l’histoire, mais simplement force est de constater que ce projet peine à atteindre la pleine maturité alors que déjà 700 appareils sont en service.

        • Contrairement au procès d’intentions que quelques trolls me font je ne suis pas favorable au F-35 Lightning II, simplement je déteste la stupidité des adeptes du bashing contre cette machine. J’essaye juste à son sujet d’être honnête intellectuellement et de ne pas tomber dans la facilité de lui casser du sucre sur le dos.

  4. Et si c’etait le nom de baptême qui ne portait pas chance ? Le p38 lightning n’était pas apprécié et longtemps décrié comme chasseur…sur le theatre européen, pas dans le Pacifique ! Le F35 doit faire le job car ne croyez pas que les bureaux d’études US soient des truffes. Par contre est-ce le bon avion pour toutes les missions ?

  5. Ce qui est sure c’est que le F-35 est bel et bien là avec ses qualités et ses défauts. Ses performances sont orientées sur la pénétration et les frappes air/sol avec de bonnes capacités dans la défense aérienne. Ses multiples versions et sa complexité ont logiquement imposé des retards et l’explosion des coûts. Il a été acheté par une dizaine de pays et bientôt plus grâce au soutien massif l’administration Biden. Les fait sont là. Après il aura malgré tout toujours sur sa route le Rafale et quelques autres pour grignoter quelques contrats. Le Su-57 est impressionnant par ses lignes, son gabarit et ses qualités dynamiques mais n’est pas technologiquement tout à fait au niveau des standards occidentaux. La décennie qui s’ouvre promet de belles passes d’armes.
    Et comme le dit le proverbe, « Il n’y a pas de raison sans passion, et il ne devrait pas y avoir de passion sans raison ».

      • Les dernières démonstrations à MAKS et les derniers essais effectués par UAC ont démontré des capacités de manoeuvres importantes. Vitesse max de 2560 km/h, taux de montée de 20800m/min, taux de virages trans-soniques élevé, des évolutions serrées maximales à 9,5g. Avec son gabarit, il me semble que cela reste très correcte et plus que valable pour un chasseur de cette classe.

        • Pourquoi en douter ? Après tout ce sont des performances proches du SU-35 il n’y aurait donc là rien de surprenant.

        • Pourquoi douter de données fournies par un pays qui déguise la vérité depuis sa naissance ? Oui vous avez raison Wartog c’est stupide d’être critique.
          Ces mêmes chiffres seraient données pour le F-35 Lightning II vous les accepteriez immédiatement sans broncher. Ou pas.

  6. C’est vrai qu’avec les Russes, il faut parfois être prudent. Mais certaines données ont été vérifiée par des experts aéronautique lors de certaines démonstrations. Et puis les précédentes productions Russes ont démontré depuis longtemps un grand savoir faire même si elles étaient parfois surévaluées.

  7. En tout cas, d’avoir fait le Rafale nous sauve de l’achat obligatoire du F-35 ‘Pingouin’, qui suit le même principe que les imprimantes : Pas si cher à l’achat, mais ruineux à l’entretien !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom